Publié le 11 octobre 2018

SOCIAL

[La vidéo des solutions] L’appli Buy Or Not pousse au boycott des entreprises irresponsables (et ça fonctionne)

Petit Navire pointé du doigt pour ses techniques de pêche, Coca-Cola pour l'assèchement des nappes phréatiques... L'application BuyOrNot, lancée par IBoycott, en plus de fournir l'impact nutritionnel des produits scannés par le consommateur, propose aussi de connaître l'impact sociétal de l'entreprise qui produit ces denrées. Le consommateur, désormais informé, peut choisir de boycotter la marque.

BuyOrNot l appi de boycott
L'application Buy Or Not touche à la réputation des entreprises en dévoilant les affaires dans lesquelles elles sont pointées du doigt.
Marina Fabre

Après Yuka, YaQuoiDedans, Etiquettable, Too Good To Go… Les consommateurs font une indigestion des applications pour mieux manger. Ils vont pouvoir se rabattre sur une alternative un peu différente : BuyOrNot. À première vue, cette nouvelle appli, lancée le 22 septembre par l'association IBoycott, ne diffère par de Yuka. Elle utilise la même base de données pour fournir aux consommateurs l’impact nutritionnel des aliments.

Mais son originalité est la mesure de l'impact sociétal. BuyOrNot propose aux consommateurs de connaître les pratiques éthiques de l'entreprise fabriquant le produit qu'ils viennent de scanner. "Vous allez par exemple scanner une bouteille de jus de fruit de la marque Innocent", propose Achille de IBoycott en liant les gestes à la parole à l’aide de son smartphone. "Vous allez vous rendre compte qu’il appartient à la multinationale Coca-Cola. Et que la communauté a lancé une campagne de boycott contre ce groupe à cause de son utilisation du plastique et de l’assèchement des nappes phréatiques au Mexique".

Petit Navire plie face au boycott des consommateurs 

L’application vous propose des alternatives mais surtout la possibilité de rejoindre la campagne de boycott qui pèse sur l’entreprise visée. Si cette campagne est rejointe par plus de 1 000 personnes, elle est publiée en ligne. L’entreprise détient alors un droit de réponse.

L’association a déjà fait plier plusieurs grands noms. Petit Navire par exemple, pointé du doigt pour le DCP, dispositif de concentration de poisson, une technique de pêche responsable du déclin d’au moins 300 espèces marines. L’entreprise travaille désormais avec Greenpeace pour développer une pêche plus durable. Son but est de réduire de 75 % la pêche à DCP d’ici 2020.

500 000 utilisateurs d'ici la fin de l'année 

"C'est une de nos plus belles victoires. Et elle montre concrètement que les consommateurs peuvent influencer la politique d’une entreprise", fait remarquer Achille. "L’application lie deux enjeux : mieux manger pour soi et mieux manger pour les autres", explique-t-il

L’appli est disponible gratuitement sous Androïd et bientôt sur l’Apple Store. BuyOrNot souhaite à l’avenir enrichir sa base en s’associant avec d’autres associations. L’équipe espère comptabiliser 500 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Glyphosate phtalate tampons et serviettes contiennent toujours des substances indesirables

Glyphosate, phtalate... Les tampons et serviettes hygiéniques contiennent toujours des substances indésirables

Rien n'a changé. Malgré la demande de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) de réduire "la présence de substances chimiques" dans les tampons et serviettes hygiéniques, 60 millions de consommateurs, déplore, dans une nouvelle enquête, la persistance de résidus de glyphosate et de...

Commerce equitable fairtrade

Loi Pacte : le Sénat veut contrer l'usage abusif du terme "équitable"

Le Sénat, à majorité de droite, souhaite, dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi Pacte sur les entreprises, préciser les conditions d'utilisation du terme "équitable", pour éviter les utilisations abusives de cette allégation.

Guerre des prix la grande distribution fait vaciller la filiere bio

Guerre des prix : la grande distribution fait vaciller la filière bio

L'appétit des géants de la grande distribution pour le bio rime aussi avec guerre des prix. C'est ce que constatent de plus en plus de fabricants et producteurs de produits bio à qui les distributeurs ont demandé de baisser leur prix lors des négociations commerciales. Une pression qui pourrait...

La loi interdisant aux marques de jeter leurs invendus bientot votee

Interdiction de brûler les invendus vestimentaires : le gouvernement tient sa promesse

L'interdiction pour les marques de jeter leurs invendus vestimentaires sera bien inscrite dans la loi économie circulaire, malgré une formulation floue dénoncée par Emmaüs. La filière textile se dit satisfaite de cette mesure qui devrait être votée fin 2019. Si, chez les géants de la fast fashion,...