Publié le 19 juin 2020

ENVIRONNEMENT

[Vidéo] Extinction Rebellion asperge le Medef de faux sang pour dénoncer le lobbying

Les militants du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion ont mené une action coup de poing ce 19 juin devant le Medef. Ils ont aspergé le siège de l'organisation patronale de faux sang pour dénoncer le lobbying qu'elle mènerait contre le passage à une société écologique et sociale. Le Medef n'a pour l'instant pas réagi mais à travers cette action, c'est aussi le gouvernement qu'Extinction Rebellion vise. 

Extinction Rebellion Medef BERTRAND GUAY AFP
Le but est de dénoncer l'influence du Medef sur le gouvernement.
BERTRAND GUAY / AFP

Ce sont des images fortes qui commencent à tourner sur les réseaux sociaux. Ce vendredi 19 juin, plusieurs militants du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion (XR) se sont retrouvés devant le siège du Medef à Paris. L’un d’eux a aspergé avec un tuyau la façade du siège du syndicat de faux sang. Le but est de dénoncer le lobbying de l’organisation patronale contre le passage à une société écologique et sociale. La veille le mouvement avait prévenu que l'action parodique nommée "Bercy Beaucoup" serait "saignante" et tournée vers "les lobbies qui influencent l'exécutif et notre gouvernement". 

"Aujourd’hui Extinction Rebellion met en scène et en couleur l’influence du Medef sur le gouvernement", dénonce le collectif. Un récent rapport des Amis de la Terre et de l’Observatoire des multinationales nommé "Lobbying, l’épidémie cachée", a en effet révélé que dans plusieurs secteurs comme l’énergie, la chimie ou encore l’automobile, les industriels ont fait pression pour suspendre les mesures environnementales. "Tous ces lobbies, on les a fait sortir par la grande porte à l'occasion de la loi-antigaspillage votée en janvier et ils sont en train de revenir par la fenêtre", confirmait la secrétaire d'État Brune Poirson dans La Provence.

Campagne contre le gouvernement

Or, pour Extinction Rebellion, le gouvernement a cédé à la pression des lobbies. Le mouvement de désobéissance civile considère en effet que les plans de relance annoncés dépensent de l’argent public "sans contreparties écologiques et sociales" au profit "des industries qui nous détruisent". Face à ce constat, XR a décidé de lancer une nouvelle campagne appelée "Danger public". "Ce gouvernement soutient des activités qui nous détruisent mais ne soutient pas ce qui peut nous protéger. Il est un Danger Public", écrivent-ils sur Twitter.

"À partir du 19 juin, nous allons mener - avec détermination - plusieurs actions contre ce Danger public qu’est le gouvernement. Nos tactiques évoluent pour tenir compte des impératifs sanitaires et également gêner le moins possible nos concitoyens", souligne XR. Cela signifie que le mouvement va organiser quelques actions coups de poing mais moins de blocages comme ce fut le cas à Paris, en octobre dernier lorsque XR avait bloqué la place du Châtelet pendant plusieurs jours d’affilée. 

L'action réalisée ce 19 juin intervient deux jours seulement après la grande journée de blocage organisée par plusieurs organisations dont XR. Elle appelait à lutter contre la "réintoxication du monde" et à s'interroger sur les industries qui doivent s'arrêter ou qu'il faudrait encore développer pour parvenir à un monde plus écologique et social.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Voitures diesel pollution ssuaphoto istock

Pollution de l’air : Le Conseil d’Etat presse le gouvernement d’agir sous peine de payer 10 millions d'euros par semestre

10 millions d'euros par semestre. C'est la somme que devra payer l'État si, dans six mois, il n'a toujours pas réduit la pollution de l'air dans huit zones de l'Hexagone. La plus haute juridiction administrative française avait déjà ordonné au gouvernement, il y a trois ans, de prendre les mesures...

Assemblee nationale PLFR3

PLFR3 : Les entreprises aidées publiquement sont désormais soumises à des engagements écologiques

L'Assemblée nationale vient d'adopter en première lecture le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR3). Demandée depuis le début du confinement par de nombreux élus et ONG, l'écoconditionnalité des aides versées aux grandes entreprises est entérinée. Les grandes entreprises dans...

Action greenpeace notre dame climat

Greenpeace dénonce "l'écologie de façade" du gouvernement en déployant une banderole au-dessus de Notre-Dame

L'ONG Greenpeace a déployé ce matin à 6h une banderole en haut de la grue de Notre-Dame de Paris pour dénoncer l'inaction climatique du gouvernement. Une action vue par la nouvelle ministre de l'Écologie, Barbara Pompili, comme un "cadeau de bienvenu". La pression monte sur les épaules de la...

Jeanne barseghian maire ecolo de Strasbourg PATRICK HERTZOG AFP

État d’urgence climatique déclaré à Strasbourg et Bordeaux, deux villes emportées par des écologistes

C'est leur premier acte en tant que maire : à Strasbourg et Bordeaux, Jeanne Barseghian et Pierre Hurmic, deux écologistes tout juste élus, déclarent l'état d'urgence climatique sur leur territoire. Des centaines de conseils municipaux à travers le monde ont pris le même engagement. Mais celui-ci...