Publié le 13 juin 2017

SOCIAL

L’Humanité mange son plastique

Des chercheurs malaisiens, français et britanniques ont détecté des microparticules de plastique dans notre sel de table. Les faibles quantités mesurées n'ont pas de conséquence sur la santé des consommateurs. Mais les millions de tonnes de déchets déversées chaque année dans les océans aggravent de plus en plus la situation. 


Rien ne se perd. Et surtout pas les 8,8 millions de tonnes de plastiques déversées chaque année dans les océans. Une récente étude, publiée dans la revue Scientific Reports, a porté sur le sel de table. Sur les 17 produits issus de 8 pays différents étudiés, 16 contiennent des microparticules de plastiques. "Les microplastiques (MP) étaient absents dans une marque tandis que les autres contenaient entre 1 et 10 MP/kg de sel", soulignent les chercheurs. Le nom des marques n’a pas été révélé dans l’étude mais les auteurs précisent que le sel épargné provient de France.

La concentration de microparticules relevées dans le sel de mer est faible et ne présente pas de risque pour la santé, affirment les chercheurs. Mais "la tendance croissante à l’utilisation des matières plastique pourrait conduire à l’accumulation progressive de particules dans les océans et les lacs, et, par conséquent, dans les produits provenant des milieux aquatiques".

11 000 microparticules de plastique ingérées par les mangeurs de poisson

Pour cause, une étude publiée en janvier par l’université de Gand, en Belgique, a montré que les consommateurs de produits de la mer (poissons, fruits de mer…) ingèrent jusqu’à 11 000 microparticules de plastique chaque année. Si 99% de ces microparticules traversent le corps humain, les 1% restant sont absorbés par les tissus corporels.

Le cycle alimentaire n’aura jamais aussi bien fonctionné! Et cela ne va pas aller en s’améliorant. Chaque minute dans le monde, l'équivalent d'un camion d’ordures de déchets plastiques est versé dans la mer. D’ici 2050, c'est près de quatre camions par minute qui pourraient souiller les océans.

 Marina Fabre @fabre_marina

 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Les industriels de la charcuterie remportent une nouvelle victoire contre Yuka, désormais en danger

Yuka, l'application qui décrypte les composants des produits alimentaires vient d'être condamnée, pour la troisième fois depuis mai, pour "dénigrement" après avoir classé en "risque élevé" des charcuteries contenant des nitrites. Elle dénonce les "procédures baillons" de la fédération des...

Fourrure kerring Vita Leonis on Unsplash

Gucci, Saint Laurent, Balenciaga… le groupe Kering n’utilisera plus de fourrure animale

Exit la fourrure animale. Le groupe de luxe Kering, qui détient notamment les marques Balenciaga, Saint Laurent, Brioni ou encore Alexander McQueen vient d'annoncer, face à la pression des associations comme Peta, qu'il n'utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections. Un choix félicité...

Journees europeennes Patrimoine

Journée du patrimoine : cinq lieux à découvrir de toute urgence

À la découverte de sites d'exception ! Du samedi 18 au dimanche 19 septembre, des centaines de monuments vont ouvrir leurs portes aux citoyens. Patrimoine industriel, naturel, social... Novethic a sélectionné cinq visites à réaliser sans attendre.

Empreinte carbone carbonfact

Découvrez Carbonfact, le futur Wikipédia de l’empreinte carbone de nos produits

La nouvelle plateforme Carbonfact, créée début juillet, veut donner la possibilité aux consommateurs de connaître l'empreinte carbone des produits qu'ils achètent, tout comme ils connaissent leur prix. Transparence et comparabilité sont les maîtres clés de Carbonfact qui ambitionne ainsi de devenir...