Publié le 02 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Calendrier de l'Avent] Le trou dans la couche d'ozone se résorbe doucement mais sûrement

Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour jusqu’à Noël, vous découvrirez une bonne nouvelle qui prouve que le combat pour le climat, l’environnement, la biodiversité, l’égalité n’est pas perdu. Une preuve évidente : le trou de la couche d'ozone se résorbe doucement mais sûrement. Il devrait avoir complètement disparu en 2060, une des plus belles réussites du multilatéralisme.

Doucement mais sûrement, la couche d'ozone se cicatrise grâce à l'interdiction de certains gaz nocifs à son fonctionnement.
Pixabay

Le trou de la couche d’ozone est en train de se résorber. Selon une étude publiée le 5 novembre par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nation unies pour l’Environnement (PNUE), il devrait avoir complètement disparu d’ici 2060.

"La couche d’ozone dans certaines parties de la stratosphère s’est rétablie à un rythme de 1 à 3 % par décennie depuis 2000. Selon les projections, l’ozone de l’hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait se régénérer complètement d’ici 2030, suivi par l’hémisphère sud dans les années 2050 et par les régions polaires d’ici 2060", souligne l’ONU dans un communiqué.

La NASA a ainsi publié deux images montrant l'évolution de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique de septembre 2000 à septembre 2018.

NASA couche d ozone

Deux fois la taille de l'Europe 

Les chercheurs pointent le bénéfice des mesures prises en 1987 dans le cadre du Protocole de Montréal. Ce dernier a mis fin à l’utilisation des chlorofluorocarbures, des produits chimiques très nocifs pour la couche d’ozone. Ces gaz étaient utilisés dans la fabrication des frigos et climatiseurs principalement.

En 2016, le trou dans la couche d’ozone représentait encore deux fois la surface de l’Europe. Or, cette couche est nécessaire à la vie sur Terre car elle filtre les rayons ultraviolets responsables de cancers ou de maladie de peau.

Les États doivent continuer à suivre le protocole de Montréal

"De manière générale, c’est une bonne nouvelle. Les projections pour l’avenir sont relativement positives, tant que les États continuent de suivre le protocole de Montréal", a prévenu Paul Newman, scientifique à la NASA.

La vigilance est de mise. En août dernier, la Chine a été accusée d’avoir violé le droit international en émettant un gaz interdit nocif. "Si la Chine ne met pas un terme à cette production illégale, cela mettra en péril notre couche d'ozone, qui est en phase de guérison lente", avait alors déclaré le directeur de l'EIA aux États-Unis, Alexander von Bismarck.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Immeuble Signal Soulac sur mer Gironde Philippe Lopez AFP

Signal, le premier immeuble victime de l'érosion côtière à cause de la montée des eaux

Le chantier de démolition de l’immeuble Signal, à Soulac-sur-mer, vient d’être lancé. Le bâtiment en bord de mer avait été évacué en 2014 alors que le rivage se rapprochait dangereusement du pas de sa porte. Après des années de batailles judiciaires, les copropriétaires avaient obtenu un...

Credits carbone marche carbone CO2 arbres istock

Après les enquêtes du Guardian et de Cash Investigation, voilà pourquoi il ne faut pas (encore) tuer les crédits carbone

De nouvelles enquêtes publiées ces derniers jours ont démontré une nouvelle fois le manque de fiabilité des crédits carbone, utilisés notamment par les grandes entreprises pour compenser leurs émissions de CO2 au lieu de les réduire. Un débat qui n'est pas nouveau et qui jette l'opprobre sur ce...

Scientifiques en rebellion devant dassault Lyuba XR France

Scientifiques en rébellion : "j’aurais plus peur pour mon avenir si j’étais un cadre de TotalEnergies qu’un scientifique engagé"

Il y a quelques semaines, Rose Abramoff, une scientifique américaine, était licenciée après avoir arboré une banderole appelant les scientifiques à l’action, lors d’un congrès. Un choc pour ses collègues du monde entier, dont Jérôme Santolini, biochimiste, directeur de recherche au CEA et l’un des...

Virus pandemie covid 19 pixabay

Maladies infectieuses : le changement climatique tue

Tuberculose, paludisme, le changement climatique va faire progresser ces maladies infectieuses, touchant des populations qui ne sont pas immunisées et qui auront du mal à y faire face, alerte le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En outre, avec la fonte des...