Publié le 06 décembre 2019

ENVIRONNEMENT

Green Deal européen : 1 000 milliards d’euros sur les dix années à venir pour le climat

Mercredi 11 décembre, la nouvelle commission européenne révélera son Pacte vert. Tandis que sa présidente Ursula von der Leyen en a donné un avant-goût au cours de la COP25 en annonçant 1 000 milliards d’euros d’investissements sur 10 ans, le commissaire en charge de ce dossier, Frans Timmermans, a rappelé combien le coût de l’inaction sera supérieur.

Ursula von den Leyen COP25 UE
Ursula von den Leyen, nouvelle Présidente de la Commission européenne, est venue présenté son Green Deal à la COP25.
@UE

Le Green Deal européen, promis par la nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, est l'une des priorités du nouvel exécutif européen. Il sera dévoilé dans ses grandes lignes mercredi 11 décembre. Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission, en charge de ce "Green Deal", a indiqué lors d'une conférence de presse à Bruxelles que ces investissements seraient "une combinaison d'argent public, d'emprunts et d'argent privé".

Il s'est refusé à les chiffrer précisément, se bornant à parler de "centaines de milliards d'euros par an", reconnaissant qu'une fourchette d'estimation, "entre 180 et 300 et quelques (milliards d'euros par an) a circulé". Ce projet "ferait de l'Europe le premier continent à prendre la question du climat à bras-le-corps mais aussi à se convertir à la nouvelle économie et cela conduirait à plus de croissance et plus d'emplois", assure-t-il.

Le coût de l'inaction

En début de semaine, Ursula von der Leyen vantait ce Green Deal lors de son intervention à la COP25 qui se déroule actuellement à Madrid. "Le Green Deal européen est la nouvelle stratégie de croissance de l'Europe. Il réduira les émissions tout en créant des emplois et en améliorant notre qualité de vie. Pour cela, nous avons besoin d'investissements (…)  À cette fin, nous présenterons un plan de 1 000 milliards d’euros au cours de la prochaine décennie".

Le commissaire néerlandais a souligné que "le coût du capital à l'heure actuelle n'est pas très cher". "Il faut que les gens comprennent qu'il y a aussi un coût énorme à ne pas agir", a-t-il aussi averti devant le Comité des Régions, qui représente les collectivités locales à Bruxelles. "Notre idée est que tous les États membres s'engagent à être neutres du point de vue du climat d'ici 2050", a-t-il dit.

La Présidente européenne a annoncé une loi climatique européenne en mars prochain qui rendra la transition vers la neutralité carbone "irréversible". Elle ajoute : "Si certains parlent des coûts, nous devrions toujours garder à l’esprit les coûts supplémentaires si nous n'agissons pas maintenant".

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Decouplage croissance et environnement croissance verte decroissance istock

Pour atteindre nos objectifs climatiques, il faut renoncer à la croissance, prévient l’Agence européenne de l'environnement

Cette fois c'est l'Agence européenne de l'environnement, que l'on peut difficilement taxer de décroissante, qui lance le débat. Dans une note publiée en janvier, elle estime que le découplage entre croissance économique et pressions sur l'environnement semble peu probable. Dès lors, elle appelle les...

Boris Johnson COP26 040220 COP26

COP26 : le Royaume-Uni "fera tout" pour qu’elle se tienne en présentiel

Alors que la pandémie limite encore les déplacements à travers le monde, la présidence britannique de la COP26 a annoncé s'organiser pour maintenir le sommet international en présence physique. L'évènement, qui devait avoir lieu en 2020, a été décalé d'un an pour des raisons sanitaires. Cette 26ème...

Rencontre Castex 150 convention XoseBouzas HansLucas AFP

[Édito] Convention citoyenne pour le climat : une vraie avancée et beaucoup de limites

La Convention citoyenne pour le climat, avec ses 150 citoyens tirés au sort pour réfléchir à la baisse des émissions de CO2 de la France, va maintenant laisser le fruit de ses travaux au Parlement. L'évènement a largement mobilisé le pays sur les questions environnementales. Une réussite, toutefois...

Emmanuel macron convention citoyenne pour le climat CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

Ultime réunion de la Convention citoyenne pour le climat pour évaluer la future loi issue de leurs travaux

Après des mois de travaux de la Convention citoyenne pour le climat, arrive l'heure du bilan : ses 150 membres se pencheront de vendredi à dimanche sur les réponses faites par le gouvernement à leurs propositions et les suites à tirer de cette expérience inédite.