Publié le 21 juin 2019

ENVIRONNEMENT

L'Oréal, Nestlé, Unilever... les plus grandes entreprises sont exposées à un risque climatique évalué à 1 000 milliards de dollars

1 000 milliards de dollars, c'est le risque que le changement climatique fait peser sur les 200 plus grandes entreprises au monde, de l'Oréal à Apple, en passant par Nestlé ou encore BMW. Le CDP, qui a compilé les données de ces multinationales, alerte sur le fait que ces risques pourraient se faire sentir dans les cinq prochaines années.

Réchauffement climatique investisseurs istock
Le secteur financier concentre 80 % de l'ensemble des risques climatiques.
iStock

Apple, BlackRock, L’Oréal, BMW, Nestlé, ou encore Unilever, les plus grandes entreprises mondiales font face à des risques climatiques intenses et imminents. Le CDP a analysé les données de plus de 200 de ces multinationales, dont la capitalisation boursière combinée avoisine les 17 000 milliards de dollars. Résultat : les risques climatiques auxquels elles vont faire face sont estimés à près de 1 000 milliards de dollars. Et ces impacts pourraient frapper dans les cinq prochaines années, alerte l’ONG dans un rapport publié le 4 juin (1).

Plus de 80 % des entreprises prévoient ainsi des événements climatiques extrêmes, une hausse des températures mondiales et une augmentation des tarifications carbone. Les pertes potentielles dues uniquement aux actifs dépréciés sont estimées à 250 milliards de dollars. C’est le cas notamment des actifs liés aux combustibles fossiles devenus non rentables en raison des évolutions de marché dues à la transition vers une économie sobre en carbone, ou des entreprises fortement exposées aux impacts physiques du changement climatique.

Des opportunités deux fois plus importantes que les risques

La bonne nouvelle est que les opportunités commerciales liées au changement climatique pèsent plus lourd que les risques, avec des gains cumulés de 2 100 milliards de dollars. “Ces opportunités incluent l'augmentation des revenus résultants de la demande de produits et services à faibles émissions (tels que les véhicules électriques), les changements de préférences des consommateurs et l'augmentation de la disponibilité des capitaux, les institutions financières favorisant de plus en plus les producteurs à faibles émissions”, explique le CDP.

En moyenne, la valeur potentielle des opportunités liées au climat représente près de sept fois leur coût de réalisation. Les entreprises du secteur financier, qui concentrent près de 80 % de la valeur totale de l’ensemble des risques financiers, seraient aussi les grandes gagnantes de la transition vers une société bas-carbone. Ses revenus potentiels sont évalués à 1 200 milliards de dollars, largement devant les industries manufacturières (338 milliards de dollars), les services (149 milliards de dollars), les combustibles fossiles (141 milliards de dollars) et l'agroalimentaire (106 milliards de dollars).

"Le cadre en matière d’action climatique n'a jamais été aussi clair pour les entreprises. Notre analyse montre que le changement climatique génère une multitude de risques, notamment des actifs dépréciés, des évolutions de marché, des dommages physiques résultant d'impacts climatiques, ainsi que des impacts tangibles sur les résultats des entreprises. Mais il est extrêmement encourageant que les entreprises signalent dans le même temps que la valeur potentielle des opportunités climatiques dépasse de loin les coûts d’investissement dans la transition", analyse Nicolette Bartlett, directrice Changement Climatique du CDP.      

Concepcion Alvarez, @conce1 

(1) Voir le rapport du CDP.     


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

100 investisseurs mondiaux appellent les banques à mieux prendre en compte le risque climatique

Un groupe d'environ 100 investisseurs institutionnels ont appelé la semaine dernière 62 grandes banques internationales à s'engager plus fortement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Selon une étude, les actionnaires des énergéticiens américains sont exposés à un risque...

60 % des grands fonds de pension publics ne prennent toujours pas en compte le risque climat

Les 100 plus grands fonds de pensions publics au monde investissement moins de 1 % de leurs actifs dans la transition bas-carbone. Plus grave encore, ils sont plus de 60 % à ignorer les répercussions financières du changement climatique sur leurs portefeuilles, au risque de s'exposer à des...

Anticiper le risque climatique, un pari gagnant pour les investisseurs

Dans l’optique de la COP 21, le cabinet de conseil Mercer s’est penché sur les liens entre changement climatique et investissements. Ses conclusions sont claires : le rendement des investisseurs qui auront anticipé le changement climatique ne sera pas affecté, au moins jusqu’en 2050. Pour...

BlackRock s’inquiète de la sous-évaluation du risque climat par les investisseurs en raison de leur vision court-termiste

Les risques physiques liés au dérèglement climatique ne sont pas suffisamment valorisés dans les investissements, selon un rapport du BlackRock Investment Institute. Malgré l’augmentation de la fréquence des événements climatiques extrêmes, les gestionnaires manquent d’informations pour...

En excluant le pétrole, le fonds norvégien entérine le principe du risque climatique pesant sur les marchés financiers

Quelque 134 entreprises du secteur de l’exploration et de la production de pétrole et gaz seront persona non grata dans le fonds souverain norvégien. Le ministère des Finances, sa tutelle, vient de prendre la décision d’une exclusion progressive de ce secteur du portefeuille du fonds. Et...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Incendie feux secheresse THIBAUD MORITZ AFP

Landes, Gironde, Jura, Drôme... En France, les feux monstres nécessitent du renfort européen

Alors que 50 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée en France depuis le début de l'année, les feux monstres continuent de dévorer de nombreux territoires. En Gironde et dans les Landes, où les brasiers sont intenses, les pompiers doivent s'adapter à des conditions climatiques extrêmes....

Alexandre florentin MIE mega canicules paris 50 degres AF

Alexandre Florentin : "Soit on cuit, soit on fuit, soit on agit… j’ai décidé d’agir"

Imaginez Paris en 2026 sous une canicule de 50°C qui dure depuis plusieurs semaines. Cette fiction*, racontée sur Twitter depuis le 30 mai dernier, donne des frissons tant certains faits paraissent bel et bien réels. Il faut dire qu’elle a coïncidé avec deux canicules qui ont frappé coup sur coup la...

Prof discute

Poussés par les étudiants, les profs aussi bifurquent

Conscients de l'urgence environnementale et sociale, certains professeurs de l'enseignement supérieur répondent aux appels des étudiants en actualisant leurs cours avec des connaissances désormais incontournables sur le changement climatique et les responsabilités qui incombent à tous. Comptabilité,...

Crise de l eau istock

Des milliers de litres d'eau volés, des jacuzzis dégradés... la guerre de l'eau est-elle déclarée en France ?

Les tensions autour des ressources en eau s'exacerbent alors que la France subit une sécheresse historique. Après le vol de 400m3 d'eau en Ardèche, des jacuzzis ont été troués à Gérardmer où la ville n'avait plus accès à l'eau potable. Ces conflits s'apparentent-ils à une guerre de l'eau ? Si le...