Publié le 12 décembre 2019

SOCIAL

Mattel, le créateur de la poupée Barbie, accusé de violences sexistes et sexuelles en Chine

Certains jouets pourraient bien être rayés des longues listes envoyées au Père Noël. Deux ONG, Action Aid Peuples Solidaires et China Labor Watch, dénoncent dans un nouveau rapport les conditions de travail  du géant du jouet Mattel, créateur de la poupée Barbie, dans ses usines chinoises. Pour la première fois, des cas de violences sexistes et sexuelles sont révélées par les ouvrières.

Mattel droits des ouvriers violences sexuelles chine actionaid
Plusieurs ouvrières ont indiqué que les jeunes femmes étaient particulièrement victimes de violences verbales et d’humiliations ainsi que de faits de harcèlement sexuel.
@ActionAid France-Peuples solidaires

Derrière la célèbre poupée Barbie, le jeu de cartes Uno, les Polly Pocket ou encore les jouets Fisher Price, tous fabriqués par l’américain Mattel, se cache une bien triste réalité maintes et maintes dénoncée. Des ouvriers sous-payés, soumis à des cadences infernales pour respecter les délais à l’approche de Noël, multipliant les heures supplémentaires en dehors du cadre légal. Depuis vingt ans maintenant, l’ONG Action Aid France - Peuples solidaires et son partenaire China Labor Watch présent en Chine multiplient les alertes.

Pour la première fois, des cas de violences sexuelles et sexistes sont également révélées par les ouvrières, dans un nouveau rapport (1) publié fin novembre. Une enquêtrice de China Labor Watch s’est faite passée pour une ouvrière au cours de l’été 2019 dans une usine du groupe Mattel au sud-est de la Chine et a pu recueillir plusieurs témoignages. Des ouvrières ont indiqué que les jeunes femmes étaient particulièrement victimes de violences verbales et d’humiliations ainsi que de faits de harcèlement sexuel.

Mécanisme d'alerte inefficace

"Il y a beaucoup d’hommes dans cette usine et ils vont toujours demander aux jeunes saisonnières de sortir avec eux. Je suis souvent approchée par des hommes plus âgés", témoigne l’une des victimes. "J’ai l’impression que les chefs ne crient jamais sur les hommes alors qu’ils travaillent souvent moins vite et sont moins productifs. Une fille de ma ligne a quitté l’usine parce qu’elle se faisait réprimander jusqu’à ce qu’elle pleure", raconte une autre.

Mattel conditions de travail chine chaines de montage @actionaid

"Un numéro de hotline se trouve sur les cartes des ouvriers et ouvrières mais il n’est pas utilisé, les personnes ne savent pas à quoi le numéro sert, craignent que leur anonymat ne soit pas respecté ou considèrent qu’y faire appel ne réglera rien, explique l’enquêtrice anonyme. Cela montre l’importance de la mise en œuvre d’un mécanisme d’alerte dédié et de formations sur son utilisation." 

Des salaires trop bas pour toujours trop d'heures

Le salaire moyen dans l'usine est de 240 euros, soit moitié moins que le salaire vital d’après l’estimation de Worker Empowerment. Les ouvriers font jusqu’à 110 heures supplémentaires par mois, en haute saison, alors que le cadre légal fixe le maximum à 36 heures. Les protections auditives ne sont données que sur demande des ouvriers mais ces derniers ne semblent pas au courant des risques auxquels ils s’exposent, la formation de sécurité n’étant que de quatre heures, révèle encore le rapport.

Enfin, les ouvriers, qui viennent pour la plupart de la campagne, vivent dans des logements sommaires près de l’usine, où la climatisation est payante malgré des chaleurs accablantes l'été. À chaque étage, environ 200 personnes se partagent 20 salles d’eau et toilettes séparées. En l’absence de portes, il n’y a aucune intimité. L’absence de contrôle d’accès crée également un problème de sécurité pour les travailleuses car des hommes peuvent se rendre à leur étage. 

Mattel conditions de travail chine dortoirs et salle de bain

"Comme les autres multinationales du jouet, Mattel affiche des engagements éthiques tout en continuant de tirer les prix vers le bas et d’imposer des délais de fabrication très courts, au détriment de la dignité de celles et ceux qui fabriquent ses jouets. Si les engagements de Mattel ne sont pas suivis d’effet, la raison en est simple : la multinationale ne s’attaque pas aux problèmes fondamentaux de sa chaîne d’approvisionnement" dénoncent les ONG.

Sollicité par Novethic, Mattel dit "ne pas s'exprimer sur le sujet".

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Lire le rapport d'ActionAid France-Peuples Solidaires.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Toits de Paris Pixabay

Paris pourrait bientôt expérimenter un revenu universel

Un vote au Conseil de Paris ouvre la voie à l’expérimentation d’un revenu universel dans la capitale. Le mouvement Génération.s, créé par Benoît Hamon, a en effet profité d’une niche municipale pour valider le lancement d’une conférence de citoyens. Celle-ci aura pour mission de définir les contours...

Mattel droits des ouvriers violences sexuelles chine actionaid

Mattel, le créateur de la poupée Barbie, accusé de violences sexistes et sexuelles en Chine

Certains jouets pourraient bien être rayés des longues listes envoyées au Père Noël. Deux ONG, Action Aid Peuples Solidaires et China Labor Watch, dénoncent dans un nouveau rapport les conditions de travail du géant du jouet Mattel, créateur de la poupée Barbie, dans ses usines chinoises. Pour la...

Edouard philippe re forme des retraites

Édouard Philippe promet un système de retraite "solidaire" et "responsable" : cinq points à retenir de ses annonces

Un âge d'équilibre à 64 ans, des femmes mieux protégées, une pension minimale de 1000 euros pour une carrière au SMIC... En pleine crise sociale, Édouard Philippe a défendu un système de retraite universel "solidaire", "durable" et "responsable". Sans vouloir entrer dans un "rapport de force", le...

Emma collegue du futur fellowes

Dos courbé, yeux rouges, chevilles et poignets gonflés, teint blafard, voilà à quoi pourrait ressembler le salarié de demain

Pour alerter sur nos habitudes de travail au bureau, des chercheurs ont conçu un mannequin censé représenter le salarié en 2040 si rien ne change. Le résultat fait froid dans le dos : varices, eczéma, dos courbé, teint pâle, yeux rouges, absence de cils… De quoi nous pousser à bouger !