Publié le 26 juin 2018

ENVIRONNEMENT

[INFOGRAPHIE] D’ici la fin du siècle, il pourra faire jusqu’à cinq degrés de plus l’été à Paris

L’été est enfin là. Et le mercure va passer au-dessus de la barre des 30°C cette semaine notamment dans la capitale. Mais si quelques jours de chaleur sont bienvenus, les canicules pourraient aussi être de plus en plus fréquentes, alerte Météo France dans une nouvelle étude. Dans une cinquantaine d'années, le climat parisien pourrait prendre 5°C. Et ce n'est pas une bonne nouvelle...

D'ici la fin du siècle, les Parisiens pourraient perdre 50 jours hivernaux et gagner au contraire 60 journées estivales sur l'année avec des températures de plus en plus chaudes.
MARTIN BUREAU / AFP

Les étés caniculaires comme celui de 2003 – qui avait fait 19 500 morts en France – pourraient bien devenir la norme d’ici la fin du siècle, prévient une nouvelle étude publiée début juin par Météo France (1). Avec une température moyenne de 22,6 °C, il a été le plus chaud jamais observé à Paris depuis le début des mesures en 1872. À la fin du siècle et dans les scénarios les plus pessimistes, c'est à dire sans politique climatique visant à faire baisser ou stabiliser les émissions de gaz à e­ffet de serre, un été comme celui de 2003 serait ainsi considéré comme un été "frais"!

La température estivale pourrait ainsi grimper de 5,3°C et de 4,3°C l’hiver. Une tendance au réchauffement qui réduirait nos hivers comme peau de chagrin avec une baisse de 21 à 50 journées hivernales par an. Les précipitations elles, devraient se multiplier, pouvant aller jusqu’à doubler par rapport aux normales actuelles. Déjà au XXe siècle, elles ont augmenté de 13 % à Paris.

Les journées caniculaires vont elles aussi se multiplier. Les Parisiens de la fin du siècle pourraient en subir jusqu’à 26 par an contre une seule en moyenne aujourd’hui. De même, les journées estivales pourraient occuper 60 jours supplémentaires sur le calendrier et on pourrait compter jusqu’à 45 journées dites "chaudes" par an, c’est-à-dire dépassant les 30°C.

Les conséquences pourraient bien être dramatiques. L’îlot de chaleur urbain, particulièrement intense en période de fortes chaleurs, va amplifier le stress thermique des parisiens et les risques associés (déshydratation, aggravation des maladies chroniques ou coups de chaleur). Les épisodes de sécheresse agricole (assèchement des sols) seront quant à eux plus fréquents et plus intenses. D’ores et déjà, au cours de la première décennie du XXIe siècle, le déficit de sécheresse a atteint 10 % par rapport aux normales climatiques dans la capitale. C’est d’ailleurs au XXIe siècle que l'on trouve les étés les plus chauds jamais enregistrés.

Entre 1901 et 2000, les températures ont déjà augmenté de 1,4°C à Paris avec une nette accélération depuis 1954 : + 0,3°C tous les dix ans contre 0,1°C avant 1954. Les prévisions des climatologues ne sont guère plus optimistes si rien n’est mis en place pour enrayer le changement climatique.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude de Météo France ici


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Extinction rebellion climat

Extinction Rebellion : quand des millionnaires financent la désobéissance civile pour le climat

Les militants d'Extinction Rebellion ont reçu un soutien de poids. Plusieurs investisseurs et philanthropes américains viennent de créer un fonds pour soutenir la désobéissance civile sur le climat. Un don de près de 550 000 euros a été effectué. Si aux États-Unis et au Royaume-Uni le mouvement se...

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...

Rennes morts arctique svalvard Siri Uldal Norsk Polarinstitutt

En Arctique, les rennes meurent de faim en raison des bouleversements climatiques

En Arctique, où la température se réchauffe à un rythme deux fois plus élevé qu'ailleurs, les rennes de la région de Svalbard, à 1 000 kilomètres du Pôle Nord, n'arrivent plus à trouver assez de nourriture. Une équipe de chercheurs estiment que 200 animaux seraient morts en raison d'un hiver plus...

[Coup de chaud] Quand le changement climatique enflamme la rue

Longtemps circonscrites aux militants écologistes, les marches pour le climat ont pris une ampleur inédite en France et dans le monde depuis un an. Les populations demandent aujourd’hui des comptes à leurs dirigeants. En 2019, le changement climatique a montré toute sa puissance. Cette semaine...