Publié le 01 octobre 2020

ENVIRONNEMENT

Malgré les polémiques, la Convention citoyenne pour le climat n'est pas encore morte

Le chef de l'État avait promis d'appliquer toutes les propositions de la Convention citoyenne pour le climat hormis trois jokers. Mais depuis plusieurs semaines, de nombreuses mesures présentées par la délégation de citoyens reçoivent les foudres des ministres. Les écologistes dénoncent un "détricotage" alors que l'Exécutif tente d'éteindre l'incendie et assure que rien n'est encore arbitré.

Convention citoyenne climat
40 % des mesures de la Convention citoyenne pour le climat doivent être reprises dans le projet de loi dédié, qui sera présenté en décembre en Conseil des ministres.
@Convention Citoyenne pour le climat

Face aux nombreuses polémiques autour des propositions de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), le Premier ministre Jean Castex a joué la carte de l’apaisement mercredi 30 septembre, lors d’une rencontre avec une partie de ses membres. Il leur avait réservé la primeur de plusieurs annonces ajoutées sous forme d’amendements au Projet de loi de finances (PLF) 2021 : révision de l'indemnité kilométrique pour les voitures polluantes, hausse du forfait mobilité durable, baisse des taxes sur les assurances pour les voitures électriques, aide au financement de l’achat de poids-lourds propres...  

Il faut dire que le gouvernement est sous le feu des critiques, accusé d’abandonner "semaine après semaine" les mesures fortes de la Convention. Le matin même, une tribune dénonçant le "temps du détricotage" était publiée par Matthieu Orphelin, député EDS, et Eric Piolle, le maire EELV de Grenoble. La sortie d’Emmanuel Macron sur la 5G et les Amish a été la goutte d’eau pour les écologistes. D’autant que, tour à tour, les ministres du gouvernement, Bercy en tête, ont critiqué la hausse de l'écotaxe sur les vols aériens, le malus automobile intégrant le poids, la baisse de la TVA sur les billets de train ou encore la régulation de la publicité sur les produits très polluants. La publication du budget 2021, en début de semaine, n'a pas rassuré, les ONG dénonçant "des trahisons à l’encontre des 150".  

Huit thématiques sensibles

Pourtant, rien n'est arbitré, fait valoir l'entourage de Matignon et du Ministère de la Transition écologique. Un projet de loi, reprenant 40 % des mesures de la CCC, doit être présenté en Conseil des ministres d'ici la fin de l'année. Il doit être débattu au printemps 2021 tandis que 20 % des propositions seront transcrites dans le PLF 2021 actuellement en discussion. Près de 10 %, de nature réglementaire, seront mises en œuvre par décrets et arrêtés, et plus de 5 % relèvent de négociations européennes ou internationales.

Reste 25 % de propositions relevant "d’autres modalités" (campagnes de communication, consignes aux préfets, stratégies nationales ou plans d’actions …) et plusieurs sujets qui fâchent. Publicité, transport aérien, automobile, rénovation écologique, transport de marchandises, plastique, artificialisation et agriculture : chacune de ces thématiques sensibles a fait l’objet d’une réunion de concertation courant septembre avec l’ensemble des parties prenantes (acteurs économiques, syndicats, organisations patronales, ONG, experts et citoyens de la convention). Au total, 200 personnes y ont participé. Mais le climat était particulièrement tendu. 

Un climat tendu

Matthias, un des 150 citoyens de la CCC a participé à la réunion sur l'aérien. "Pendant trois heures, on s’est vu répéter que nos mesures étaient insensées et destinées à tuer le secteur. L’étude d’impact du ministère était biaisée en insistant davantage sur les pertes économiques que les gains environnementaux. Seules 3 ONG avaient été invitées face à 75 acteurs clairement opposés à nos mesures", raconte le trentenaire déçu.

Le Premier ministre assure, lui, avancer. "Une trentaine de propositions ont déjà trouvé des suites favorables, notre ambition est intacte, mais je ne nie en rien les difficultés qui s'ouvrent à nous", a-t-il précisé. Et de rappeler que la question du malus au poids est actuellement en concertation, de même qu’une écocontribution sur les billets d’avion, tandis que la taxation sur les engrais azotés doit faire l’objet d’une annonce en octobre lors d’une séquence dédiée à l’agroécologie.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Infographie] Convention citoyenne pour le climat : les principales mesures à retenir

La Convention citoyenne pour le climat, mise en place par Emmanuel Macron après la crise des Gilets jaunes, a rendu ses propositions finales dimanche 21 juin. Novethic les a épluchées et a rassemblé les principales mesures dans une infographie. L'objectif est de placer la France dans une...

Convention citoyenne sur le climat : premières réunions de travail pour préparer le projet de loi

La Convention citoyenne sur le climat (CCC) entre dans le dur. Mercredi 29 juillet, trois réunions ont été organisées entre une quinzaine de citoyens et des ministres, des élus et des organisations syndicales et patronales. L'objectif est de préparer le projet de loi qui reprendra environ...

Emmanuel Macron embrasse les propositions de la Convention pour le climat, à l’exception de trois d’entre elles

Au lendemain d’un second tour des municipales emporté par une vague verte, Emmanuel Macron a reçu ce lundi 29 juin les 150 citoyens de la Convention pour le climat. Une rencontre très attendue au cours de laquelle le Président de la République a assuré qu’il donnerait une suite favorable à...

Podcast #LesEngagés : nouvel épisode avec Matthias, dans les coulisses de la Convention citoyenne pour le climat

Le podcast de Novethic "Les Engagés" revient avec un nouvel épisode consacré à la Convention citoyenne pour le climat, dont les travaux se sont achevés fin juin. Matthias, un jeune homme de 32 ans, développeur web habitant à Lyon a été tiré au sort il y a environ un an. Il nous plonge dans...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Julien Vidal Visuel podcast SITE

Podcast #LesEngagés : rencontre avec Julien Vidal, ambassadeur du changement

Aujourd'hui, le podcast #LesEngagés part à la rencontre de Julien Vidal, l'auteur du best-seller "Ça commence par moi". Le trentenaire a changé de voie et décidé d'entamer sa propre transition écologique qu'il partage via différents médias. Il n'hésite pas à multiplier les projets pour sauver la...

La timide feuille de route du gouvernement pour réduire l'empreinte environnementale du numérique

Ces derniers mois, les rapports dénonçant l'empreinte écologique du numérique se sont multipliés, sur fond de polémique autour de la 5G et du renouvellement des téléphones. Le gouvernement a rétorqué avec une feuille de route qui s'attaque à la durée de vie des terminaux, à la consommation des...

Incendie en Siberie Svatai Copernicus CopernicusEU

En Sibérie, l’attaque des "feux zombies" menace la planète

Les feux de tourbière qui ravagent chaque année la Sibérie ne seraient en fait qu’un seul et même incendie qui dure depuis plusieurs années. Ces feux zombies se terrent dans le sol chaque hiver et ressurgissent à la faveur des températures anormalement élevées chaque été. L’AFP rapporte le dur...

Neutralite carbone direction panneau istock

[Infographie] Carbon free, carbon negative, net zero emission, neutralité carbone... La jungle des engagements climat

Ces derniers mois, les entreprises du monde entier ont multiplié les engagements de neutralité carbone. Mais derrière ce terme générique se cachent des ambitions très hétérogènes. En outre, certaines entreprises n'hésitent pas à inventer de nouveaux termes pour aller encore plus loin. Novethic...