Publié le 18 mai 2020

ENVIRONNEMENT

La Commission européenne mise sous pression pour allier relance économique et Green Deal

Plus d'un million de citoyens, une centaine d’ONG environnementales, des dirigeants d’entreprises et 18 États membres réclament un grand plan de relance vert, au cœur duquel le Green Deal (Pacte vert) doit jouer un rôle central. Le think tank Jacques Delors propose quant à lui un plan d’investissement de 800 milliards d’euros, sur cinq ans, dans des secteurs phares, permettant à la fois la relance économique et la lutte contre le changement climatique.

Ursula von der leyen Parlement europeen 130520
La Commission européenne doit présenter son plan de relance de l'économie ce mercredi 20 mai.
@CE

Alors que la présentation du grand plan de relance européen est attendue fin mai, la pression se fait de plus en plus forte pour que celui-ci intègre en son cœur le Green Deal, le Pacte vert européen présenté en décembre dernier. La semaine dernière, le Forum économique mondial a annoncé la création d’un groupe d’action de PDG pour un pacte vert européen, présidé par le patron d’Axa, Thomas Buberl. Parmi ses membres, on trouve les dirigeants d’Ikea, de Suez, de Sanofi, de Natixis ou encore de Schneider Electric.

"Les plans de relance européens façonneront les économies et les sociétés européennes pour les décennies à venir - nous devons nous assurer qu'ils conduisent à un avenir plus vert, plus résilient et inclusif", écrivent-ils dans un communiqué. La plateforme doit permettre de soutenir des plans et des idées concrètes pour accélérer l'action climatique et stimuler les investissements du secteur privé pour la transition verte.

18 États membres engagés

Outre ces grands PDG, plus d’un million de citoyens européens et 100 ONG environnementales appellent aussi à un grand plan de relance vert. Ils demandent que le soutien aux entreprises soit conditionné, l’établissement d’un fond de redressement vert de grande ampleur, que l'investissement public et privé soit guidé par la taxonomie verte et enfin que tous les plans de redressement mettent le bien-être des personnes au centre de la réponse à la crise du coronavirus.

Par ailleurs, ce sont désormais 18 États-membres qui souhaitent que le Green Deal joue un rôle central dans le plan de relance. Signée au départ par onze ministres européens en avril, la tribune vient de convaincre la Roumanie. Neuf États ne l’ont pas signée, parmi lesquels la Pologne, la Hongrie ou encore la République tchèque. Ce qui laisse deviner les rapports de force qui vont s’affronter à Bruxelles ces prochaines semaines.

Cinq secteurs d'avenir

De son côté, le think tank Jacques Delors est allé plus loin en proposant un plan d’investissement chiffré (1). Il a identifié cinq secteurs phares pour stimuler l'économie - les bâtiments, la mobilité, l'innovation verte, l'économie circulaire et le tourisme côtier - dans lesquels l'Union européenne pourrait investir 800 milliards d'euros au cours des cinq prochaines années, "sans prendre de risque".

500 milliards d’euros pourraient être fléchés rien que dans le secteur du bâtiment en commençant par la rénovation des écoles et des foyers en précarité énergétique, 150 milliards dans le traitement des eaux usées, 80 milliards pour soutenir le tourisme vert et créer de nouvelles aires marines protégées, ou encore 70 milliards dans les usines de batteries électriques.

"L'objectif pour l'Union européenne est de mettre sur pied le premier plan de relance aligné avec l'Accord de Paris sur le climat" a commenté l’eurodéputé Pascal Canfin. Il avait lui-même lancé une vaste coalition de parlementaires, de dirigeants et d'investisseurs pour une relance verte. Devant le Parlement européen, la semaine dernière, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a affirmé qu'il fallait "saisir l'occasion de bâtir une économie moderne, propre et saine qui garantisse les moyens de subsistance de la prochaine génération."

Concepcion Alvarez, @conce1  

(1) Voir la proposition de l'institut Jacques Delors


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Une cinquantaine d’acteurs financiers décident de rejoindre l’Alliance pour une relance verte

L’alliance pour une relance verte, initiée par l’eurodéputé Pascal Canfin, voit arriver du renfort. Une cinquantaine d’établissements financiers ont décidé de signer l’appel à la mobilisation du président de la commission Environnement du Parlement européen. En tout, 270 personnes issus...

Les grands patrons appellent à "mettre l’environnement au cœur de la reprise"

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, près d’une centaine de grands patrons appellent à mobilisation collective pour faire de la relance économique un accélérateur de la transition écologique. Une initiative lancée par Jean Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas et...

La Commission européenne doit sauver le Green Deal, menacé par la crise du Coronavirus

Une nouvelle ère, plus respectueuse du climat, devait s'ouvrir en Europe sur la base d'un Pacte vert, Green Deal, porté par le nouvel exécutif européen. Mais la crise du coronavirus est en train de doucher les belles intentions de la Présidente Ursula von der Leyen en raison des impacts...

Relance économique ou Green Deal européen ? "Les deux", répond le commissaire Frans Timmermans

Quelques jours avant le sommet européen sur la relance de l’économie, le commissaire en charge de la stratégie climatique de l’Union monte en créneau. Pour lui, il n’est pas question de reporter l’application du plan vert européen, le Green Deal. Mais la bataille risque d’être acharnée...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...

A320 AIr France

Air France va réduire de 40 % ses vols domestiques pour limiter son empreinte environnementale

Air France a annoncé, lors de son assemblée générale, vouloir réduire de 40 % son offre sur son réseau domestique. Une décision qui répond aux attentes du gouvernement, qui avait conditionné son aide de 7 milliards d'euros à des contreparties environnementales. Mais pour le think tank The Shift...