Publié le 02 janvier 2019

SOCIAL

La poupée Barbie fête ses 60 ans… et n'est pas si stéréotypée !

Elle va fêter en 2019 son 60e anniversaire mais n'a pas une ride : blonde ou brune, longiligne ou ronde, princesse ou pompier, la poupée Barbie continue de séduire les enfants et se démène pour rester au goût du jour, jusque sur les réseaux sociaux.

Poupee barbie fieldwork
La poupée barbie est sexagènère. Crée en 1959, elle devait "montrer aux petites filles qu'elles pouvaient devenir qui elles voulaient".
@Fieldwork

"60 ans, c'est énorme dans une industrie du jouet où, aujourd'hui, un succès dure entre trois et cinq ans", lance fièrement Nathan Baynard, directeur mondial du marketing pour la poupée Barbie. Au total, plus d'un milliard de Barbie se sont vendues depuis sa présentation au Salon du jouet de New York, le 9 mars 1959.

Selon la créatrice et co-fondatrice de Mattel, Ruth Handler, cette poupée devait "montrer aux petites filles qu'elles pouvaient devenir qui elles voulaient. En 1959, c'était une idée choc", explique Nathan Baynard.

Avec ses allures de pin-up, la première Barbie n'avait à première vue rien d'une féministe. "Elle correspondait aux canons de beauté de son temps" et ses mensurations irréalistes, qui ont depuis lors été revues par Mattel, étaient "adaptées aux tissus disponibles à l'époque", plaide Carlyle Nuera, l'un des designers de Barbie.

Sur la lune avant Armstrong

Archétype de la blonde californienne, Barbie a d'ailleurs longtemps été poursuivie par cette image de femme superficielle, riche et oisive, qui lui a valu d'incessantes critiques.

Pourtant, Barbie est devenue astronaute dès 1965 - quatre ans avant que Neil Armstrong ne pose le pied sur la Lune - et sa première version à la peau noire a été commercialisée en 1968. Actuellement "55 % des poupées que nous vendons dans le monde n'ont ni les cheveux blonds ni les yeux bleus", insiste Lisa McKnight, directrice générale de la marque Barbie.

Une marque qui ne lésine pas pour développer de nouveaux prototypes : plus d'une centaine de personnes y travaillent dans son centre d'El Segundo, gigantesque hangar bien peu glamour coincé entre l'aéroport de Los Angeles et une autoroute. "Son histoire est celle d'une jeune femme qui est indépendante et se consacre à différentes carrières", explique Lisa McKnight.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Cheval Spanghero viande LOSHADENOK

Lasagnes à la viande de cheval : le procès Spanghero est aussi celui de la traçabilité

Il y a six ans, le scandale Spanghero éclatait alors que treize pays européens découvraient que de la viande de cheval était utilisée à la place de bœuf dans des plats préparés. Aujourd’hui, l’entreprise française se retrouve au tribunal pour tromperie et escroquerie en bande organisée. Mais pour...

Imago TV le netflix ecolo

Imago TV, le Netflix gratuit de la transition écologique

Un Netflix sur la transition écologique, sociale ou économique....qui plus est gratuit, c'est ce que propose la plateforme Imago TV. Des milliers de documentaires, courts-métrages ou émissions sont en libre-accès sur son site. Objectif : sensibiliser les citoyens et offrir une visibilité aux...

Bruno le maire fait machine arriere et va suspendre le dioxyde de titane pixabay

Rétropédalage de Bruno Le Maire : le dioxyde de titane sera bien suspendu

Bruno Le Maire fait machine arrière. Le ministre de l'Économie avait annoncé la semaine dernière qu'il ne suspendrait pas le dioxyde de titane, une suspension pourtant actée dans la loi alimentation. Face à la mobilisation des associations, il a finalement plié et annoncé l'interruption de cet...

Les bons et mauvais points du lundi vert sans viande pixabay

Le lundi vert sans viande ni poisson, une bonne idée... à manier avec précaution

Plus de 500 personnalités, de Juliette Binoche à Yann Arthus-Bertrand, ont appelé à un "lundi vert sans viande ni poisson en 2019". Un appel nécessaire au vu de l’impact sur l’environnement et la santé de la viande. Mais qui peut être perçu comme moralisateur pour les plus gros consommateurs de...