Publié le 08 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

Le maire de Londres déclare l’urgence climatique tandis que le mouvement Extinction Rebellion prend de l’ampleur

Outre-Manche, le maire de Londres, Sadiq Khan, déclare l’urgence climatique et exhorte le gouvernement britannique à l’action pour éviter un effondrement écologique. Depuis fin octobre, un mouvement de désobéissance civile baptisé Extinction Rebellion tente lui aussi d’interpeller les pouvoirs publics en organisant des actions de blocage.

Francesca E Harris Extinction Rebellion Day 17th November 18 Southwark BridgeIMG 3316
Le sablier dans le cercle, qui représente la Terre, symbolise le manque de temps imparti pour agir contre le changement climatique.
@Francesca E. Harris/Extinction Rebellion

C'est un vibrant appel au gouvernement britannique pour éviter un effondrement écologique que le maire de Londres, Sadiq Khan, a lancé à la fin de l'année. "Nous sommes au cœur d’une urgence climatique qui constitue une menace pour notre santé, notre planète et l’avenir de nos enfants et petits-enfants", a-t-il déclaré, en pleine COP24 au quotidien The Guardian. "La mairie fait tout ce qui est en son pouvoir pour atténuer les risques à Londres, mais nous avons besoin d'une action et d'un financement urgents de la part du gouvernement".

Londres s’est engagée à devenir neutre en carbone d’ici 2050, mais une motion appelle à avancer cette date à 2030. Pour cela, le maire de la capitale anglaise a besoin de fonds afin de rénover des centaines de milliers de maisons et de bureaux, de décarboner le réseau national, d'installer des systèmes de chauffage à faible émission de carbone, et d'opérer la bascule vers les véhicules électriques.

"Mon message est clair : cessez de traîner les pieds et de jouer avec notre avenir et donnez à Londres et aux villes du Royaume-Uni les pouvoirs réels ainsi que le financement nécessaire pour protéger nos générations futures" ajoute Sadiq Khan.

Un mouvement de désobéissance civile non violente

Depuis plusieurs mois, la ville voit monter un mouvement de désobéissance civile non violente, baptisé Extinction Rebellion et initié par Rising Up ! Cette organisation citoyenne a été créée par des activistes et des employés d’ONG. Elle réclame de "rétablir la vérité, sur ce qu'il se passe réellement" en termes de changement climatique et de viser la neutralité carbone en 2050 pour le Royaume-Uni. En termes de processus, elle demande par ailleurs la mise en place d'un conseil citoyen pour la prise de décision et le suivi des mesures destinées à lutter contre le réchauffement climatique.

Une centaine d’universitaires prestigieux, une chercheuse de la NASA ou encore un ancien archevêque ont rejoint le mouvement. Le 31 octobre, ils ont bloqué le Parlement britannique, puis cinq ponts de la capitale britannique, le 17 novembre, consacrée journée mondiale de la rébellion. Régulièrement, des routes sont également coupées pendant quelques minutes et des flyers distribués aux automobilistes afin de les sensibiliser. En France, certains ont manifesté sous la bannière Extinction Rebellion pendant la marche pour le climat du 8 décembre.

Le Royaume-Uni s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 80% d'ici à 2050, par rapport aux niveaux de 1990. En août dernier, le pays affichait une réduction de 43 %, selon un rapport officiel. Parmi les engagements destinés à changer d'échelle, le gouvernement mise sur la fin de la vente de voitures diesel ou essence d'ici 2040.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

EtudiantsPolytechniqueclimat jpg

Climat : pour modifier le scénario business as usual, il faut reprogrammer les cerveaux !

Les journées du 15 au 16 mars ont mobilisé massivement la jeunesse mondiale pour appeler nos dirigeants à agir face à l’urgence climatique. Mais cette demande, aussi pressante soit-elle, ne suffit pas à réorienter les flux financiers vers un monde durable, tant les vents contraires sont puissants....

Arbres forets australie changement climatique puits carbone

[Bonne nouvelle] L’Australie veut planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour réduire son empreinte carbone

Le pays, qui subit très fortement les impacts du changement climatique, vient d’annoncer un vaste plan de reforestation. L'Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 pris dans le cadre de l’Accord de Paris. Une étude...

Canicules sous marines ocean Andrey Kuzmin 01

[Science] Invisible pour l’Homme, les canicules marines dévastent déjà la faune

Alors que l’Humanité se concentre sur les vagues de chaleurs à Terre, les canicules océaniques, plus puissantes et plus fréquentes, passent presque inaperçues. Pourtant, elles ont déjà endommagé les écosystèmes du monde entier et devraient à l'avenir s'avérer encore plus destructrices.

Photo greve climat paris 150319

Grève des jeunes pour le climat : "on préfère sécher plutôt que griller !"

Ils étaient 30 000 à 40 000 jeunes à défiler ce vendredi 15 mars à Paris et près de 150 000 partout en France pour la grève mondiale pour le climat lancée par la jeune Suédoise Greta Thunberg. À travers le monde, 120 pays se sont mobilisés. Les journalistes de Novethic ont suivi le cortège parisien....