Publié le 20 août 2020

ENVIRONNEMENT

[Les monstres des abysses] Le volume sonore des océans devient insupportable pour les mammifères marins

L’humanité n’épargne rien aux océans. Il y a les pollutions dues aux hydrocarbures, au plastique, aux métaux… et aussi à cause du son. Alors que 90 % du commerce mondial passe par les mers, la gigantesque flotte de porte-conteneurs fait des milieux sous-marins une véritable cacophonie. Toute la semaine, Novethic sillonne les abysses à la recherche de ces monstres créés par les humains. 

Helice navire oceans cavitations
Les navires de transports de marchandises sont responsables de plus de 50 % des sons artificiels dans l'océan.
@Scubaluna

Le monde du silence, si cher à Jacques Cousteau, n’est qu’un lointain souvenir. Selon les données de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), depuis 60 ans, le volume sonore dans le Pacifique Nord a doublé tous les dix ans. C’est l’Homme qui est à l’origine de cette hausse du volume. Parmi les responsables, se trouvent les forages pétroliers, les installations d’éoliennes offshores, le tourisme. Mais une activité à elle seule génère plus de 50 % de ce bruit  : le commerce international.

90 % du transport commercial international passe par les mers et est assuré par une flotte de plus de 90 000 navires. Or ceux-ci sont bruyants, très bruyants. Le son provient de trois sources : le moteur et les machineries, les hélices et le phénomène de cavitation (les bulles qui apparaissent dans l’eau en raison des dépressions dues au mouvement des pales). Le volume est d’autant plus accentué que les bateaux sont peu ou mal entretenus.

Le problème aggravant est que l’eau conduit extrêmement bien le son. Il y voyage quatre fois et demie plus rapidement que dans l’air, il s’atténue très peu et l’interface eau/air agit comme un miroir réfléchissant qui redirige les vibrations vers le fond de l’eau. Selon des mesures de l’Ocean Networks Canada, de Vancouver, ces sons issus du trafic maritime sont audibles jusqu’à 60 kilomètres.

Effet du confinement

Les premières victimes sont les mammifères marins (baleines, dauphins, épaulards…) qui utilisent l’écholocalisation pour chasser, communiquer, naviguer, trouver des partenaires sexuels. Ils émettent sur des plages de fréquences que les sons anthropiques viennent largement perturber. Selon l’OMI, dans certaines zones, les navires interfèrent avec 90 % des plages de communication.

Les mammifères ont d’ailleurs connu un certain répit lors du confinement au premier semestre 2020 lors du confinement de plus de trois milliards d’humains. La baisse d’activité qui en a résulté a permis aux scientifiques d’enregistrer une baisse de 4 à 5 décibels dans les milieux sous-marins. Pour mémoire, l’échelle des décibels indique un doublement du volume sonore toutes les trois unités. Cela a permis aux cétacés de communiquer sans avoir à "hurler", expliquent les scientifiques.

Ludovic Dupin @LudovicDupin 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Embouteillage pollution voiture

En France, la pollution de l’air coûterait 1 000 euros par habitant et par an

Si vous êtes Parisien, la pollution de l'air vous coûte cher : 1 602 euros par an. À Lyon, comptez 1 134 euros et à Nice, 1 128 euros. C'est ce qu'a calculé l'Alliance européenne de santé publique dans une nouvelle étude. Des montants élevés qui répondent aux coûts socio-économiques de cette...

Unilever Rotterdam iStock Poulssen

Unilever va consacrer 1 milliard de dollars pour supprimer les fossiles de ses produits d’entretien

Depuis quelques mois Unilever multiplie les annonces liées à la réduction de son empreinte environnementale. Après avoir annoncé 1 milliard de dollars pour des projets liés à la biodiversité, le géant de la grande consommation assure qu’il va consacrer un autre milliard à l’élimination des dérivés...

Uber congestion pollution climat TE

Uber chasse les véhicules diesel de son parc et prend le chemin de la neutralité carbone

Uber veut faire sa "révolution électrique". Dès 2024, plus aucun véhicule diesel ne roulera pour la plateforme en France. Pour cela, le groupe prévoit un fonds de 75 millions d'euros sur cinq ans, dont la moitié sera payée par les usagers, pour aider financièrement les chauffeurs à acheter une...

Helice navire oceans cavitations

[Les monstres des abysses] Le volume sonore des océans devient insupportable pour les mammifères marins

L’humanité n’épargne rien aux océans. Il y a les pollutions dues aux hydrocarbures, au plastique, aux métaux… et aussi à cause du son. Alors que 90 % du commerce mondial passe par les mers, la gigantesque flotte de porte-conteneurs fait des milieux sous-marins une véritable cacophonie. Toute la...