Publié le 20 mai 2015

ENVIRONNEMENT

Business and Climate Summit : Hollande demande aux entreprises une feuille de route

Le Business and Climate Summit s’est ouvert à Paris ce mercredi 20 mai en présence de François Hollande. Le président de la République a fortement incité les entreprises à fournir une feuille de route d’ici la COP21 (qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre), avec des objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre par secteur. Il a également annoncé la mise en place de la réserve de stabilité en 2019 afin de rendre efficient le marché européen du carbone.

François Hollande prononçant le discours d'ouvertue du Business and Climate Summit le 20 mai 2015 au siège de l'Unesco à Paris
Philippe Wojazer / AFP

"Dans le monde de l’entreprise, le climat a changé." Voici le message du Business and Climate Summit, lancé cet après-midi au siège de l’Unesco, à Paris.                                                                 

Un sommet ouvert par François Hollande, le président de la République, venu dire aux entreprises à quel point elles sont essentielles à la transition énergétique : "Ce que nous attendons de vous, c’est que vous participiez pleinement à la mobilisation des financements, que vous anticipiez dans vos décisions d’investissement ce que devra être la mise en œuvre de l’accord de Paris, et que vous apportiez par votre savoir-faire tout ce qui peut contribuer à la mutation."

 

Une mise en oeuvre de la réserve de stabilité pour le marché carbone en 2019

 

Clé de voûte des discussions qui vont se tenir pendant deux jours, la fixation d’un prix du carbone est largement préconisée par les acteurs économiques engagés dans la lutte contre le changement climatique. En réponse, le président de la République a annoncé la mise en œuvre de la réserve de stabilité pour retirer les crédits non utilisés du marché du carbone en Europe d’ici 2019, soit deux ans avant ce qui avait été annoncé. Cela devrait permettre au marché existant de fonctionner de manière effective.

"Si nous voulons véritablement envoyer des signaux au marché pour que les entreprises puissent prendre leurs décisions en fonction d'un optimum économique, qui peut être un optimum écologique, le prix du carbone est forcément posé. C’est le signe le plus tangible qu’on peut adresser à l’ensemble des acteurs économiques. Nous devons être volontaires."

François Hollande a également demandé aux entreprises d’établir, en vue de la COP21, qui se tient dans 193 jours, des feuilles de route définissant des objectifs de réduction d’émissions par grands secteurs : "Comment recourir moins au charbon et davantage aux technologies propres ? Comment réduire les consommations en eau ? C’est à tout cela que doivent réfléchir les entreprises."

 

Des entreprises "activistes"

 

Du côté du secteur financier, le président appelle à la décarbonation des portefeuilles d’investissement, au développement d’émissions d’obligations vertes (green bonds), et à l’intégration du risque climat dans les décisions d’investissement. Le président Hollande a conclu son discours par un "Vous êtes des activistes ! Eh bien, il faut passer à l’action", reprenant le terme utilisé quelques minutes plus tôt par Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE.

Un activiste, c’est également comme cela que se définit Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric et président du Global Compact France. Signataire, avec 43 autres grands patrons, d’une lettre ouverte les engageant à prendre des mesures urgentes contre le changement climatique, il a ouvert le Business and Climate Summit avec un discours engageant : "Les entreprises ont réalisé qu’écologie rime avec économie. Nous sommes tournés vers l’action, nous aimons les grands challenges. Ce défi de penser une nouvelle société est celui de notre génération. Mettons-nous au travail."

 

Plus question de faire du "business as usual" pour Statoil

 

À ses côtés, d’autres chefs d’entreprise ont partagé leur volonté de faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité. Eldar Saetre, PDG de Statoil, s’est ainsi prononcé en faveur de mesures incitatives pour les entreprises, et pour la suppression des soutiens à une production "nuisible". "Il est hors de question de rester sur le Business as usual."

Alors que les entreprises ont longtemps été écartées des discussions sur le climat, elles sont aujourd’hui au cœur du débat. "Le cercle vicieux a été brisé", explique Christiana Figueres, la Secrétaire exécutive de la CCNUCC (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques). "Les entreprises qui attendaient que le gouvernement bouge avant de se mobiliser ne sont plus dans cet état d’esprit. Il y a un élan dynamique qui se renforce mutuellement. Que le monde se tienne prêt. Nous allons y arriver."

