Publié le 07 juin 2022

ENVIRONNEMENT

Fit for 55 : Un vote historique au Parlement européen sur le paquet climat

Les députés européens, réunis en session plénière à Strasbourg, sont face à un vote historique, qui se tiendra mercredi 8 juin. Ils vont se positionner sur huit textes majeurs du paquet climat "Fit for 55" qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne de 55 % d’ici 2030. Au cœur des discussions, figurent la réforme du marché carbone et l’introduction d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, ainsi que la fin de la ventes de voitures thermiques neuves en 2035. La bataille s’annonce rude.

Parlement europeen CC0 David Iliff
Au cœur des discussions figurent notamment la réforme du marché carbone et l’introduction d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières.
@CCO / David Iliff

"C’est un vote historique pour le climat", veut croire Pascal Canfin, eurodéputé Renew au Parlement européen. Réunis en session plénière à Strasbourg, les députés européens vont devoir se prononcer mercredi 8 juin sur huit des quatorze directives du paquet climat "Fit for 55", qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne de 55 % d’ici 2030 dans le cadre du Green Deal, le Pacte vert européen. La crédibilité de l’Union européenne sur le front de la lutte contre le changement climatique est en jeu, ce vote constituant un premier crash-test. 

"C’est la première fois que le Parlement européen va se prononcer sur des textes très précis. C’est le moment de voir si la promesse du Green Deal est respectée. Ça s’annonce très serré", estime Neil Makaroff, responsable Europe pour le Réseau action climat France. Deux majorités s'oppose, l'une composée du PPE et des conservateurs, l'autre de la gauche et des Verts. Renew et les sociaux-démocrates se partageant entre les deux. "Ces deux derniers groupes seront donc les faiseurs de rois", analyse Neil Makaroff.

Une première extension du marché carbone

Au menu des discussions, il y a notamment l’épineuse question du marché carbone européen, l’ETS, qui doit être réformé et élargi, mais aussi l’instauration d’un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières (MACF). Deux sujets majeurs, qualifiés par Pascal Canfin de "navire amiral de la réglementation climatique européenne". Le président de la commission environnement (Envi), qui promet "de durcir le jeu pour les industriels", bataille en coulisses depuis des semaines pour obtenir des compromis au Parlement européen, mais le niveau de l’ambition qui sera retenue est loin d’être garanti.

L’une des questions qui va être discutée concerne l’élargissement du marché carbone aux secteurs du transport routier et du chauffage, jusqu’alors exemptés. Mais dans le contexte de hausse de l’inflation et de crise énergétique, c’est d’abord les bâtiments commerciaux et les poids lourds qui seraient visés dès 2025, avec une clause de revoyure en 2026. "La Commission analysera alors si l’intégration des transports et bâtiments des particuliers est toujours pertinente, et en fonction elle refera une proposition législative pour une entrée en vigueur en 2029", précise Pascal Canfin.

Une entrée au vigueur du MACF en 2032 au plus tôt

Les eurodéputés vont aussi se prononcer sur le nombre de quotas carbone en circulation. S’ils sont trop nombreux, cela réduit de facto le niveau d’ambition. Un amendement de compromis, porté par Renew et le PPE, conduirait à une baisse des émissions des secteurs couverts par l’ETS de 62 % à l’horizon 2030. C’est quatre points de moins par rapport à la position arrêtée en commission Envi. Reste enfin la question de la suppression des quotas gratuits, actuellement accordés à certains industriels (de l’acier, du ciment et du raffinage en particulier). Si un accord semble acquis pour que les quotas gratuits soient entièrement supprimés dans l’aviation (80 % de quotas gratuits) en 2025, un compromis est plus difficile à trouver sur une échéance au niveau global.

La date de 2030 – cinq ans plus tôt que celle proposée par la Commission européenne – a été adoptée en commission Envi à une courte majorité là encore. Mais un nouvel amendement évoque désormais 2032. De quoi rassurer l'industrie européenne montée au créneau, mais pas les défenseurs de l’environnement. Le sujet est essentiel car de la fin des quotas gratuits dépendra l’entrée en vigueur effective du MACF. Ce mécanisme a pour but d’imposer un prix carbone aux importations similaires à celui payé par les entreprises installées sur le sol européen. Il est donc indispensable que celles-ci ne bénéficient plus d’allocations gratuites.

