Publié le 23 septembre 2019

ENVIRONNEMENT

Les pays riches ont mobilisé 71 milliards de dollars pour aider les pays pauvres à lutter contre le changement climatique

Les financements climat mobilisés par les pays développés en faveur des pays pauvres progressent. Alors que les pays riches ont promis de mettre sur la table 100 milliards de dollars chaque année à compter de 2020, ils en étaient à un peu plus de 71 milliards en 2017, selon le dernier décompte de l'OCDE. L'objectif semble donc atteignable mais il reste encore des efforts à fournir pour capter davantage de fonds privés.

Cyclone pixabay
L'objectif des 100 milliards de dollars de financements publics et privés à atteindre chaque année à partir de 2020 avait été promis aux pays pauvres par les plus riches en 2009 à la COP de Copenhague.
@CC0

La question des 100 milliards a toujours cristallisé les négociations climatiques. Mais les discussions à venir pourraient être moins tendues puisque selon un nouveau décompte de l’OCDE (1), on s’en approche petit à petit. "L’objectif d’atteindre les 100 milliards de financements climatiques par an d’ici 2020 demeure réaliste" annonce son secrétaire général Angel Gurria. L'objectif des 100 milliards de dollars de financements publics et privés à atteindre chaque année à partir de 2020 avait été promis aux pays pauvres par les plus riches en 2009 à la COP de Copenhague.

Infog financements climat OCDE 2017

En 2017, les pays développés ont mobilisé 71,2 milliards de dollars pour aider les pays pauvres à faire face au dérèglement climatique, contre 58,6 milliards en 2016. 20 % des investissements sont des financements privés, contre 76 % pour le secteur public à travers des aides bilatérales ou multilatérales. "Les banques multilatérales de développement ont fait état d’une hausse significative de leurs financements climatiques en 2018", s’est réjoui M. Gurria. "Mais nous devons de toute urgence intensifier nos efforts pour fournir des financements climatiques publics et pour que ceux-ci soient plus efficaces dans la mobilisation de financements privés", a-t-il ajouté.

Seuls 20 % des financements dédiés à l'adaptation

Ce financement va essentiellement dans les projets d’atténuation (73 %) qui permettent de réduire la vitesse du réchauffement climatique. Les projets d’adaptation des pays pauvres au changement climatique n’ont perçu que 19 % de ces 71 milliards de dollars. Ce montant, même s’il est en hausse, est insuffisant pour ces pays qui subissent déjà les impacts du changement climatique.

Un récent rapport de la Commission mondiale sur l’adaptation climatique estimait pourtant qu’investir 1 800 milliards de dollars d’ici 2030 dans cinq actions d’adaptation permettrait de quadrupler la mise et de rapporter 7 100 milliards de dollars de bénéfices nets.

Enfin, selon le rapport de l’OCDE, les dons représentent environ 30 % des financements bilatéraux, et constituent 54 % des financements alloués aux petits États insulaires. Ces-derniers sont les plus touchés par le changement climatique.  

Concepcion Alvarez, @conce1 

(1) Voir le rapport de l'OCDE.


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Monument girondins bordeaux

Montée des eaux : les simulations chocs des villes côtières englouties

Prendre conscience de la réalité derrière les chiffres n'est pas chose aisée. Une étude sur la montée des eaux publiée mi-octobre a été accompagnée de simulations pour se représenter l'impact de la hausse du niveau de la mer sur les villes côtières en fonction du degré de réchauffement. Des villes...

Inondations Shanxi China OUT AFP

Partout dans le monde, le changement climatique exacerbe la crise énergétique

Le changement climatique est une sérieuse menace pour le secteur de l'énergie. De la sécheresse en Amérique du Sud aux inondations en Chine et en Inde en passant par les canicules records au Canada... les évènements climatiques extrêmes exacerbent la hausse des prix de l'énergie. Or, ces crises vont...

Laurent Vincenti Total

Depuis un demi-siècle, Total sait qu'il participe au réchauffement climatique mais a sciemment minimisé le danger

Depuis 1971, le géant pétrolier était au courant que ses activités contribuaient au changement climatique. Or, il a semé le doute en finançant des organisations climato-sceptiques sans modifier sa stratégie, révèle une enquête publiée dans la revue Global Environmental Change. Si Exxon, BP et Shell...

Xi jinping onu 2020 Brian Smith Sputnik via AFP

Climat : l’absence du président chinois Xi Jinping peut-elle faire échouer la COP26 ?

Le président Xi Jinping ne devrait pas se rendre à Glasgow, au Royaume-Uni, pour la COP26 qui s'ouvre à la fin du mois. Beaucoup y voient un signal inquiétant de la part du premier émetteur de gaz à effet de serre au monde, avec un risque d'effet boule de neige sur les autres puissances. Mais pour...