Publié le 13 août 2020

ENVIRONNEMENT

Contraint de changer de capitale à cause du changement climatique, l’Indonésie choisit Bornéo menacée par les tsunamis

Jarkata s'enfonce peu à peu dans les eaux en raison d'une urbanisation galopante, combinée au pompage des nappes phréatiques et au réchauffement climatique. Face à cette situation, le Président indonésien a décidé de déplacer la capitale sur l'île de Bornéo. Mais une nouvelle étude met en avant un risque de tsunamis important sur l'île. 

Baie de Balikpapan risque tsunami bnu khoirul fajar
Un tsunami pourrait submerger la baie de Balikpapan, selon les chercheurs.
bnu khoirul fajar

Le Président indonésien Joko Widodo a-t-il fait le bon choix ? Jakarta, l’actuelle capitale de l’archipel, située sur l’île de Java, s’enfonce littéralement dans les eaux. Entre la surpopulation, les embouteillages monstres, les risques sismiques mais surtout les inondations qui se multiplient à cause du changement climatique, la situation devient préoccupante. "Si nous examinons nos modèles, d’ici 2050, environ 95 % du nord de Jakarta sera submergé", estimait en août 2018 Heri Andreas, un expert de l’affaissement des terres dans une enquête de la BBC.

Le Président a donc décidé de déplacer la capitale sur l’île de Bornéo, qui abrite l’une des plus grandes forêts tropicales au monde. La capitale se situera près des villes de Balikpapan et Samarinda où le risque de catastrophes naturelles est "minime", selon Joko Widodo. "L’emplacement est très stratégique. Il se trouve au centre de l’Indonésie et à proximité des zones urbaines", a déclaré le président dans un discours télévisé repris par l’AFP. 

"Un tsunami capable de submerger la baie de Balikpapan" 

Mais une nouvelle étude sème le doute sur le choix de la localisation. Les chercheurs d’une équipe internationale de l’université d’Édimbourg viennent en effet de découvrir que l’île de Bornéo était très exposée à un risque de tsunami. Ils ont analysé plus de 2,5 millions d’années de données géologiques et ont constaté que 19 glissements de terrain sous-marin avaient déjà eu lieu dans le détroit de Makassar situé entre les îles de Bornéo et de Sulawesi. 

Ces glissements de terrain se sont produits une fois tous les 160 000 ans mais si un nouveau survenait, il toucherait principalement les villes de Balikpapan et Samarinda. Ces "avalanches sous-marines", comme les décrit l’autrice principale de l’étude, Rachel Brackenridge, peuvent créer des vagues de grande ampleur à la surface. "Un glissement de terrain suffisamment puissant pourrait déclencher un tsunami capable de submerger la baie de Balikpapan", notent les chercheurs. 

Un risque de déforestation sur Bornéo

Pour l’instant, les scientifiques doivent affiner leur étude pour comprendre l’ampleur du danger et préfèrent rester prudents. "Nous avons encore beaucoup de travail à faire pour évaluer correctement la situation", a déclaré à BBC News le Dr Uisdean Nicholson, co-auteur de l’étude qui invite le gouvernement indonésien à prendre en compte ces nouvelles données.

Outre le risque de tsunami, les associations environnementales craignent, à plus court terme, que l’installation de la capitale sur Bornéo, île qui a déjà perdu la moitié de ses forêts au cours des 30 dernières années, accélère la déforestation. L’île a été particulièrement dépaysée par l’explosion des plantations de palmiers à huile près de Kalimantan alors que cette terre abrite 6 % de la biodiversité mondiale.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Raffinerie Exxon Slagen Norvege 01

Les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition Climate Trace

Le secteur du pétrole et gaz aurait émis près d’un milliard de tonnes de CO2 de plus que celles reportées officiellement, selon un rapport de Climate Trace. Cette coalition d’ONG, d’entreprises de la tech et d’universités a développé une base de données sur les émissions des grands secteurs...

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

COP26 : Le Pacte de Glasgow fixe enfin des règles pour les marchés carbone

À la COP26, les États sont enfin parvenus à un accord sur l'article 6 de l'Accord de Paris, régissant les marchés carbone. Ces derniers, en plein essor, n'étaient plus régulés depuis deux ans. Le texte négocié à Glasgow a permis d'exclure le risque de double-comptage, encore défendu ardemment par...

Mesures fiscales cco 01

Un impôt sur la fortune climatique : l'idée fait son chemin avant les présidentielles

Des termes différents, ISF Climat, ISF climatique ou ISF grand pollueur, recouvrent une même idée : celle d'une taxe verte sur les ménages les plus fortunés. Un projet imaginé par Greenpeace, repris par de multiples candidats de gauche avant l'élection présidentielle. Mais est-ce vraiment la...

Voilier cargo Grain de Sail @graindesail

La Bretagne lance sa filière de transport maritime à voile

À l'abordage ! La Bretagne se lance à l'assaut d'une toute nouvelle filière : le transport maritime à voile. La région entend devenir pionnière en la matière. Un créneau prometteur, dans un contexte où le secteur du transport maritime s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de...