Publié le 13 décembre 2020

ENVIRONNEMENT

Cinq ans après l’Accord de Paris, la Chine donne de nouveaux gages sur le climat, mais le monde doit aller plus vite

Samedi 12 décembre, pour les cinq ans de l'Accord de Paris, les Nations Unies, le Royaume-Uni et la France organisaient un sommet de l'ambition climatique pour lancer la dynamique internationale d'ici la COP26 de novembre 2021. Pour la première fois dans un tel événement, seuls les Etats les plus ambitieux étaient autorisés à s'exprimer. Parmi eux, la Chine précise ses engagements à 2030. De son côté, l'ONU appelle à déclarer "l'état d'urgence climatique". 

Xi Jinping ClimateAmbitionSummit 2020 capture d ecran
Xi Jinping, le président chinois, a pris de nouveaux engagements climatiques à l'horizon 2030.
capture d'écran

C’est la Chine qui a tenu le haut de l’affiche lors du Sommet pour l’ambition climatique organisé samedi 12 décembre, à l'occasion des cinq ans de l’Accord de Paris, et alors que la COP26 a été reportée d’un an en raison du Coronavirus. Lors du sommet des Nations Unies de septembre, le président Xi Jinping avait déjà surpris le monde entier en annonçant la neutralité carbone pour 2060 et un pic des émissions autour de 2030. Lors de ce nouvel événement international, il prend des engagements à court terme et promet un pic "avant" 2030.

"D'ici 2030, nous allons réduire notre intensité carbone (émissions de CO2 rapportées au PIB, ndr) de plus de 65 %, augmenter la part des énergies non fossiles à 25 % de la consommation d'énergie primaire contre 15,3 % fins de 2019, augmenter le stock forestier de 6 milliards de mètres cubes et porter la capacité totale installée d'énergie renouvelable à plus de 1 200 GW, par rapport à 2005. La Terre est notre seule maison commune. Travaillons ensemble pour progresser régulièrement dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris et lancer un nouveau voyage pour l’action climatique mondiale", a déclaré Xi Jinping dans un message vidéo enregistré.

Un prix carbone de 170 dollars la tonne au Canada

"La déclaration de Xi Jinping est importante, pas tant du point de vue des émissions, mais au niveau géopolitique. Pour le cinquième anniversaire de l'Accord de Paris, la Chine est venue avec un beau cadeau en renforçant les principaux objectifs de son NDC (contribution nationale déterminée, NDR). Il s'agit d'un pas progressif vers la bonne direction, même s’il reste encore beaucoup à faire pour aligner l'action à court terme et la neutralité carbone. La Chine peut faire en sorte que ses émissions atteignent leur maximum avant 2025", commente Li Shuo, expert de Greenpeace Chine.

Parmi les annonces les plus ambitieuses, mais pas forcément nouvelles, venant des pays développés, la Finlande confirme viser la neutralité carbone dès 2035, 2040 pour l'Autriche et 2045 pour la Suède. Le Danemark s’engage à réduire ses émissions de 70 % d’ici 2030. Le Royaume-Uni, pays hôte de la COP26, a rappelé qu’il allait baisser ses émissions de CO2 d'au moins 68 % d'ici 2030 et arrêter "dès que possible" de soutenir financièrement des projets d'énergies fossiles à l'étranger. L’Union européenne a pu annoncer son objectif de réduction des émissions de -55 % d’ici 2030, adopté la veille du Sommet

Le Canada a complété son engagement de neutralité carbone en 2050 d’un nouvel objectif à 2030. Le pays souhaite réduire ses émissions de 32 à 40 % par rapport à 2010 contre 30 % prévus initialement. Il mise pour cela sur un prix carbone renforcé, passant de 20 à 50 dollars par tonne de dioxyde de carbone d'ici 2022 pour atteindre 170 dollars en 2030. Les Etats-Unis étaient représentés par deux gouverneurs (Michigan et Massachussets), engagés eux aussi dans la neutralité carbone d’ici 2050. Et Joe Biden, le nouveau président élu, a confirmé dans un communiqué que les Etats-Unis rejoindraient l'Accord de Paris dès "le premier jour de (sa) présidence".

Etat d'urgence climatique

"Welcome back! Welcome home à nos amis américains !", a lancé Emmanuel Macron. Dans un discours sans nouvelle annonce, le chef de l'Etat a précisé qu’un tiers de la capitalisation du Fonds vert (6 milliards d‘euros) sera désormais consacré à l’adaptation. En amont du sommet, lors d’une réunion rassemblant les coalitions du One Planet Summit, il a déclaré que l’ensemble du CAC 40 appliquerait à partir de 2021 les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) dans leur reporting financier.

