Publié le 01 novembre 2019

ENVIRONNEMENT

En raison du dérèglement climatique, la production française et italienne de vin a baissé de 15 % en 2019

La vigne est une culture fragile. 2019 le prouve. La production de vin a baissé de 10% dans le monde cette année, en raison de conditions météorologiques défavorables, du gel à la sécheresse. La France et l’Italie, premiers producteurs mondiaux, observent un recul de 15 %, selon une estimation publiée jeudi 31 octobre par l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV).

La production de vin a reculé de 10 % dans le monde en 2019.
@Kiwoui

Cette année, les vignerons du monde entier ont produit entre 258,3 et 267,4 millions d'hectolitres de vin, soit 262,8 M hl en moyenne, contre 294 M hl en 2018, selon une estimation basée sur 28 pays et 85 % de la production mondiale. "Après un volume de production exceptionnellement élevé en 2018, la production 2019 est revenue au niveau moyen de la période 2007-2016 à l'exception de 2013", indique l'organisation intergouvernementale basée à Paris, dans un communiqué. Si au niveau mondial, les chiffres restent bons, c’est l’Europe qui trinque le plus.

Sur le continent, les volumes ont baissé de 15 % par rapport à ceux de l'an passé : 156 millions d'hectolitres contre 182,7 M hl. Des trois premiers pays du vin, l'Espagne a le plus souffert, avec un recul de 24 % de sa production à 34,3 millions d'hectolitres.  "Cela s'explique principalement par des conditions météorologiques aléatoires, explique l'OIV avec un printemps très froid et pluvieux suivi d'un été extrêmement chaud et sec". L'Italie, dont la production a reculé de 15 %, à 46,6 M hl, garde son titre de premier producteur mondial de vin en volume. En France, deuxième pays, les volumes ont aussi reculé de 15%, à 41,9 millions d'hectolitres.

Du Champagne en Angleterre

Le vin est globalement très sensible au réchauffement planétaire. Selon l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), en trente ans, les vendanges ont été avancées de deux à trois semaines en moyenne dans l’Hexagone. Cet été 2018, les premiers coups de sécateur ont même débuté mi-août en Alsace, la pluie et les fortes chaleurs ayant accéléré la maturité du raisin.

Le sujet avait même été évoqué en 2018 dans les discussions de la COP 24. Un viticulteur a en effet conçu un vin de Bordeaux dans les conditions climatiques de 2050. Avec la hausse des températures, le Royaume-Uni pourrait devenir la nouvelle terre du Champagne et du Bordeaux, le Chianti d’Italie s’acclimaterait davantage à l’Allemagne et le Boulaouane marocain au sud de la France. 

Ludovic Dupin avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Le jour d apres plateforme

Coronavirus : donnez votre vision citoyenne de l’après-crise sur la plateforme "le jour d'après"

En quelques heures, le site "le jour d'après" a accueilli plus de deux millions de visiteurs. Lancé le samedi 4 avril par une soixantaine de députés, il invite les Français à présenter leur vision du monde d’après crise pour un monde plus durable. Parmi les premières propositions, on trouve le...

CO2 pollution budget carbone pixabay

Après deux semaines de confinement, l’empreinte carbone des Français a baissé de 62 %

Il aura suffi de seulement deux semaines de confinement pour que l’empreinte carbone des Français chute drastiquement. La réduction des déplacements y est pour beaucoup. Mais qu’en sera-t-il quand nous reviendrons à la vie "normale" ?

Test planete cop26

La COP26 sur le climat est reportée mais les États seront jugés sur la durabilité de leur plan de relance

Après la COP15 biodiversité, c'est désormais la COP26 sur le climat qui a été officiellement reportée en raison du coronavirus. L'année 2020 devait être charnière pour avancer sur ces deux sujets cruciaux. En échange, les experts et les ONG appellent les États à ne pas laisser de côté...

Football 1274661 1280

[Certifié sans coronavirus] Pour la première fois, un club de football français vise la neutralité carbone

C'est assez inédit pour être signalé. Le LOSC a rejoint en début d'année la Climate Neutral Now, une initiative portée par l'ONU Changements climatiques. Le club de football de Lille s'engage ainsi à être neutre en carbone d'ici 2050. Une première dans le monde du foot en France.