Publié le 02 juillet 2019

SOCIAL

La France ne protège pas assez les travailleurs exposés à la silice, un minéral classé cancérogène

C'est l'une des pathologies professionnelles les plus graves, et que l'on pense réserver aux mineurs. Mais selon un nouveau rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), 365 000 travailleurs en France sont quotidiennement exposés à la silice cristalline, un minéral classé cancérogène par l'OMS mais pas reconnu comme tel dans le droit français. 

Le secteur le plus exposé est celui de la construction avec 12,3 % des travailleurs en risque.
@CC0

Près de 365 000 travailleurs en France seraient en contact avec de la silice cristalline, présente en particulier dans le quartz, mais aussi le sable, le granit, le béton, le mortier ou les briques. Pour 23 000 à 30 000 d’entre eux, le niveau d’exposition dépasserait la valeur limite de 0,1 mg par m³. C’est ce qui ressort d’une enquête publiée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) le 22 mai dernier (1). Or, en 1997, la silice cristalline avait été classée comme "substance cancérogène avérée pour l’homme" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

Le secteur le plus exposé est celui de la construction avec 12,3 % des travailleurs en risque. Les entreprises fabriquant des produits minéraux non métalliques (ciment, verre, briques…), la métallurgie et les industries extractives sont également concernées, mais la silice présente dans "une grande variété de produits de consommation courante" peut "être à l’origine d’une exposition de la population générale", prévient l’Anses.   

Un seuil pas assez protecteur

Quel est le risque ? Selon l’Agence, l’exposition professionnelle à la silice est associée, "de manière certaine", à plusieurs atteintes pulmonaires, en particulier la silicose. Le lien avec le développement du cancer broncho-pulmonaire est également "confirmé", tout comme le risque accru de contracter une maladie auto-immune (comme le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde) ou des pathologies respiratoires non malignes telles que la tuberculose. Les maladies professionnelles en lien avec une exposition à la silice concernent environ 200 à 300 cas par an.

L’Anses recommande à la France d’appliquer la directive européenne de 2004 qui reconnaît le caractère cancérogène de la silice, alors que dans le Code du travail, la silice cristalline est actuellement reconnue comme agent chimique dangereux, mais pas comme cancérogène. Elle propose aussi de revoir les valeurs limites en vigueur pour les travailleurs, le seuil de 0,1 mg par m³ n’étant "pas suffisamment protect[eur]" et de réviser les tableaux des maladies professionnelles existants.

Outre le risque professionnel, l'Agence souligne l'importance de sensibiliser le grand public qui peut être exposé en bricolant. "Le fait de percer un mur, couper du carrelage ou de poncer du mortier peut aussi conduire à des niveaux d'exposition importants" s'inquiète-t-elle. Il est conseillé de porter un masque et de travailler en milieu aéré.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir le rapport de l'Anses.


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Trottinette lime libre service fin des juicers auto entrepreneurs

Lime dit adieu à ses "juicers" auto-entrepreneurs pour recharger ses trottinettes en libre-service

À quelques mois du lancement de l'appel d'offres par la Ville de Paris pour limiter le nombre d'opérateurs de trottinettes en libre-service, ces-derniers multiplient les annonces pour espérer rester dans la capitale. Le leader Lime vient ainsi de décider de se séparer de ses "juicers"...

Caisse automatique sans caissiere bogdankosanovic istock

Hypermarché sans caissière : ce sont les clients qui décideront

Les caisses automatiques sont-elles l'avenir de la grande distribution ? À Angers, des manifestants ont protesté contre l'ouverture d'un hypermarché Géant Casino tous les dimanches après-midi sans aucune caissière. Si ce métier est effectivement menacé par l'automatisation, les spécialistes misent...

Teletravail pixabay

[J'agis pour la planète] J’opte pour le télétravail

Il y a quelques mois, Novethic a créé la polémique en relayant une étude du cabinet B&L Evolution (1) qui présentait différentes mesures pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Cet été, nous revenons sur quelques-unes de ces propositions pour comprendre comment elles pourraient changer la...

Multitasking slasheur travail en 2050 istock

[Le monde en 2050] Il n’y a pas que le salariat dans la vie !

Revenu de base, contrats multi-employeurs, plateformes de services, robotisation et transition écologique... le monde du travail va être largement chamboulé dans les décennies à venir. Ce qui est certain c'est qu'il ne se cantonnera plus à la seule activité salariée, vouée à disparaître peu à peu....