Publié le 23 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

Pour la première fois, un maire attaque l’État français pour inaction climatique devant le Conseil d’État

L'État avait deux mois pour répondre au recours pour inaction climatique du maire de Grande-Synthe (Nord), Damien Carême. En l'absence de réponse, le maire se tourne vers le Conseil d'État. Une première en France, qui fait écho au recours et à la pétition la plus signée de France, L'Affaire du Siècle, portés par quatre ONG. Tous accusent l'État de ne pas faire le nécessaire contre le changement climatique. 

Le maire de Grande-Synthe estime que l'État n'a pas pris les mesures nécessaires pour lutter contre le réchauffement climatique.
©CCO

C’était en novembre dernier. Le maire de Grande-Synthe (Nord), avait déposé un recours gracieux contre l’État pour "non-respect de ses engagements climatiques". Une première en France. L’État disposait d’un délai de deux mois pour accéder à sa demande, à partir de la réception du délai gracieux, déposé mi-novembre.

"Sans réponse de l’État (…) Damien Carême porte désormais son recours vers la juridiction supérieure ce mercredi, obligeant ainsi l’État à se positionner et à lui répondre", fait valoir la ville dans un communiqué transmis à l’AFP. C’est l’avocate Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement, qui le représente. 

 

 

Une ville menacée par le changement climatique

Concrètement, Damien Carême estime que l’État n’a pas pris les mesures nécessaires pour lutter contre le réchauffement climatique. "Ma commune est particulièrement exposée au changement climatique", expliquait-il à Novethic en décembre. Grande Synthe est située près de Dunkerque, en façade de la mer du Nord. "On est sur un territoire de polder (étendue artificielle de terre conquise sur la mer, NDR), on craint une submersion marine. Et on a de plus en plus de mal à évacuer l’eau de pluie à cause de l’urbanisation".

Or, le maire estime avoir "fait sa part contrairement à l’État (…) Dans ma ville, on a baissé de 40 % les émissions de gaz à effet de serre, on est alimenté à 75 % en énergie renouvelables, nos cantines sont approvisionnées à 100 % en produits bio et locaux".

Un écho à la pétition "L'affaire du siècle"

Ce recours fait écho à celui porté par quatre ONG que sont Greenpeace, Oxfam, la Fondation pour la nature et l’Homme (FNH) et l’association Notre affaire à tous. Les associations sont en attente d’une réponse de l’État, sous deux mois, avant de porter leur recours devant le Conseil d’État. Parallèlement, elles ont lancé une pétition, dont l’impact a dépassé toutes leurs attentes. En quelques semaines, elle est devenue la pétition la plus signée de l’histoire de France. Elle compte plus de deux millions de signatures.

Reste que, "quelle que soit l’issue du recours, il y aura probablement une déception", estime Arnaud Gossement, avocat en droit de l’environnement. D’abord parce que, comme certains ont pu le croire, ces recours visent l’État et non pas le gouvernement. Ensuite parce que le recours risque de ne pas aboutir. "Le volet politique de l’action est indéniablement intéressant (…) C’est le buzz médiatique qui est le plus important", juge-t-il.

Lors de ses vœux pour l’année 2019, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire s’est félicité de cette mobilisation mais a mis en doute la pertinence de poursuivre l’État. "Ce n’est pas dans un tribunal que l’on va baisser les émissions de CO2", a-t-il déclaré. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Breaking Boundaries The Science of Our Planet

"Notre planète à ses limites", le documentaire à voir sur les basculements irréversibles de notre planète

Disparition des forêts tropicales, acidification des océans, fonte de l'Inlandsis du Groenland... Ces phénomènes sont des points de non-retour, des seuils critiques que l'humanité ne doit pas franchir sans se mettre en danger. Or aujourd'hui, sur les neuf "tipping points", quatre ont déjà été...

Football : L’urgence écologique, sur le banc de touche de l’Euro 2021

Pour la première fois, le championnat d'Europe, qui débute le 11 juin, ne se déroulera pas dans un seul pays hôte mais dans onze villes de onze pays différents. De quoi faire exploser les déplacements des supporters les plus assidus. Un format décrié par les militants écologistes alors que le Green...

IStock @audioundwerbung

Droit de l'environnement : des magistrats créent une association pour combler le manque de formation

Complexe, diffus, tentaculaire... Le droit de l'environnement est connu pour être particulièrement ardu. Et pourtant, c'est l'un des grands absents des bancs de l'université. À l'heure où les procès pour le climat explosent, des magistrats ont lancé le 5 juin l’Association française des magistrats...

Shell neutralite carbone 2050

Shell promet d’accélérer sa stratégie climatique après sa condamnation aux Pays-Bas

Le géant pétrolier Shell, condamné le 26 mai par un tribunal néerlandais à réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030, promet d'accélérer sa transition énergétique. Pour l'instant, aucun détail n'a été donné. La major ne compte pas abandonner les hydrocarbures, le pétrole ou le gaz mais dit...