Publié le 16 août 2017

SOCIAL

[VIDEO] En Islande, les touristes doivent prêter serment de protéger l’environnement

Pour faire face au tourisme de masse, l'Islande invite désormais les voyageurs à prêter serment devant une charte de protection de leurs sites naturels. En 7 ans, le nombre de touristes a explosé de 264%, augmentant les risques pour l'environnement. Le gouvernement réfléchit même à limiter l'accès aux sites les plus populaires.


Marina Fabre

Depuis l’éruption du volcan Eyjafjallajökull en 2009, l’Islande est devenu un pays très prisé par les touristes avec une croissance de 264 % de voyageurs en 2016. L’île nordique a ainsi reçu, l'année passée, 1,7 million de touristes, soit plus de 5 fois le nombre d’habitants (330 000). Un gain de 2,6 milliards d’euros pour un secteur qui emploie plus de 24 000 personnes.

Les avantages économiques sont indéniables, mais le gouvernement islandais craint des dégâts sur l’environnement et les sites naturels. Pour sensibiliser les voyageurs, il vient de publier une charte en huit points. Les touristes sont invités à prêter serment en ligne afin de respecter quelques évidences : le camping sauvage est interdit, il ne faut pas détériorer les sites naturels, ne pas se garer n’importe où, utiliser des toilettes, etc.

"Les personnes souhaitant visiter l’Islande ont envie d’être responsables. Toutefois, ils ne sont pas toujours conscients de ce que cela entraîne : nous voulons ainsi partager avec chacun ces règles leur permettant de respecter et de protéger nos paysages", explique la ministre du Tourisme, Þórdís KolbrúnR.

"Nous voulons éviter que l’Islande ne devienne une destination touristique trop prisée" 

Une série de vidéos pédagogique accompagne également ce serment. "Vous ne casseriez jamais un bout de la Grande Barrière de corail n’est-ce pas ? Dans la nature islandaise, c’est pareil : certaines choses ne font pas". 

Et le gouvernement réfléchit à prendre des mesures plus drastiques pour préserver l’environnement. En 2016, il a annoncé mettre fin à la politique de la TVA réduite dans le secteur du tourisme. La taxe, fixée aujourd’hui à 11 %, sera de 21 % en 2018.

"Nous voulons éviter que l’Islande ne devienne une destination touristique trop prisée", indiquait la ministre l’année dernière. En ce sens, d’autres mesures ont également été évoquées, comme, limiter le nombre de visiteurs sur un site populaire ou obliger les agences de voyages à acheter des licences. 

Marina Fabre @fabre_marina   


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Gaspillage alimentaire invendus

200 grands groupes agroalimentaires s’engagent à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030

Ce sont des géants de l'agroalimentaire et ils viennent de rejoindre l'initiative "Champions 12.3" qui vise à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030. Parmi eux Kellogg, McCain ou encore Unilever. Chaque groupe engagé doit pousser 20 de ses fournisseurs à s'investir dans cette...

Publicite climat 2 pixabay BH

Bruno Le Maire contre une interdiction systématique de la publicité pour les produits polluants comme les SUV

Le ministre de l'Economie, Bruno le Maire, s'est dit opposé mardi à une interdiction de la publicité sur les produits polluants, comme le demandaient la Convention citoyenne pour le climat et plusieurs propositions de loi, dont une récente du groupe Ecologie-Démocratie-Solidarité. Le ministre prône...

Publicite chaise vide CCO iStock FroggyFrogg

"L’autorégulation de la publicité est un échec", dénonce France Nature Environnement qui choisit la politique de la chaise vide

Après 12 ans de participation à l’organe de concertation de l’autorité de régulation professionnelle de la publicité, France Nature Environnement (FNE) claque la porte. Pour l’association, qui était la seule représentative de la défense de l’environnement dans cet organisme, celui-ci défend les...

Mode textile pixabay

Malgré les promesses du monde de la mode, les collections responsables restent marginales

Avec la prise de conscience écologique des consommateurs, les grandes enseignes de la fast fashion ont pris des engagements durables pour s'adapter à la clientèle. Mais, concrètement, cela se voit peu dans leurs collections. Chez Zara et HM, les collections responsables représentent environ 10 % de...