"Attendre 2032 pour que les industriels payent pour leurs émissions de gaz à effet de serre apparaît beaucoup trop lointain pour atteindre nos objectifs climatiques d’autant que leurs émissions stagnent depuis 2010", dénonce Neil Makaroff. "Le risque est grand que ce vote ne se résume finalement à une occasion manquée", alerte-t-il. Au menu aussi, l’interdiction de la vente de véhicules thermiques (diesel ou essence) neufs d’ici à 2035 qui devrait se jouer à une dizaine de voix près et qui fait l'objet d'un intense lobbying.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Pacte vert européen : vers une taxe carbone aux frontières plus juste pour les ménages modestes

Parmi les nombreuses mesures du Pacte vert européen, il y a la mise en place d'un mécanisme carbone aux frontières : comprendre une taxe carbone ou une extension du marché carbone européen aux produits importés. Selon une étude de l'OFCE et de l'Ademe, celle-ci pèserait moins sur les...

Les eurodéputés votent en faveur d'une taxe carbone aux frontières de l'Europe

Comment concilier hausse des exigences climatiques et compétitivité ? Les eurodéputés ont voté, le 10 mars, en faveur d'une taxe aux frontières pour les produits issus des pays dont les normes environnementales sont moins ambitieuses. En contrepartie, les quotas de droits à polluer alloués...

La présidence de l'Union européenne est l'occasion pour Emmanuel Macron de reprendre le leadership climatique

Et si la présidence française de l'Union européenne, débutée le 1er janvier dernier pour six mois, se transformait en séance de rattrapage du quinquennat sur le climat ? C'est en tout cas ce qu'espèrent les ONG environnementales mais aussi le Haut conseil pour le climat qui appelle...

Green Deal : la Commission dessine les contours du mécanisme d'ajustement carbone aux frontières européennes

La commission de l’environnement du Parlement européen vient d'adopter une résolution relative au mécanisme européen d’ajustement des émissions de carbone aux frontières afin qu'il puisse être compatible avec les règles de l’OMC. Celui-ci est indispensable pour éviter les fuites de carbone...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ministre des tuvalu pieds dans l eau COP26 simon kofe

COP27 : du paradoxe d'accepter de réparer les impacts du changement climatique sans s’attaquer à ses causes

La COP27 sur le climat, qui s'est achevée ce week-end à Charm el-Cheikh, en Egypte, laisse un goût amer. Si elle a effectivement avancé au-delà des espérances sur les pertes et dommages, en créant un fonds dédié, elle a en revanche échoué à s'attaquer aux principales causes du changement climatique,...

Reparations pertes et dommages COP27 MOHAMMED ABEDAFP

COP27 : accord historique sur le financement des pertes et dommages, les pays du Sud enfin entendus

La COP27 de Charm el-Cheikh s'est achevée tard dans la nuit de samedi à dimanche 20 novembre. Les 196 pays présents se sont mis d'accord pour créer un nouveau fonds dédié aux pertes et dommages. Une décision historique. En revanche, les longues tractations de la fin n'ont pas permis d'évoluer sur la...

Cop 27 ouverture JOSEPH EID AFP

COP27 : les cinq principales annonces à retenir

La COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, doit officiellement se terminer ce vendredi 18 novembre. Mais les négociations promettent de jouer les prolongations tant les avancées ont été lentes au cours de ces deux semaines. En attendant un accord final, qui va se jouer en grande partie sur la prise en...

Desert fleuri d atacama chili MARTIN BERNETTI AFP

Au Chili, le désert d'Atacama a fleuri de façon inhabituelle

Le désert d'Atacama au Chili se couvre généralement de fleurs sous l'effet du phénomène d’El Niño, qui provoque des précipitations dans les zones côtières du désert. Mais cette année est marquée par le phénomène inverse, La Niña, ce qui rend la floraison actuellement constatée inhabituelle. Cela a...