"Alors que le Royaume-Uni et la Chine ont pu apporter de nouveaux gages pour le climat, le Président Emmanuel Macron n’a pas saisi cette occasion pour expliquer comment il comptait traduire le nouvel objectif européen d’au moins 55% 2030 en France...", regrette Véronique Andrieux, directrice générale du WWF France. Parmi les plus gros émetteurs de CO2, le Japon, l'Inde et la Corée du Sud ont repoussé à plus tard la prise de nouveaux objectifs. Le Brésil, l'Australie et la Russie n'ont pas été autorisés à s'exprimer.

"En avons-nous assez fait pour contenir la hausse des températures à 1,5 °C ? La réponse est non, ces annonces ne suffisent pas", a tranché en conclusion Alok Sharma, le président de la COP26. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, appelle "les responsables du monde à déclarer l’état d’urgence climatique dans leur pays jusqu’à ce que la neutralité carbone soit atteinte". Il insiste sur le fait que les engagements pris jusqu'alors n'ont pas été tenus. 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

L'Union européenne relève son ambition avec une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici 2030

Au terme de longues négociations qui ont duré toute la nuit, l'Union européenne a adopté un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre relevé pour 2030, passant de 40 à 55 %. C'était un impératif à la veille du cinquième anniversaire de l'Accord de Paris et d'un sommet au...

Cinq ans après l'Accord de Paris, le monde se rapproche enfin d'une trajectoire de réchauffement à 2°C

Malgré le report d'un an de la COP26 de Glasgow (Écosse) sur le climat, certains des plus gros émetteurs de la planète, tels que la Chine ou encore le Japon, ont pris des engagements vers la neutralité carbone. L'ensemble de ces nouvelles annonces placent le monde sur une trajectoire de...

Podcast #LesEngagés : cinq ans après l'Accord de Paris, rencontre avec Laurent Fabius, président de la COP21

À l’occasion des cinq ans de l’Accord de Paris, célébrés ce samedi 12 décembre, le podcast de Novethic #LesEngagés rencontre l’ancien Premier ministre Laurent Fabius, ex-ministre des Affaires étrangères sous Hollande et président de la COP21. En 2015, c’est lui qui a mené les négociations...

[Infographie] Accord de Paris : découvrez les secteurs qui progressent et ceux qui restent à la traîne

À l'approche des cinq ans de l'Accord de Paris, célébré ce samedi 12 décembre, et alors que l'économie mondiale est bouleversée par le Covid-19, le bilan de l'action climatique reste mitigé. Selon le panorama dressé par l'observatoire Climate Chance, la crise sanitaire a permis d'accélérer...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Assemblee nationale PLFR2

En Live : la réforme du code minier de la loi Climat et résilience discuté à l'Assemblée nationale

Du 29 mars au 18 avril, les députés vont étudier la très attendue loi Climat et résilience, inspirée des travaux de la Convention citoyenne pour le climat. Celle-ci est structurante pour tout le quinquennat d'Emmanuel Macron afin de présenter un bilan environnemental crédible. Mais les...

Vote pub loi climat AuroreBerge

[Bonne Nouvelle] La loi climat et résilience va interdire la promotion des énergies fossiles

Fin des publicités pour vendre des énergies fossiles, le greenwashing considéré comme une pratique commerciale, le CSA en contrôle… La loi climat et résilience, en discussion au parlement jusqu’au 18 avril a engagé une réforme de la publicité pour aller dans le sens de la protection de...

IStock 1161614074

[À l'origine] Légiférer sur le climat, une invention du XXIème siècle

Le projet de loi Climat et résilience est actuellement voté à l’Assemblée nationale. L’idée de protéger l’environnement n’est pas nouvelle. Mais si les premières tentatives pour préserver la biodiversité et les ressources datent d’il y a plusieurs centaines d’années, légiférer sur le climat est un...

San francisco pixabay

San Francisco, Téhéran, Lagos... Ces métropoles qui s'enfoncent dangereusement

Le risque d'engloutissement des métropoles est de plus en plus important. San Francisco qui s'enfonce sous son poids, Jakarta qui fait face à la montée des eaux, aux risques sismiques et à la surpopulation, Téhéran qui pompe les eaux souterraines... D'ici 20 ans, 19 % de la population mondiale sera...