Publié le 30 août 2018

SOCIAL

"C’est qui le patron" met la pression sur les distributeurs en lançant son application mobile

La marque C'est qui le patron, dont le but est de rémunérer correctement les producteurs, lance une application mobile. Objectif : permettre aux consommateurs d'interpeller les magasins alentours s'ils ne s'approvisionnent pas encore avec ces produits responsables. Un moyen d'accroître la pression sur les distributeurs mais aussi de les rassurer sur la réalité d'un marché. 

C est qui le patron lance une appli
C'est qui le patron est le plus gros succès pour une nouvelle marque depuis 30 ans.
©Cquilepatron

Et si un outil technologique permettait de renforcer le pouvoir des consommateurs face à la grande distribution ? C’est le pari de C’est qui le Patron, la marque dont les prix, fixés par les consommateurs, permettent de mieux rémunérer les producteurs. Quelques semaines après le lancement de son label, elle vient de lancer une application mobile permettant de mettre une "pression bienveillante" aux distributeurs.

Une pression bienveillante

Comment ? D’abord en géolocalisant les magasins les plus proches où la marque est présente. Mais aussi en permettant aux consommateurs de contacter directement, grâce à un mail pré-rempli, les directeurs de magasin pour qu’ils s’approvisionnent en produits de la marque. "Cela a un double effet : mettre la pression, de manière bienveillante, sur le magasin. Mais également rassurer le distributeur sur le fait qu’il y a une attente et donc une clientèle", explique Nicolas Chabanne.  

Il s’agit en fait de simplifier et d’automatiser une démarche que les consommateurs ont acquise depuis le lancement de la marque. C’est d’ailleurs eux qui ont poussé deux grands distributeurs à vendre des produits "C’est qui le patron" en les interpellant sur Twitter, où la communauté est très active.

Des consomm'acteurs très actifs 

Elle n’hésite pas non plus à les rappeler à l’ordre quand ils ne respectent pas les valeurs de la marque. Ainsi, lorsqu’Oliver Dauvers, spécialiste de la grande distribution, remarque que certains magasins vendent les produits "C’est qui le patron" à un prix supérieur à celui affiché sur le paquet, c’est l’avalanche sur le réseau social. Face au risque réputationnel, plusieurs enseignes rectifient le tir.

C’est qui le patron est devenu, en à peine deux ans, le plus gros succès pour une nouvelle marque depuis 30 ans. Elle est désormais présente chez quasiment tous les gros distributeurs de Carrefour à Casino en passant par Auchan, Leclerc et Intermarché. Mi-juillet, elle annonçait à Novethic vouloir devenir un label pour changer d’échelle. "Notre volonté n’est pas de créer une grande marque, on est là pour que le monde de l’alimentation change", avance Nicolas Chabanne.  

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Glyphosate phtalate tampons et serviettes contiennent toujours des substances indesirables

Glyphosate, phtalate... Les tampons et serviettes hygiéniques contiennent toujours des substances indésirables

Rien n'a changé. Malgré la demande de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) de réduire "la présence de substances chimiques" dans les tampons et serviettes hygiéniques, 60 millions de consommateurs, déplore, dans une nouvelle enquête, la persistance de résidus de glyphosate et de...

Commerce equitable fairtrade

Loi Pacte : le Sénat veut contrer l'usage abusif du terme "équitable"

Le Sénat, à majorité de droite, souhaite, dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi Pacte sur les entreprises, préciser les conditions d'utilisation du terme "équitable", pour éviter les utilisations abusives de cette allégation.

Guerre des prix la grande distribution fait vaciller la filiere bio

Guerre des prix : la grande distribution fait vaciller la filière bio

L'appétit des géants de la grande distribution pour le bio rime aussi avec guerre des prix. C'est ce que constatent de plus en plus de fabricants et producteurs de produits bio à qui les distributeurs ont demandé de baisser leur prix lors des négociations commerciales. Une pression qui pourrait...

La loi interdisant aux marques de jeter leurs invendus bientot votee

Interdiction de brûler les invendus vestimentaires : le gouvernement tient sa promesse

L'interdiction pour les marques de jeter leurs invendus vestimentaires sera bien inscrite dans la loi économie circulaire, malgré une formulation floue dénoncée par Emmaüs. La filière textile se dit satisfaite de cette mesure qui devrait être votée fin 2019. Si, chez les géants de la fast fashion,...