Publié le 23 juillet 2018

SOCIAL

La robotisation risque d’accroître l’esclavage en Asie du Sud-Est

C’est une autre conséquence de l’automatisation. En Asie du Sud-Est, où les emplois peu qualifiés sont la norme dans les secteurs textile, manufacturier ou électronique, des millions de postes vont être remplacés par des robots d’ici 20 ans. Cela va accroître la concurrence entre des travailleurs prêts à baisser encore leurs exigences et à accepter des conditions de travail pouvant être assimilées à de l’esclavage. 

Une ouvrière textile au Vietnam. Son poste pourrait être remplacé par un robot d'ici vingt ans.
@ONUDI / Flickr

Plus de la moitié des emplois dans les industries clés en Asie du Sud-Est sont menacés de disparaître d’ici une vingtaine d’années à cause de l’automatisation. Au-delà de la perte de moyens de subsistance pour des millions de travailleurs, le cabinet d’analyses britannique Verisk Maplecroft (1) alerte sur une possible hausse de l’esclavagisme dans une région déjà fortement concernée par ce fléau.

Nivellement par le bas

"Les travailleurs ne disposant ni de la capacité à s'adapter, ni d’une protection sociale efficace seront davantage mis en concurrence pour des emplois peu qualifiés et mal payés de moins en moins nombreux. Cela risque de créer un environnement qui relèvera de plus en plus de l'exploitation", explique Alexandra Channer, analyste chargée des droits de l'Homme chez Verisk Maplecroft. "Sans des mesures concrètes de la part des gouvernements pour aider les générations futures à travailler aux côtés des machines, il pourrait y avoir un nivellement par le bas pour nombre de travailleurs."

L'agriculture, la pêche, l'exploitation forestière, le secteur manufacturier, la construction ou encore la distribution sont les domaines d'activité en Asie du Sud-Est où les travailleurs sont les plus susceptibles d'être remplacés par des robots, estime Verisk Maplecroft, notant que les risques en la matière sont particulièrement élevés au Vietnam avec 67 % des emplois qui pourraient disparaître.

Les femmes, premières victimes

Ce constat est d’autant plus inquiétant que les pays où l’automatisation va frapper le plus fort – Vietnam, Cambodge, Philippines, Thaïlande et Indonésie – sont déjà considérés comme ceux où le risque d’esclavage est le plus élevé et où la dépendance aux métiers peu qualifiés est très importante. Par ailleurs, les femmes seront les premières victimes. Au Vietnam et au Cambodge, 85 % des emplois concernent le secteur textile et trois quarts des postes sont occupés par des femmes.

"L'adoption de technologies d'automatisation par les entreprises sera graduelle, mais les conséquences imprévues pour des millions de travailleurs dans les chaînes d'approvisionnement de la marque seront probablement sévères", poursuit Alexandra Channer. "Les départements d'approvisionnement responsable, en particulier, doivent identifier et comprendre les effets négatifs de l'automatisation sur les droits de l'homme, et travailler avec la société civile et les gouvernements pour atténuer les impacts au sein de leurs propres chaînes d'approvisionnement."

Selon la Fédération internationale de la robotique, 250 000 robots industriels vont inonder le marché l’an prochain. Et d’ores et déjà, les États-Unis ont inauguré la première usine de "robots-couturiers" sans opérateurs humains, chaque machine étant capable de remplacer 10 ouvriers…

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude ici


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[LE CHIFFRE] D’ici 2030, 375 millions de travailleurs vont devoir changer de métier à cause de l’automatisation

La nouvelle étude de McKinsey sur les conséquences de l’automatisation sur l’emploi estime que 375 millions de travailleurs devront changer de métier en 2030. Une transformation d’une ampleur jamais vue depuis celle  qui a touché l’agriculture. Malgré tout, il y aura assez de travail pour...

[VIDEO] Conditions de travail : quand les robots nous veulent du bien

Non, les robots ne sont pas seulement une menace pour l'emploi. Ils peuvent aussi améliorer les conditions de travail. La société Gobio Robots a créé des exosquelettes, ergosquelettes et autres bras robotisés, exclusivement pour réduire la pénibilité des travailleurs. Un concept qui séduit...

Mon collègue de boulot est un robot

Derrière les chiffres inquiétants sur l’automatisation du travail, on imagine des armées de robots qui viendraient s’emparer de nos emplois. Dans les faits, de nombreux secteurs ont commencé cette mutation sans forcément détruire toujours plus de postes. C’est le cas dans l’industrie mais...

[Vidéo] Retard du Model 3 : Tesla a trop robotisé son usine automobile, admet le PDG Elon Musk

Les robots ne sont finalement peut-être pas encore prêts à prendre la place des humains et à provoquer un chômage technologique de masse. Pour Elon Musk, le PDG de Tesla, le retard pris dans la production sa voiture électrique Model 3 est dû à une automatisation excessive de son usine...

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Mattel droits des ouvriers violences sexuelles chine actionaid

Mattel, le créateur de la poupée Barbie, accusé de violences sexistes et sexuelles en Chine

Certains jouets pourraient bien être rayés des longues listes envoyées au Père Noël. Deux ONG, Action Aid Peuples Solidaires et China Labor Watch, dénoncent dans un nouveau rapport les conditions de travail du géant du jouet Mattel, créateur de la poupée Barbie, dans ses usines chinoises. Pour la...

Edouard philippe re forme des retraites

Édouard Philippe promet un système de retraite "solidaire" et "responsable" : cinq points à retenir de ses annonces

Un âge d'équilibre à 64 ans, des femmes mieux protégées, une pension minimale de 1000 euros pour une carrière au SMIC... En pleine crise sociale, Édouard Philippe a défendu un système de retraite universel "solidaire", "durable" et "responsable". Sans vouloir entrer dans un "rapport de force", le...

Emma collegue du futur fellowes

Dos courbé, yeux rouges, chevilles et poignets gonflés, teint blafard, voilà à quoi pourrait ressembler le salarié de demain

Pour alerter sur nos habitudes de travail au bureau, des chercheurs ont conçu un mannequin censé représenter le salarié en 2040 si rien ne change. Le résultat fait froid dans le dos : varices, eczéma, dos courbé, teint pâle, yeux rouges, absence de cils… De quoi nous pousser à bouger !

Affiche sorry we missed you

Ubérisation du travail : Ken Loach filme la descente en enfer d’un chauffeur-livreur

L’ubérisation du travail est plus que jamais au cœur de l’actualité, allant même jusqu’à intéresser le cinéma et l’un de ses plus prolifiques réalisateurs. Le dernier film de Ken Loach, "Sorry we missed you", sorti le 23 octobre, vient relancer le débat sur les conditions de travail de ces milliers...