Publié le 11 mai 2020

SOCIAL

File d’attente chez Zara, trains bondés, manifestation environnementale… les premières images du déconfinement

Les premières images du déconfinement dessinent une France divisée. Entre la première manifestation d'Extinction Rebellion post-confinement à Marseille contre la surconsommation, et les longues files d'attente devant les boutiques de vêtement Zara par des clients voulant retrouver une vie normale, la fracture est visible. En attendant, dans les transports en communs franciliens, les travailleurs se sont parfois retrouvés dans des trains bondés où il était impossible de respecter les distances de sécurité. 

Zara deconfinement AFP
A Bordeaux, des clients attendent de rentrer dans la boutique Zara qui vient d'ouvrir pour le premier jour de déconfinement.
Ying Tang / NurPhoto / NurPhoto via AFP

De longues files d’attente devant Zara

Ce sont des images qui ont été largement relayées sur les réseaux sociaux. À Bordeaux, malgré la pluie, des internautes ont filmé une longue file d’attente devant la boutique de vêtements Zara. Même chose rue de Rivoli à Paris. Une priorité, en ce premier jour de déconfinement, qui a interpellé de nombreuses personnes.

"Deux mois de confinement pour réfléchir à notre surconsommation, à l’extinction de la biodiversité, à la surexploitation de la Terre… Premiers réflexes de certains : courir chez Zara", dénonce un internaute. D’autres défendent une manière de retrouver une vie normale et de la légèreté après un confinement de plus de cinquante jours. Des images qui font écho à celles tournées devant les drive de McDonald’s il y a une semaine. Le fast-food avait en effet tenté de rouvrir ses drives mais devant l’affluence, il avait dû faire machine arrière.

Des trains bondés en Île-de-France

Si cette première journée de déconfinement se déroule "correctement" dans les transports en commun, selon Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des Transports, des images de trains bondés ont pourtant été publiées. À la gare du Nord, le photographe du Monde Benjamin Girette a ainsi filmé des attroupements sur le quai du RER D. 

Des dizaines de personnes agglutinées, essayant de rentrer dans le train, sans pouvoir respecter les distances de sécurité que la crise sanitaire impose. La même scène s’est déroulée sur la ligne 13. La journaliste de BFM TV, Ashley Chevalier, s’est filmée dans une rame où "la distanciation sociale est tout bonnement impossible à respecter et les stickers collés au sol paraissent bien ridicules", a-t-elle déclaré à l’antenne avant d’expliquer que cette affluence anormale était due à un retard de 40 minutes de la première rame du métro du matin.

Les premières manifestations post-confinement

Ce sont des mini-manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs endroits en France. À Toulouse, les antennes locales des syndicats CGT et Sud ont appelé à manifester devant le CHU de la ville pour demander davantage de moyens pour l’hôpital. Ils demandent la création d’un nouvel hôpital au nord de la cité rose et la protection sanitaire du personnel hospitalier. Plus globalement ils réclament l’arrêt des "logiques marchandes en vigueur dans les hôpitaux depuis une dizaine d’années".

À Marseille, c’est l’organisation Extinction Rebellion qui a protesté sur la Canebière contre un retour "à une consommation excessive". Une cinquantaine de militants ont ainsi défilé sous la pluie avant d’être arrêtés par la police. Cinq personnes ont été placées en garde à vue.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Metaverse gafam Fanny PARISE Me lanie Bultez

Fanny Parise, anthropologue : "La consommation responsable est un alibi de l’hyperconsommation"

Ils portent des baskets écoresponsables, mangent des œufs "qui ne tuent pas la poule" et se déplacent en vélo électrique. Dans son dernier livre, l'anthropologue Fanny Parise épingle les apôtres de la consommation responsable, des "enfants gâtés" qui perpétuent un système hyperconsumériste. Loin de...

Solde fast fashion textile THOMAS COEX AFP

La perte d’intérêt pour les soldes, symbole d’un secteur de l'habillement en crise

Autrefois rendez-vous incontournable des consommateurs, les soldes subissent une perte d'intérêt. Si le Covid-19 et l'inflation qui a explosé avec la guerre en Ukraine participent à ce désamour, c'est une tendance plus profonde qui traverse tout le secteur de l'habillement. Les géants de la "real...

Penurie risque guerre ukraine covid Frederic Scheiber Hans Lucas Hans Lucas via AFP

"Le monde qui craque" saison 2 : Ces pénuries qui bouleversent notre consommation

Alors que la pandémie de Covid-19 a perturbé pendant des mois les chaînes d'approvisionnement, viennent s’ajouter le dérèglement climatique et la guerre en Ukraine. Moutarde, câbles électriques, bouteilles en verre… plusieurs secteurs de notre économie sont impactés. Les prix flambent et les...

Prix vie chere inflation INA FASSBENDER AFP

Pâte, viande, huile… l’inflation grimpe sur fond de colère sociale

La facture est salée pour les ménages. L'inflation a provoqué une hausse considérable des prix de certaines denrées alimentaires comme les pâtes, la viande ou la farine. Une situation qui devrait empirer avec la guerre en Ukraine, et qui s'ajoute à l'envolée des prix du carburant. En France,...