Biodiversité

Le terme biodiversité a été obtenu par la contraction des mots biologie et diversité. Elle désigne la diversité des organismes vivants (faune, flore, bactéries, etc.) et des écosystèmes présents sur Terre. Elle est habituellement subdivisée en trois niveaux :

  • La diversité génétique, qui correspond à la diversité des gènes au sein d'une espèce
  • La diversité spécifique, qui correspond à la diversité des espèces
  • La diversité écosystémique, qui correspond à la diversité des écosystèmes présents sur Terre

Depuis le Sommet de la Terre de 1992 à Rio, la préservation de la biodiversité est devenue un enjeu planétaire, c'est même l'un des axes majeurs du développement durable. La convention sur la diversité biologique (CDB) engage ses signataires à protéger et à restaurer la diversité du vivant, car la biodiversité est essentielle aux sociétés humaines. L'impact de l'homme sur son environnement est de plus en plus important, ce qui est lié à une croissance exponentielle de son activité et à un fort accroissement de la population.

La disparition des espèces est le principal signe de l'érosion de la biodiversité. La convention sur la diversité biologique a établi trois objectifs clés : la conservation de la biodiversité, une utilisation durable des éléments de la biodiversité et un partage équitable des ressources et des avantages issus de l'exploitation des ressources.

Durant les dernières décennies, une érosion de la biodiversité a pu être observée. La majorité des biologistes estiment qu'une extinction de masse est en train de se produire. Bien qu'il y ait désaccord sur le nombre d’espèces en train de disparaitre, la plupart des scientifiques pensent que le taux actuel de disparition est plus élevé qu'il ne l'a jamais été. Plusieurs études montrent qu'environ une espèce de plantes sur huit connues est menacée d'extinction, menaçant ainsi la biodiversité.

Chaque année, entre 17 000 et 100 000 espèces disparaissent de notre planète. Certains scientifiques avancent également qu'un cinquième de toutes les espèces vivantes pourrait disparaître dans les 30 ans à venir. La plupart affirment que ces pertes sont dues aux activités humaines, en particulier causées par la destruction des écosystèmes abritant certaines plantes et certains animaux.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

La Suédoise Greta Thunberg, à l’origine du mouvement mondial des grèves pour le climat, sera à Paris le 22 février

Elle est devenue l’idole de beaucoup de jeunes à travers la planète. La jeune Suédoise Greta Thunberg sera présente pour la deuxième journée de mobilisation vendredi 22 février dans la capitale. S’ils n’étaient que quelques centaines la semaine dernière, la présence de la jeune femme à...

Appels tous azimuts pour mobiliser massivement les capitaux au service du climat

Des élus, des économistes, des scientifiques, des universitaires… Tous proposent des plans différents, mais tous n’ont qu’un seul et même but : faire en sorte que plus un seul euro ou un seul dollar ne finance le réchauffement climatique, en particulier à travers le développement des...

[Science] D’ici cent ans, les insectes pourraient avoir disparu... un vrai signe de la fin du monde

Si rien ne change, d'ici cinquante ans, la moitié des insectes seront morts, et d'ici cent ans, il n'y en aura plus. Voilà la principale conclusion d'une étude publiée dans la revue Biological Conservation fin janvier. Une extinction massive qui mènera à l'effondrement des écosystèmes...