Concepcion Alvarez
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Crédit Agricole met un frein à ses financements dans le charbon

À quelques mois de la COP21, Crédit Agricole fait un geste fort en annonçant son désengagement dans les projets liés à l’extraction de charbon. Si la banque, en revanche, continuera de financer des centrales thermiques, le temps de la transition, elle affirme qu’elle sera plus restrictive...

Comptabilité environnementale : Kering partage sa méthodologie

773 millions d’euros, c’est le coût estimé de l’impact du groupe Kering sur l’environnement en 2013. Le géant du luxe a publié le 19 mai son premier Compte de Résultat Environnemental, qui traduit son empreinte et celle de ses fournisseurs en valeur monétaire. Kering a également partagé sa...

EDF accusé de polluer avec ses centrales à charbon

Après les banques, les Amis de la Terre s’attaquent désormais au gouvernement français à travers son engagement dans EDF. Avec Oxfam, l’ONG publie un rapport accablant sur les dégâts climatiques provoqués par les centrales à charbon que détient l’entreprise dans le monde.

Les actionnaires de Shell lui demandent de s’orienter vers une stratégie bas carbone

Et de deux ! Les actionnaires de Shell ont voté aujourd’hui à 98,9 % en faveur de la résolution lui demandant d'effectuer une transition vers une économie bas carbone. L’AG (assemblée générale) de BP avait, quelques semaines auparavant, connu les mêmes débats et les mêmes scores. Les...

Risque climatique : les 500 plus grands investisseurs mondiaux sous pression

Dans le cadre de la Climate Week, l'ONG AODP (Asset Owner Disclosure Project) présente son "Global Climate 500", un classement annuel des 500 plus gros investisseurs institutionnels mondiaux, portant sur leur gestion du risque climatique. Près de la moitié de ces investisseurs ont reçu,...

Climat : le prix du carbone au cœur de la climate week

La question du prix du carbone sera au cœur des discussions que vont avoir cette semaine les acteurs économiques du Business & Climate Summit, puis du Climate Finance Day. Sur la table depuis plus de dix ans, la monétarisation de la tonne de CO2 au niveau mondial et national, voire au sein...

Climat : une semaine pour mobiliser les entreprises et investisseurs

La climate week aura lieu dans la capitale française du 18 au 24 mai. Elle se tiendra un peu moins de 200 jours avant la conférence de Paris sur le climat (COP21). Durant cette semaine, il s’agira de partager les bonnes pratiques, mais surtout d’inciter entreprises et investisseurs à...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

À La Réunion, les climatiseurs d'un hôpital tourneront bientôt à l’eau de mer

Dans un territoire insulaire et non interconnecté comme La Réunion, l'une des clés sur le terrain énergétique est la maîtrise de la consommation. C'est pourquoi EDF a développé plusieurs solutions spécifiques. Parmi ses projets les plus innovants, le SWAC (Sea Water Air Conditioning), un système qui...

Baie de Balikpapan risque tsunami bnu khoirul fajar

Contraint de changer de capitale à cause du changement climatique, l’Indonésie choisit Bornéo menacée par les tsunamis

Jarkata s'enfonce peu à peu dans les eaux en raison d'une urbanisation galopante, combinée au pompage des nappes phréatiques et au réchauffement climatique. Face à cette situation, le Président indonésien a décidé de déplacer la capitale sur l'île de Bornéo. Mais une nouvelle étude met en avant un...

Ville permafrost degl MARC GARANGER AURIMAGES VIA AFP

La fonte du permafrost détruit les villes et les infrastructures industrielles de l'Arctique

La fonte du permafrost, sol gelé toute l'année au nord du globe, en particulier en Sibérie, menace des villes entières. En premier lieu Yakoutsk, la plus grande cité construite sur du permafrost. Plusieurs immeubles ont déjà été détruits par le dégel et des infrastructures industrielles se sont...

Six films

En pleine crise épidémique mondiale, six films à voir pour penser le monde d’après

[Mis à jour le 8 août 2020] L'été 2020 montre la difficulté qu'a le monde à dépasser la crise épidémique mondiale. Alors que tous les États se préparent à une crise économique et sociale, la rédaction de Novethic vous propose six films pour envisager les mois, années à venir.