Publié le 13 octobre 2020

ENVIRONNEMENT

Convention citoyenne pour le climat : malgré l’inquiétude des 150, Emmanuel Macron confirme le report de certaines mesures

Alors que les inquiétudes montent concernant un détricotage de leurs propositions, les 150 citoyens de la Convention pour le climat ont décidé d'interpeller directement le Président de la République. Dans une lettre, ils dénoncent les déclarations discordantes de certains ministres à l'encontre de leurs mesures. Emmanuel Macron a immédiatement répondu en assurant qu'il était toujours déterminé à agir tout en confirmant que certaines propositions devraient être reportées en raison de la crise du Covid.

Emmanuel macron convention citoyenne pour le climat CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP
Emmanuel Macron s’était engagé fin juin à reprendre 146 des 149 propositions faites par les citoyens de la Convention climat. Aujourd'hui, il explique que certaines d'entre elles pourraient être reportées en raison de la crise sanitaire.
Christian Hartmann / AFP

[Mise à jour à 17h13] Cela faisait déjà plusieurs semaines que la situation était tendue, mais ils ne s’étaient encore pas publiquement exprimés. Finalement, les citoyens de la Convention climat (CCC) ont décidé de prendre leur plume en début de semaine pour interpeller personnellement et directement le Président de la République. Dans une lettre qui met en garde contre "des déclarations ministérielles discordantes" sur plusieurs mesures, ils en appellent à son "engagement formel et public en faveur de l'examen sans filtre des propositions".   

"Nous avons le sentiment de manquer d'un soutien clair et défini de la part de l'exécutif dont les prises de position nous apparaissent parfois contradictoires", écrivent-ils. "Nous sommes à l'écoute des contraintes et conscients des défis que soulève la mise en œuvre de nos préconisations, mais nous ne pouvons continuer à défendre chacune d'entre elles quand nous peinons à trouver dans les actions du gouvernement l'ambition générale d'une transition écologique efficace", dénoncent-ils encore.  

Emmanuel Macron s’était engagé fin juin à reprendre 146 des 149 propositions faites par "les 150". Mais depuis, tour à tour, les ministres du gouvernement, Bercy en tête, ont critiqué la hausse de l'écotaxe sur les vols aériens, le malus automobile intégrant le poids, la baisse de la TVA sur les billets de train ou encore la régulation de la publicité sur les produits très polluants. La publication du budget 2021 n'a pas rassuré, les ONG dénonçant "des trahisons à l’encontre des 150". Et la sortie du Président sur la 5G et les Amish n’a fait que rajouter de l’huile sur un feu déjà bien attisé.  

Un tableau de bord publié dans les prochains jours  

Fin septembre, les représentants des "150" avaient été reçus par le Premier ministre Jean Castex et la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili qui ont tenté de les rassurer. Mais quelques jours plus tard, l'exécutif lui-même reconnaissait envisager de reporter certaines mesures, en raison de la récession due à la crise du Covid-19. Après avoir été interpellé lundi 12 octobre, le Président a réaffirmé "sa détermination à agir" tout en confirmant que certaines mesures nécessiteraient "des ajustements" et "une temporalité différente".   

"Parfois, pour le même objectif, des solutions différentes peuvent émerger. Cela ne remet en rien en cause votre ambition, ni la mienne" écrit en réponse Emmanuel Macron. "Ce débat est sain et ne doit pas vous effrayer, et encore moins nous conduire à renoncer. Près d'un an après le lancement de votre convention, la crise sanitaire que traverse notre pays n'a en rien affaibli ma volonté d'agir ni celle du gouvernement, car la crise climatique n'a pas disparu", a ajouté le chef de l'Etat.

"C'est ce 'mais' qui nous chiffonne un petit peu parce que là où on attendait une réaffirmation d'une grande ambition on a eu un 'oui mais', et c'est dommage", a déclaré à l'AFP ce mardi Grégoire Fraty, co-président de l'association des 150. Laurence Tubiana, co-présidente du comité de gouvernance de la CCC, a elle réclamé du "respect" pour ces citoyens, suggérant d'autre part à l'exécutif de proposer un plan B s'il ne veut pas de certaines mesures. Le gouvernement doit publier un tableau de bord dans les prochains jours afin de disposer d'une vision précise de la mise en œuvre des propositions.  

Concepcion Alvarez avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Xi jinping onu 2020 Brian Smith Sputnik via AFP

Nucléaire, solaire, éolien... : Comment la Chine veut atteindre la neutralité carbone en 2060

L'annonce a fait l'effet d'une bombe et remis l'Accord de Paris sur les rails. En septembre, lors de l'Assemblée générale des Nations, le président chinois Xi Jinping s'engageait à atteindre la neutralité carbone en 2060. Selon plusieurs experts, cette mesure est réaliste bien qu'elle implique des...

GAFAM CLIMAT

[Élection US] Aux premières loges de la crise climatique dans la Silicon Valley, les GAFAM misent désormais sur le climat

Ravagée par les incendies depuis plusieurs années déjà, en Californie, la Silicon Valley, siège des géants du numérique, commence à prendre la mesure du changement climatique. Face à l’inertie présidentielle et poussés par les ONG et leurs salariés, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon,...

Julien Vidal Visuel podcast SITE

Podcast #LesEngagés : rencontre avec Julien Vidal, ambassadeur du changement

Aujourd'hui, le podcast #LesEngagés part à la rencontre de Julien Vidal, l'auteur du best-seller "Ça commence par moi". Le trentenaire a changé de voie et décidé d'entamer sa propre transition écologique qu'il partage via différents médias. Il n'hésite pas à multiplier les projets pour sauver la...

La timide feuille de route du gouvernement pour réduire l'empreinte environnementale du numérique

Ces derniers mois, les rapports dénonçant l'empreinte écologique du numérique se sont multipliés, sur fond de polémique autour de la 5G et du renouvellement des téléphones. Le gouvernement a rétorqué avec une feuille de route qui s'attaque à la durée de vie des terminaux, à la consommation des...