Publié le 16 août 2017

SOCIAL

[VIDEO] En Islande, les touristes doivent prêter serment de protéger l’environnement

Pour faire face au tourisme de masse, l'Islande invite désormais les voyageurs à prêter serment devant une charte de protection de leurs sites naturels. En 7 ans, le nombre de touristes a explosé de 264%, augmentant les risques pour l'environnement. Le gouvernement réfléchit même à limiter l'accès aux sites les plus populaires.


Marina Fabre

Depuis l’éruption du volcan Eyjafjallajökull en 2009, l’Islande est devenu un pays très prisé par les touristes avec une croissance de 264 % de voyageurs en 2016. L’île nordique a ainsi reçu, l'année passée, 1,7 million de touristes, soit plus de 5 fois le nombre d’habitants (330 000). Un gain de 2,6 milliards d’euros pour un secteur qui emploie plus de 24 000 personnes.

Les avantages économiques sont indéniables, mais le gouvernement islandais craint des dégâts sur l’environnement et les sites naturels. Pour sensibiliser les voyageurs, il vient de publier une charte en huit points. Les touristes sont invités à prêter serment en ligne afin de respecter quelques évidences : le camping sauvage est interdit, il ne faut pas détériorer les sites naturels, ne pas se garer n’importe où, utiliser des toilettes, etc.

"Les personnes souhaitant visiter l’Islande ont envie d’être responsables. Toutefois, ils ne sont pas toujours conscients de ce que cela entraîne : nous voulons ainsi partager avec chacun ces règles leur permettant de respecter et de protéger nos paysages", explique la ministre du Tourisme, Þórdís KolbrúnR.

"Nous voulons éviter que l’Islande ne devienne une destination touristique trop prisée" 

Une série de vidéos pédagogique accompagne également ce serment. "Vous ne casseriez jamais un bout de la Grande Barrière de corail n’est-ce pas ? Dans la nature islandaise, c’est pareil : certaines choses ne font pas". 

Et le gouvernement réfléchit à prendre des mesures plus drastiques pour préserver l’environnement. En 2016, il a annoncé mettre fin à la politique de la TVA réduite dans le secteur du tourisme. La taxe, fixée aujourd’hui à 11 %, sera de 21 % en 2018.

"Nous voulons éviter que l’Islande ne devienne une destination touristique trop prisée", indiquait la ministre l’année dernière. En ce sens, d’autres mesures ont également été évoquées, comme, limiter le nombre de visiteurs sur un site populaire ou obliger les agences de voyages à acheter des licences. 

Marina Fabre @fabre_marina   


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Cozie machine @Cozie

[Ces startups qui changent le monde] Lait corporel, soin du visage, gommage… Cozie veut imposer le vrac pour la cosmétique

La tendance de l’achat en vrac atteint désormais les soins cosmétiques. Cozie a développé une machine permettant de distribuer huit gammes de produits en toute sécurité dans des flacons consignés. Flaconnage, réseau de collecte et nettoyage, formulation des soins… La startup a mis plus de deux ans à...

[J'agis pour la planète] Je n'achète plus rien de neuf

Il y a quelques mois, Novethic a créé la polémique en relayant une étude du cabinet B&L Evolution (1) qui présentait différentes mesures pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Cet été, nous revenons sur quelques-unes de ces propositions pour comprendre comment elles pourraient changer la...

Objets symbole transition ecologique

La gourde, la cup, le tote bag… Ces objets devenus symboles de la transition écologique

Ils ne sont pas forcément durables mais ils sont pourtant devenus des marqueurs incontournables de la transition écologique. Les gourdes, les tote bag, les composteurs dépassent désormais largement leur simple fonction pour s’inscrire dans l’imaginaire collectif comme des éléments indispensables à...

Alimentation en 2050 burger riche

[Le monde en 2050] Seuls les riches peuvent manger gras

En seulement vingt ans, de 2020 à 2040, le nombre de personnes obèses a explosé en France faisant de la malnutrition le premier budget de l’État. Le gouvernement a donc décidé de proportionner les cotisations sociales au régime alimentaire. Plus un citoyen mange mal, plus il doit payer de...