Publié le 29 décembre 2020

SOCIAL

[J'ai testé pour vous] On a passé au grill les steaks 100 % végétaux de la startup française "Les Nouveaux fermiers"

La startup Les Nouveaux fermiers vient de lancer la première usine Made in France de steaks végétaux. Promettant une alternative plus écologique face au lourd impact environnemental de l'élevage, l'entreprise cherche à ressembler au maximum à de la viande pour mieux la remplacer. On a passé leurs produits au grill et on a été bluffé par l'aspect, plus que par le goût. 

Steak vegetal Les Nouveaux fermiers
L'ambition des Nouveaux Fermiers est de créer une filière du végétal.
Marina Fabre

On ne va pas se mentir. Quand on a reçu les steaks, aiguillettes et nuggets 100 % végétaux des Nouveaux fermiers à la rédaction, les collègues ne se sont pas rués sur la marchandise. C’était moins flagrant que lorsqu’on a goûté le burger aux insectes mais l’engouement était plutôt mitigé. Ça, c’était à l’annonce de la marchandise. 

Mais en dévoilant les produits, leur aspect bluffant en a convaincu plus d’un. Il faut dire que, pour le steak notamment, composé de protéines de blé, de soja ou encore de poudre de betterave, il est visuellement difficile de le différencier d’un steak de bœuf vendu dans une barquette.

Suivant les consignes inscrites sur le carton, j’ai préchauffé ma poêle, comme pour une viande classique. Surprise : le grésillement si particulier qu’émet une viande en train de cuire s’est fait entendre. Un son que l’on ne retrouve jamais dans les galettes de blé, de quinoa ou de soja qui portent pourtant le nom de steak. La tenue, plutôt bonne, était elle aussi assez satisfaisante. Place maintenant à la dégustation.

Steak végétal les nouveaux fermiers

Pari réussi

Première bouchée, le goût est très agréable mais est quand même assez différent de la viande. Clairement, vous ne retrouverez pas le côté "saignant" si c’est ce qui vous plaît. Si vous la préférez à point, le steak des Nouveaux fermiers pourrait faire l'affaire. Je craignais un steak spongieux, comme peut parfois l’être le seitan par exemple, mais la texture était plutôt bonne. La quantité était peut-être trop importante pour moi car au trois-quarts du steak, j’ai été écœurée.

L'effet simili-viande est assez bluffant. Une amie végétarienne a pensé que je cuisinais de la viande, rien qu’à l’odeur et au visuel. C’était le but des Nouveaux fermiers, ils ont donc réussi leur pari. Les vrais amoureux de la viande n’y trouveront pas leur compte. En prime, les ingrédients sont français et confectionnés dans une usine implantée dans l’Hexagone. Les produits ne sont pas bio mais le co-fondateur de l’entreprise, Guillaume Dubois assure que son équipe travaille dessus. 

Un des plus grands atouts de la marque est qu’elle assure consommer dix fois moins d’eau pour son steak que pour une viande classique et émettre 11 fois moins de CO2. Contrairement aux Américains de Beyond Meat, les Nouveaux fermiers ont décidé de ne pas utiliser d’huile de coco, très critiquée sur le plan environnemental. Avec ces nouveaux produits, l’entreprise compte développer une vraie filière française des protéines végétales. Une initiative qui ne plaît pas à tout le monde. Ces nouveaux produits ont reçu un accueil très froid des éleveurs. Plusieurs fédérations ont assigné en justice l’entreprise quant à son utilisation des termes "fermiers" et "viande".

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Poulehouse PASCAL LACHENAUDAFP

Poulehouse, la marque d’œufs qui sauve les poules de l’abattoir, est en péril

L'aventure de Poulehouse pourrait bientôt se terminer. La startup, à la pointe du bien-être animal, est en redressement judiciaire après avoir perdu un partenariat de taille. La démarche inédite de l'entreprise, consistant à produire des œufs bio sans envoyer les poules pondeuses à l'abattoir à...

Les industriels de la charcuterie remportent une nouvelle victoire contre Yuka, désormais en danger

Yuka, l'application qui décrypte les composants des produits alimentaires vient d'être condamnée, pour la troisième fois depuis mai, pour "dénigrement" après avoir classé en "risque élevé" des charcuteries contenant des nitrites. Elle dénonce les "procédures baillons" de la fédération des...

Fourrure kerring Vita Leonis on Unsplash

Gucci, Saint Laurent, Balenciaga… le groupe Kering n’utilisera plus de fourrure animale

Exit la fourrure animale. Le groupe de luxe Kering, qui détient notamment les marques Balenciaga, Saint Laurent, Brioni ou encore Alexander McQueen vient d'annoncer, face à la pression des associations comme Peta, qu'il n'utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections. Un choix félicité...

Journees europeennes Patrimoine

Journée du patrimoine : cinq lieux à découvrir de toute urgence

À la découverte de sites d'exception ! Du samedi 18 au dimanche 19 septembre, des centaines de monuments vont ouvrir leurs portes aux citoyens. Patrimoine industriel, naturel, social... Novethic a sélectionné cinq visites à réaliser sans attendre.