Extinction Rebellion

Extinction Rebellion (abrégé en XR) est un mouvement écologiste fondé en octobre 2018 au Royaume-Uni, et qui s’internationalise rapidement. Il s’inscrit dans le courant qui soutient la théorie dite de la « sixième extinction ». Se présentant contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique, il formule quatre exigences principales :

  • Reconnaissance de la gravité et de l’urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet
  • Réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre avec un objectif de neutralité carbone à horizon 2025, au moyen de la déconsommation et d’une descente énergétique planifiée
  • Arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres, « à l’origine d’une extinction massive du monde vivant »
  • Création d’une assemblée citoyenne chargée de décider des mesures à implémenter pour atteindre les objectifs précédents et qui garantirait une transition juste et équitable.

Inspiré par les méthodes de Gene Sharp, XR agit au moyen de la désobéissance civile non-violente et privilégie à ce titre les happenings. Il vise en premier lieu les grands groupes financiers mais touche aussi les entreprises et les acteurs institutionnels, tel le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Après le dernier rapport du GIEC, les appels à l’action se multiplient… une fois de plus

Le rapport du GIEC est alarmant sur le changement climatique. Il est de plus en plus rapide et de plus en plus violent. Mais personne n’est vraiment surpris de ces nouvelles conclusions. Tant que le monde ne prendra pas le chemin de la sobriété en matière de carbone, la situation ne fera...

Sous le feu des critiques, la loi climat est adoptée à l'Assemblée nationale

Après trois semaines d'examen, le projet de loi Climat et résilience a été validé par l'Assemblée nationale le 4 mai. Si le texte a été enrichi, l'opposition et les associations dénoncent un contenu vidé de son ambition et pas à la hauteur des propositions de la Convention citoyenne pour...

Total est accusé de financer la dictature en Birmanie via des montages financiers opaques

Alors que plusieurs entreprises ont décidé de quitter la Birmanie depuis le coup d'État de la junte militaire, Total reste. Le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, assure qu'il s'agit de continuer à fournir l'électricité de millions d'habitants sur place mais une nouvelle enquête du journal Le...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable