Publié le 01 novembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Tour du monde de la transition] En France, la famille Sabin urbaine et écolo

En région parisienne, Charles et Norah, profitent de leur retraite en partageant leur temps entre la France et le Maroc où ils ont une résidence secondaire. Avec leurs enfants et petits-enfants, ce couple aisé, qui a vécu avec le développement de la société de consommation, va devoir adapter son train de vie. Toute la semaine, Novethic fait le tour du monde de la transition en cours sur la période 2020-2050 en s’appuyant sur les travaux Our Life 21 du think tank 4D*, qui se basent sur les tendances existantes et les contributions des différents pays à l’Accord de Paris. Voici l'histoire, fictive, d'une famille française. 

Famille francaise LeoPatrizi
La famille Sabin vit dans une banlieue cossue de la banlieue parisienne. Malgré ses efforts, en 2050, elle émet plus de gaz à effet de serre qu'il faudrait pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris.
@LeoPatrizi

Nous sommes à Saint-Cloud, dans la région parisienne, en France. Charles et Norah Sabin, 70 ans en 2020, coulent une retraite heureuse près de leur fils, Adam (40 ans), sa femme Gala et leurs enfants. Voici l’histoire, fictive*, de leur famille entre 2020 et 2050, selon les travaux d’Our Life 21, réalisés par le think tank 4D.

2020 : Une retraite entre culture et voyages

15 novembre 2021. Dès 8 heures, Norah et Charles attaquent leur journée bien remplie ! Direction Paris, via le transilien puis le RER : pas de voiture, c’est infernal dans le centre de Paris. Exposition au Musée d’Orsay, déjeuner avec un couple d’amis puis yoga pour Norah et tennis de table pour Charles, avant d’aller chercher leurs petits enfants à l’école et de les faire goûter au parc. Sans oublier de passer à la boucherie et chez le primeur... Ce soir, Adam et Gala se préparent un bon repas à la maison !

Mais avant cela, c'est la cohue à la maison. Romain, 4 ans et Albin, 7 ans, s’adonnent à cache-cache, leur jeu favori. Mais pour Norah, parcourir les 110 m² de l’appartement pour les retrouver tapies dans un placard devient de plus en plus fatiguant. Elle repense à la discussion d’hier soir avec Charles sur la possibilité d’accueillir des étudiants dans les deux chambres libres de l’appartement. C’est sans doute une bonne idée.

Le lendemain matin, le taxi arrive pour les emmener à l’aéroport. Dans 6 heures, Charles et Norah seront de l’autre côté de la Méditerranée, dans leur résidence secondaire de Marrakech. Depuis près de 10 ans, ils y passent leur hiver au chaud. Des travaux d’isolation extérieure estampillés "BBC rénovation" sont prévus pendant ce temps à leur domicile. Ils bénéficient pour cela d’un bon crédit d’impôt. Leur fils, qui loge avec sa famille dans le même immeuble, lorgne sur le quartier de Viroflay, à deux pas d’ici. Sa transformation en éco-quartier, a donné lieu à une série de réunions publiques auxquelles il a participé.

En chiffres : En 2020, le mode de vie de la famille Sabin, qui utilise régulièrement l'avion pour se déplacer dans sa résidence marocaine, vit dans un logement énergivore et consomme beaucoup de biens et de services, est très émetteur de l'ordre de 7,5 t eq CO2. Presque sept fois que ce qu'il faudrait pour limiter le réchauffement climatique.

 

2030 - 2040 : les bouleversements du logement

8 octobre 2032. Norah fête ses 80 ans, entourée de sa famille. Et de l’esprit de Charles, décédé l’an dernier. Elle sait que la nouvelle va les surprendre mais sa décision est prise. Dans six mois, elle partira à la résidence Prés roses avec Danielle et Djamila, ses amies de toujours. C’est un projet qu’elles ont mûrement réfléchi : c’est à la fois plus convivial, adapté à ses problèmes de santé et plus confortable. Le domicile de Saint-Cloud est confortable. D'autant plus avec les panneaux photovoltaïques qui assurent la moitié des besoins en eau chaude et de la climatisation. Mais 110 m² pour une personne âgée seule, c'est trop.

Si elle ne peut bénéficier des Silver chèques, réservés aux seniors les moins aisés, la vente de la maison de Marrakech lui permet de s’offrir ce type de résidence, médicalisé et sélect, où les résidents sont cooptés et bénéficient d’un cadre de vie incomparable. À vrai dire, elle a hâte de déménager. Et les enfants seront bien plus à l’aise dans l'appartement qu’elle va leur laisser. D'autant plus qu'avec les nouveaux critères d’attribution des logements basés sur des critères environnementaux et sociaux, ils pourraient avoir du mal à se loger. 

5 octobre 2041. Adam et Gala reçoivent leurs voisins copropriétaire pour l’Assemblée générale de l’immeuble. Sur la table, ils ont préparé un apéro local et de saison avec des petits bols de grillons et de vers de farine. À boire, un petit vin de Normandie et du sirop. Ce ne sera pas de trop pour leur faire avaler ses nouvelles propositions : un éclairage bioluminescent, à base d’algues, pour la cour. Il compte aussi sur l'excellent retour d'expérience du mur végétalisé. Il y a trois ans, il a dû faire le forcing pour le faire accepter, mais, depuis son installation, la température des logements a chuté pendant l’été… Et sa cote de popularité a fait un bond !

En chiffres : En 2030-2040, la famille Sabin a réduit ses émissions en remplaçant l'avion par le bateau et en faisant des efforts sur le logement et la nourriture. Mais chaque personne émet encore plus de 3,5 tonnes équivalent CO2 chaque année. 

 

2050 : Tous connectés

5 mars 2050. "Vazy, prépare la cuisson des lentilles !", lance Adam à son assistant vocal pendant qu’il appuie sur l’interrupteur à signal radioélectrique pour fermer les volets. Voilà une soirée de repos bien mérité. Gala ne devrait pas tarder à rentrer du Club de lecture. Presque un acte de résistance au milieu de tous ses écrans, pense-t-il en souriant. Demain, ils partent en croisière, sur un bateau hybride voile/électrique, au large du Cap Vert. Un extra. Ils ne sont pas partis à l’étranger depuis trois ans et n’ont pas pris l’avion depuis 10 ans. Leur mode de transport préféré : le train et la marche à pieds, rien de tel pour conserver !

"Biiip !". Adam claque des doigts pour prendre la communication. L’hologramme de son fils, Max apparaît. "Kon’nichiha", lance-t-il, fier de son japonais. Fan de la culture vintage des mangas, il y voyage depuis deux semaines maintenant, sur les crédits-carbone de ses parents. Gala et Adam y étaient réticents, mais Max a promis à son père de n’utiliser que des transports doux sur place. Il reste très sobre sur les autres postes de consommation et s’engage fortement pour la préservation de la biodiversité. Et puis, il doit l’avouer, il risque de rester un peu plus longtemps là-bas : il aimerait d’ailleurs leur présenter Isaku…

En chiffres : En 2050, malgré une très forte réduction de ses émissions, la famille Sabin émet encore bien trop de gaz à effet de serre par rapport à ce qu'il faudrait pour espérer limiter la hausse de la température globale à 2°C (1,1 tonne eqCO2 en moyenne par personne). 

Béatrice Héraud @beatriceheraud 

*avertissement et méthodologie : ce portrait, ainsi que ceux de la série Tour du monde de la transition, sont fictifs et issus des travaux Our Life 21 du think tank 4D qui entendent modéliser les évolutions de comportements de familles de différents pays dans le but d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat mais aussi les Objectifs de développement durable. Ceux-ci se basent sur les contributions des différents pays présentés par chaque pays lors de la COP21 et donc sur des objectifs plus volontaristes que les tendances actuelles, même si certains objectifs pourront être réhaussés. 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Tour du monde de la transition] Aux États-Unis, l’exploitation agricole de la famille Smith face au changement climatique

Dans le Midwest, la famille Smith, qui tient une exploitation de céréales, est un pur produit de l’American Way of Life. Mais au fil des ans, la course à la productivité et à la surconsommation s’est enrayée face à la nécessaire intégration des enjeux climatiques et environnementaux. Toute...

[Tour du monde de la transition] En Algérie, la famille Katoub réduit progressivement sa dépendance au pétrole

Toute la semaine, Novethic fait le tour du monde de la transition en cours sur la période 2020-2050 en s’appuyant sur les travaux Our Life 21 du think-tank 4D, qui se basent sur les tendances existantes et les contributions des différents pays à l’Accord de Paris. Voici l'histoire,...

[Tour du monde des transitions] En Inde, la famille Bachchan s’adapte au rythme des mégalopoles

À Bangalore, la famille Bachchan prend ses marques. Venue de la campagne, ils espèrent une vie meilleure pour eux et leurs enfants. Ils parient sur la transition énergétique du pays pour réduire l’un des principaux problèmes des villes indiennes : la pollution de l’air. Toute la semaine,...

[Tour du monde des transitions] Dans l’Amazonie péruvienne, la famille Guajajara tente de préserver son environnement

À Yurimaguas, dans la partie amazonienne du Pérou, vit Alfonso, Carmen, et leurs quatre enfants et leurs quatre grands-parents. Dans cette région isolée du monde, cette famille indigène vit en relation avec la nature, tout en essayant de trouver leur place dans l’économie du pays. Toute la...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Gilets jaunes champs elysees janvier 2019 Olivier Ortelpa Flickr

Un an après les Gilets jaunes, la taxe carbone est au point mort, mettant la transition énergétique française en péril

Un an après leur première mobilisation, les Gilets jaunes lancent un nouvel appel à manifester sur les Champs-Élysées, samedi 16 novembre, alors que tout rassemblement y est interdit depuis la mi-mars, à la suite du saccage de la célèbre avenue. Grand débat national, convention citoyenne sur le...

Manif etudiants manif climat AmisdelaTerre Twitter

[Édito] Climat et précarité, le cocktail explosif d'une jeune génération en colère

La jeunesse est dans la rue. Elle l’est pour sauver le climat, pointant du doigt l’inaction de leurs aînés en la matière. Et elle l’est pour des raisons sociales, unie sous le slogan "la précarité tue", alors qu’un étudiant s’est immolé après avoir perdu sa bourse. Ces deux combats, qui se...

Californie embouteillage CCO

En Californie, Toyota, General Motors, Fiat-Chrysler soutiennent Donald Trump plutôt que le climat

Trois grands constructeurs automobiles ont pris le parti de l’État fédéral contre la Californie, dans la bataille qui les oppose sur les normes d’émissions de gaz à effet de serre pour les véhicules. Toyota, General Motors et Fiat-Chrysler soutiennent la décision de l’administration de Donald Trump...

Capture 01

[Génération climat] Les étudiants du Réveil écologique publient un guide anti-greenwashing pour choisir leur futur employeur

Les étudiants passent à la vitesse supérieure. Après un manifeste signé par plus de 31 000 étudiants, le collectif Pour un réveil écologique publie un guide anti-greenwashing pour aider les étudiants à choisir leur futur employeur. Des outils qui augmentent un peu plus la pression exercée sur les...