Publié le 19 juin 2020

ENVIRONNEMENT

[Vidéo] Extinction Rebellion asperge le Medef de faux sang pour dénoncer le lobbying

Les militants du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion ont mené une action coup de poing ce 19 juin devant le Medef. Ils ont aspergé le siège de l'organisation patronale de faux sang pour dénoncer le lobbying qu'elle mènerait contre le passage à une société écologique et sociale. Le Medef n'a pour l'instant pas réagi mais à travers cette action, c'est aussi le gouvernement qu'Extinction Rebellion vise. 

Extinction Rebellion Medef BERTRAND GUAY AFP
Le but est de dénoncer l'influence du Medef sur le gouvernement.
BERTRAND GUAY / AFP

Ce sont des images fortes qui commencent à tourner sur les réseaux sociaux. Ce vendredi 19 juin, plusieurs militants du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion (XR) se sont retrouvés devant le siège du Medef à Paris. L’un d’eux a aspergé avec un tuyau la façade du siège du syndicat de faux sang. Le but est de dénoncer le lobbying de l’organisation patronale contre le passage à une société écologique et sociale. La veille le mouvement avait prévenu que l'action parodique nommée "Bercy Beaucoup" serait "saignante" et tournée vers "les lobbies qui influencent l'exécutif et notre gouvernement". 

"Aujourd’hui Extinction Rebellion met en scène et en couleur l’influence du Medef sur le gouvernement", dénonce le collectif. Un récent rapport des Amis de la Terre et de l’Observatoire des multinationales nommé "Lobbying, l’épidémie cachée", a en effet révélé que dans plusieurs secteurs comme l’énergie, la chimie ou encore l’automobile, les industriels ont fait pression pour suspendre les mesures environnementales. "Tous ces lobbies, on les a fait sortir par la grande porte à l'occasion de la loi-antigaspillage votée en janvier et ils sont en train de revenir par la fenêtre", confirmait la secrétaire d'État Brune Poirson dans La Provence.

Campagne contre le gouvernement

Or, pour Extinction Rebellion, le gouvernement a cédé à la pression des lobbies. Le mouvement de désobéissance civile considère en effet que les plans de relance annoncés dépensent de l’argent public "sans contreparties écologiques et sociales" au profit "des industries qui nous détruisent". Face à ce constat, XR a décidé de lancer une nouvelle campagne appelée "Danger public". "Ce gouvernement soutient des activités qui nous détruisent mais ne soutient pas ce qui peut nous protéger. Il est un Danger Public", écrivent-ils sur Twitter.

"À partir du 19 juin, nous allons mener - avec détermination - plusieurs actions contre ce Danger public qu’est le gouvernement. Nos tactiques évoluent pour tenir compte des impératifs sanitaires et également gêner le moins possible nos concitoyens", souligne XR. Cela signifie que le mouvement va organiser quelques actions coups de poing mais moins de blocages comme ce fut le cas à Paris, en octobre dernier lorsque XR avait bloqué la place du Châtelet pendant plusieurs jours d’affilée. 

L'action réalisée ce 19 juin intervient deux jours seulement après la grande journée de blocage organisée par plusieurs organisations dont XR. Elle appelait à lutter contre la "réintoxication du monde" et à s'interroger sur les industries qui doivent s'arrêter ou qu'il faudrait encore développer pour parvenir à un monde plus écologique et social.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Triple crise des inegalites climatiques 2

Un graph’ pour comprendre la triple crise des inégalités climatiques en un clin d’œil

Le nouveau rapport du Laboratoire des inégalités mondiales, publié le 31 janvier, met en lumière la triple crise des inégalités climatiques : inégalités dans les émissions de CO2, inégalités des pertes liées aux impacts du réchauffement et inégalités dans les capacités financières à y faire face....

Immeuble Signal Soulac sur mer Gironde Philippe Lopez AFP

Signal, le premier immeuble victime de l'érosion côtière à cause de la montée des eaux

Le chantier de démolition de l’immeuble Signal, à Soulac-sur-mer, vient d’être lancé. Le bâtiment en bord de mer avait été évacué en 2014 alors que le rivage se rapprochait dangereusement du pas de sa porte. Après des années de batailles judiciaires, les copropriétaires avaient obtenu un...

Credits carbone marche carbone CO2 arbres istock

Après les enquêtes du Guardian et de Cash Investigation, voilà pourquoi il ne faut pas (encore) tuer les crédits carbone

De nouvelles enquêtes publiées ces derniers jours ont démontré une nouvelle fois le manque de fiabilité des crédits carbone, utilisés notamment par les grandes entreprises pour compenser leurs émissions de CO2 au lieu de les réduire. Un débat qui n'est pas nouveau et qui jette l'opprobre sur ce...

Scientifiques en rebellion devant dassault Lyuba XR France

Scientifiques en rébellion : "j’aurais plus peur pour mon avenir si j’étais un cadre de TotalEnergies qu’un scientifique engagé"

Il y a quelques semaines, Rose Abramoff, une scientifique américaine, était licenciée après avoir arboré une banderole appelant les scientifiques à l’action, lors d’un congrès. Un choc pour ses collègues du monde entier, dont Jérôme Santolini, biochimiste, directeur de recherche au CEA et l’un des...