Publié le 20 mars 2020

SOCIAL

Netflix et Youtube réduisent la qualité des vidéos pour soulager le réseau

Répondant à l'appel de la Commission européenne, les deux géants américains Youtube et Netflix ont annoncé réduire la qualité de leurs vidéos. Le but est de libérer la bande passante et éviter une saturation des réseaux alors que des millions de Français, en confinement, doivent télétravailler. Si les opérateurs de télécommunication disent être préparés à cette situation de crise, ils appellent à la "responsabilité numérique". 

Netflix youtube reduction qualite coronavirus
Entre le télétravail, l’école à la maison et les plateformes de streaming, les opérateurs assistent à un pic de consommation.
CC0

Pour ne pas saturer le réseau et soulager la bande passante, mise à rude épreuve alors que des millions de Français sont en télétravail, la Commission européenne a demandé aux plateformes en ligne de réduire la qualité des vidéos. Thierry Breton, commissaire européen chargé du marché intérieur a ainsi demandé le 18 mars sur Twitter de passer en "définition standard lorsque la HD (haute définition, NDR) n’est pas nécessaire". "En période de confinement face au COVID19, le télétravail et le streaming sont très utiles mais les infrastructures peuvent être mises à rude épreuve", ajoute-t-il.

 Conversation importante avec @ReedHastings, PDG de @Netflix

Netflix, géant du streaming, qui représentait déjà plus de 20 % du trafic français avant même la pandémie, a ainsi confirmé dans un communiqué envoyé à la presse réduire les débits de toutes ses vidéos en Europe pendant 30 jours. "Nous estimons que cela réduira le trafic Netflix sur les réseaux européens d’environ 25 % tout en garantissant un service de bonne qualité à nos membres", explique-t-il.

Ce vendredi 20 mars, c’est un autre géant américain qui a répondu à la demande de la Commission : YouTube. "Nous nous engageons à passer temporairement tout notre trafic dans l’Union européenne en définition Standard par défaut", avance la filiale d’Alphabet dans un communiqué. "Les internautes viennent sur YouTube pour trouver des sources fiables d’information et des contenus pédagogiques pendant cette période difficile. Bien que nous n’ayons vu que quelques pics d’utilisation de notre plateforme, nous avons des dispositifs en place pour automatiquement ajuster notre système pour mobiliser moins de capacité réseau", a expliqué à Reuters les CEO de Google et de Youtube, Sundar Pichai et Susan Wojcicki.

Appel à la "responsabilité numérique"

Les opérateurs de télécommunications sont également en première ligne pour permettre aux Français d’avoir accès à internet. Entre le télétravail, l’école à la maison et les plateformes de streaming, ils assistent à un pic de consommation. Pour l’instant, aucun opérateur ne tire la sonnette d’alarme, assurant être préparés à cette situation de crise, mais tous appellent à la "responsabilité numérique". "Nous ferons tous acte de civisme si nous ne regardons pas (au moins en journée) de streaming et autre VOD surtout en haute qualité. Laissons la bande passante au télétravail", résumait en un tweet le 16 mars Jérôme Notin, directeur général d’une plateforme dédié à la cybermalveillance.

 

L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) a également publié un guide à l’usage des télétravailleurs pour améliorer leur connexion et ne pas saturer le réseau Internet. "Nous entrons dans une ère de discipline sociale", a affirmé le président de la Fédération française des télécoms (FFT), Arthur Dreyfus.

Marina Fabre, @fabre_marina 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Les industriels de la charcuterie remportent une nouvelle victoire contre Yuka, désormais en danger

Yuka, l'application qui décrypte les composants des produits alimentaires vient d'être condamnée, pour la troisième fois depuis mai, pour "dénigrement" après avoir classé en "risque élevé" des charcuteries contenant des nitrites. Elle dénonce les "procédures baillons" de la fédération des...

Fourrure kerring Vita Leonis on Unsplash

Gucci, Saint Laurent, Balenciaga… le groupe Kering n’utilisera plus de fourrure animale

Exit la fourrure animale. Le groupe de luxe Kering, qui détient notamment les marques Balenciaga, Saint Laurent, Brioni ou encore Alexander McQueen vient d'annoncer, face à la pression des associations comme Peta, qu'il n'utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections. Un choix félicité...

Journees europeennes Patrimoine

Journée du patrimoine : cinq lieux à découvrir de toute urgence

À la découverte de sites d'exception ! Du samedi 18 au dimanche 19 septembre, des centaines de monuments vont ouvrir leurs portes aux citoyens. Patrimoine industriel, naturel, social... Novethic a sélectionné cinq visites à réaliser sans attendre.

Empreinte carbone carbonfact

Découvrez Carbonfact, le futur Wikipédia de l’empreinte carbone de nos produits

La nouvelle plateforme Carbonfact, créée début juillet, veut donner la possibilité aux consommateurs de connaître l'empreinte carbone des produits qu'ils achètent, tout comme ils connaissent leur prix. Transparence et comparabilité sont les maîtres clés de Carbonfact qui ambitionne ainsi de devenir...