Publié le 10 juillet 2018

SOCIAL

Champions du monde, les Bleus vont reverser une partie de leurs primes de match à une association

(Mis à jour le 15 juillet) Alors que la France est devenu championne du monde de football pour la deuxième fois, le président de la Fédération française de football (FFF) a annoncé que toute l'équipe allait reverser une partie de ses primes de matchs à une association. C'est Kylian Mbappé, le numéro 10, qui a lancé le mouvement... mais lui reversera l'ensemble de ses primes. 

Les Bleus disputeront la demi-finale de la Coupe du monde mardi 10 juillet à 20h contre la Belgique.
©FFF/AurélienDurand

Finalement, toute l’équipe de France s’y met. On savait que le numéro 10 des bleus, Kylian Mbappé, allait reverser l’ensemble de ses primes de match durant la Coupe du monde 2018 à une association. Finalement, ce sera une initiative collective. C’est ce qu’a annoncé le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët dans les colonnes du JDD.

"On a créé ça au niveau de l’ensemble du groupe : les joueurs reverseront une partie de leur prime à une association", a-t-il affirmé sans mentionner exactement la somme reversée. Le montant des primes reste lui aussi assez flou. Nicolas Le Graët, le président de la FFF, avait annoncé sur les ondes de RMC, le 8 juin, qu’en demi-finale chaque joueur toucherait 150 000 euros et en finale 280 000. Zonemixte.fr annonce 175 000 en quarts de finale, 220 000 euros pour la quatrième place, 240 000 pour la troisième marche du podium, 300 000 euros en finale et 400 000 euros pour le Graal.

Mbappé, troisième joueur le mieux payé de la ligue 1

Kylian Mbappé, lui, est plus ambitieux. Il reversera la totalité de ses primes à l’association Premiers de Cordées, dédiée aux initiations sportives pour les enfants hospitalisés et des actions de sensibilisation au handicap. "Il y a peu ses parents (de Kylian Mbappé, ndr) m’ont dit : "Noël, ce n’est pas raisonnable. Il gagne des sommes folles, il ne faut pas qu’il prenne l’argent. Il est trop jeune, il en a assez", raconte le patron du football français. Le joueur de 19 ans est le troisième footballeur le mieux payé de la ligue 1. En seulement un an, son salaire a été multiplié par 17 !

D'autres joueurs montrent déjà la voie. Le joueur espagnol Juan Mata, qui évolue en Angleterre, a lancé Common Goal. Il s'agit "d'un mouvement dans lequel les joueurs promettent 1 % de leur salaire à un fonds collectif qui soutient les organismes de bienfaisance du football dans le monde entier", a expliqué le joueur qui s’est lui-même engagé à verser 1 % de ses 7,8 millions d’euros de revenus annuels. Une cinquantaine de joueurs et joueuses ont rejoint l'initiative. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Metaverse gafam Fanny PARISE Me lanie Bultez

Fanny Parise, anthropologue : "La consommation responsable est un alibi de l’hyperconsommation"

Ils portent des baskets écoresponsables, mangent des œufs "qui ne tuent pas la poule" et se déplacent en vélo électrique. Dans son dernier livre, l'anthropologue Fanny Parise épingle les apôtres de la consommation responsable, des "enfants gâtés" qui perpétuent un système hyperconsumériste. Loin de...

Solde fast fashion textile THOMAS COEX AFP

La perte d’intérêt pour les soldes, symbole d’un secteur de l'habillement en crise

Autrefois rendez-vous incontournable des consommateurs, les soldes subissent une perte d'intérêt. Si le Covid-19 et l'inflation qui a explosé avec la guerre en Ukraine participent à ce désamour, c'est une tendance plus profonde qui traverse tout le secteur de l'habillement. Les géants de la "real...

Penurie risque guerre ukraine covid Frederic Scheiber Hans Lucas Hans Lucas via AFP

"Le monde qui craque" saison 2 : Ces pénuries qui bouleversent notre consommation

Alors que la pandémie de Covid-19 a perturbé pendant des mois les chaînes d'approvisionnement, viennent s’ajouter le dérèglement climatique et la guerre en Ukraine. Moutarde, câbles électriques, bouteilles en verre… plusieurs secteurs de notre économie sont impactés. Les prix flambent et les...

Prix vie chere inflation INA FASSBENDER AFP

Pâte, viande, huile… l’inflation grimpe sur fond de colère sociale

La facture est salée pour les ménages. L'inflation a provoqué une hausse considérable des prix de certaines denrées alimentaires comme les pâtes, la viande ou la farine. Une situation qui devrait empirer avec la guerre en Ukraine, et qui s'ajoute à l'envolée des prix du carburant. En France,...