Publié le 03 septembre 2019

ENVIRONNEMENT

À cause du réchauffement climatique, l'Indonésie doit déplacer sa capitale... et va l'installer dans la forêt vierge de Bornéo

C'est le serpent qui se mord la queue. La capitale de l'Indonésie, Jakarta, s'enfonce peu à peu dans les eaux à cause du réchauffement climatique et du développement urbain de la ville. Le président Joko Widodo a donc décidé de déplacer sa capitale. Après des années de recherche, le lieu a enfin été trouvé, ce sera sur l'île de Bornéo, une île recouverte de jungle et qui doit déjà lutter contre la déforestation. 

Nouvelle capitale indonesie borneo
L'Indonésie va déplacer sa capitale sur l'île de Bornéo, un des derniers endroits où les orangs-outans peuvent vivre dans leur habitat naturel composé de forêts tropicales.
@CC0

Une catastrophe environnementale va-t-elle en provoquer une autre ? Le Président indonésien Joko Widodo vient enfin d’annoncer le nom de la nouvelle capitale indonésienne, plus d’un demi-siècle après que l’idée de la déplacer ait été évoquée. Ce sera donc sur l’île de Bornéo, qui abrite certaines des plus grandes forêts tropicales au monde, que la nouvelle capitale sera érigée.

"Le gouvernement a mené une étude approfondie, particulièrement ces trois dernières années. En conséquence, l’emplacement de la nouvelle capitale la plus idéale est à l’est de Kalimantan", a tweeté le président indonésien. La capitale se situera donc près des villes de Balikpapan et Samarinda où le risque de catastrophes naturelles est "minime". "L’emplacement est très stratégique. Il se trouve au centre de l’Indonésie et à proximité des zones urbaines", a déclaré le président dans un discours télévisé repris par l’AFP.

Jakarta s'enfonce dans les eaux 

Concrètement, la nouvelle capitale deviendra le centre politique et administratif mais Jakarta sera toujours le cœur des activités financières. Les travaux pourraient commencer dès 2020 si le projet de loi est approuvé par la Chambre des représentants. Coût du déménagement : 32 milliards de dollars. Il faut dire que la situation est particulièrement préoccupante sur l’île de Java, où se situe Jakarta : surpopulation, embouteillages monstres, risques sismiques. 

Mais surtout, les tsunamis et les inondations qui se multiplient à cause du réchauffement climatique."Si nous examinons nos modèles, d’ici 2050, environ 95 % du nord de Jakarta sera submergé", estimait en août 2018 Heri Andreas, un expert de l’affaissement des terres dans une enquête de la BBC. Si le réchauffement climatique aggrave la situation, l'affaissement est aussi provoqué par le développement urbain de la ville. D’où la nécessité, selon le Président, de déplacer la capitale.

La nouvelle capitale en plein dans la forêt tropicale

Bonne nouvelle ? Pas vraiment pour les associations environnementales qui craignent que la déforestation s’aggrave davantage sur Bornéo. Cette île partagée par l’Indonésie, la Malaisie et Brunei, a déjà perdu la moitié de ses forêts au cours des 30 dernières années selon le WWF. "Des études par satellites montrent qu’environ 56 % des forêts tropicales protégées de Kalimantan ont été déboisées entre 1985 et 2001 pour satisfaire la demande mondiale de bois, soit plus de 29 000 km² (presque la taille de la Belgique)", précise l’association.

L’île a été dépaysée par l’explosion des plantations de palmiers à l’huile près de Kalimantan. Or, cette terre abriterait 6 % de la biodiversité mondiale, ce qui fait du lieu un des derniers endroits où les orangs-outans vivent dans leur milieu naturel. "Le gouvernement doit veiller à ce que la nouvelle capitale ne soit pas construite dans une zone protégée ou de conservation", a déclaré Jasmine Putri, militante de Greenpeace Indonésie, cité par l’AFP. Le gouvernement a promis de ne "perturber aucune forêt protégée existante", mais la menace reste vive. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Déclin de la nature : nous sommes en train de détruire 500 milliards de dollars par an

Au rythme actuel, la mort des pollinisateurs, la perte de vie dans les océans, l'érosion du littoral… va faire perdre 479 milliards de dollars par an à la planète d’ici 2050. Une perte économique qui va plonger dans la misère des millions d’humains. Dans ce sombre classement, la France se place au...

Tropicalia serre tropicale geante dans le nord de la france Tropicalia

La plus grande serre tropicale au monde… dans le nord de la France

C'est un nouveau projet d'infrastructure contesté. Bien que pensé pour être le plus vertueux possible sur le plan énergétique, la mégaserre tropicale qui doit voir le jour dans le nord de la France n'en finit pas de provoquer la colère des organisations environnementales. Celles-ci crient au...

[Municipales] Contre l’effondrement de la biodiversité, les maires ont un rôle à jouer

C'est un véritable désastre. La France, comme le reste du monde, assiste à un effondrement de la biodiversité, des insectes aux oiseaux en passant par le végétal. Les maires sont en première ligne pour protéger ce patrimoine naturel. Plusieurs villes comme Lyon, Nantes ou Brest se sont engagées dans...

Crime ecocide protection environnement terre pixabay

Des tribunaux spécialisés pour judiciariser davantage les atteintes graves à l’environnement

Les ministres de la Justice et de la Transition écologique viennent d'annoncer la création de juridictions spécialisées afin de traiter des cas graves d'atteinte à l'environnement. Actuellement, le contentieux environnemental arrive trop peu souvent devant les tribunaux, ce qui ne permet pas de...