Finance verte

La finance verte rassemble l’ensemble des opérations financières ayant pour finalité de favoriser la transition énergétique et de lutter contre le réchauffement climatique. Il s’agit d’un marché qui s’est considérablement développé et qui continue à croître. 

L’outil principal de la finance verte demeure les obligations vertes ou Green bonds, émises dans le but de financer les initiatives participant à lutter contre le réchauffement climatique et assurer la transition énergétique. Les investisseurs peuvent aussi sélectionner des entreprises sur les critères environnementaux par le biais des fonds verts

Pour réduire leur exposition aux risques climatiques, les investisseurs peuvent aussi, après avoir mesuré l'empreinte carbone de leurs portefeuilles, désinvestir les entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre ou les plus à risques sur des critères environnementaux. Avant d'en arriver à cette extrémité, certains dialoguent aussi avec les entreprises dans lesquelles ils investissent pour leur demander d'être plus transparentes sur leur stratégie climatique et surtout d'en adopter une en ligne avec la trajectoire 2°C fixée par l'accord de Paris. 

La Finance verte s’inscrit dans le cadre de l’investissement responsable (IR) qui a pour finalité d’ajouter le respect des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) aux critères purement financiers.

Si elle a le vent en poupe, la finance verte a besoin d’un véritable cadre structurant, notamment par le biais de critères qualifiants, pour poursuivre son essor et diffuser les bonnes pratiques qu’elle soutient et recommande. 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Les nouvelles routes de la soie mettent en péril l’Accord de Paris

L’initiative commerciale chinoise risque de compromettre la limitation du réchauffement de la planète à 2°C. Une étude du Tsinghua Center for Finance & Development estime qu’il faudrait réduire l’empreinte carbone actuelle de la Belt and road initiative, le nom officiel de la route de la...

Sylvie Goulard : La France choisit une promotrice de la finance durable pour être sa commissaire européenne

Emmanuel Macron a choisi de proposer Sylvie Goulard, actuelle sous-gouverneure de la Banque de France, comme commissaire européenne pour la France. Deux fois députée à Bruxelles, celle-ci a été rapporteuse de plusieurs textes législatifs sur la finance européenne et, à la Banque de France,...

G7 Finance : la France veut accélérer le développement de la finance verte

Le gouvernement français, dans le cadre de la présidence française du G7, veut rendre le capitalisme plus durable. Réunis à Chantilly, les ministres des finances du groupe des sept pays les plus riches vont discuter des moyens pour réorienter les flux financiers vers une économie bas...