Publié le 11 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] La pêche électrique officiellement interdite dans toutes les eaux de l’Union européenne

Fin de partie pour la pêche électrique. Ce 1er juillet, elle a été officiellement interdite dans toutes les eaux en Europe. Si elle est prohibée depuis 1998 dans la zone, l'UE avait jusqu'alors accordé des dérogations aux Pays-Bas face à la pression des pêcheurs néerlandais, défenseurs de cette méthode de capture. Celle-ci est pourtant accusée d'avoir des impacts désastreux sur la biodiversité marine.

IStock @jokuephotography
Les Pays-Bas ne respectaient pas les quotas autorisés par la dérogation. 84 bateaux étaient équipés de filets électriques en 2018, contre les 14 autorisés par la réglementation.
@jokuephotography/ IStock

Les débats durent depuis plus de vingt ans. C’est désormais en vigueur : la pêche électrique est interdite dans l’ensemble des eaux européennes depuis le 1er juillet. Cette méthode consiste à envoyer des décharges électriques dans l’eau pour paralyser les poissons et faciliter leur capture. Interdite depuis 1998 aux côtés de la pêche aux explosifs ou au poison, elle était jusqu'ici toujours pratiquée par les Pays-Bas, défenseurs de ce procédé.

Sous la pression des pêcheurs néerlandais, la Commission européenne avait en effet autorisé des dérogations dans la partie sud de la Mer du Nord. Mais en  juillet 2019, le règlement européen a entériné son interdiction complète et définitive pour 2021. Les Pays-Bas avait saisi la Cour de justice pour obtenir l’annulation de la décision. Le recours a été rejeté en avril. "Pour les poissons qui étaient menacés par la barbarie de la pêche électrique, aujourd’hui est un autre jour", a salué le 1er juillet l'eurodéputé Younous Omarjee (LFI) sur le réseau social Twitter.

Pour les poissons qui étaient menacés par la barbarie de la #pêcheelectrique, aujourd’hui est un autre jour.
Mais pour les océans , en passe de devenir des cimetières marins, le pire reste à être evité @Bloom_FR @L214 pic.twitter.com/I3zbGEEMXI

— younous omarjee (@younousomarjee) July 1, 2021

Un effet dévastateur sur la biodiversité

La pêche électrique, qui agit comme un taser sur les écosystèmes marins, est accusée d’avoir un effet dévastateur sur la biodiversité. Entre autre parce que cette méthode est non sélective : elle touche les espèces non visées ainsi que les œufs et les juvéniles. "Nombre de scientifiques constatent le manque criant de recherches et de connaissances en la matière", souligne dans un rapport le député français Jean-Pierre Pont en 2018."Ce type de courant provoque des convulsions incontrôlées si violentes que 50 % à 70 % des cabillauds de grandes tailles présentent une fracture de la colonne vertébrale et des hémorragies internes à la suite de la décharge", est-il inscrit dans le document. 

Les Pays-Bas avancent que la pêche électrique est plus économique, et permet d’éviter de racler les fonds marins pour récupérer les poissons plats nichés dans les sédiments, comme la sole. Cette méthode de pêche est déjà interdite dans une quinzaine de pays, notamment aux États-Unis, en Arabie Saoudite, en Chine, au Vietnam et au Brésil.

Pauline Fricot, @PaulineFricot 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Animal g4cf48a492 1280 01

Des chasses traditionnelles d’oiseaux réautorisées après leur interdiction

C'est une bataille qui n'en finit plus. Le gouvernement a réautorisé certaines chasses traditionnelles pour la saison 2021-2022 après que celles-ci aient été interdites en août par le Conseil d'État. L'instance avait jugé qu'elles étaient contraires à la réglementation européenne. Plusieurs ONG ont...

Ocean poisson biodiversite joakant de Pixabay

COP 15 Biodiversité : La déclaration de Kunming passe sous silence l'objectif de protéger un tiers des mers et terres

L'objectif de protection de 30% des terres et mers, objectif attendu de la COP15 biodiversité, est à peine mentionné dans la déclaration de Kunming publiée lors de la première partie de la COP qui s'est tenue du 11 au 15 octobre. Cette ambition suscite l'opposition d'une poignée de pays. Si rien...

Larzac © Community of the Ark of Lanza del Vasto.

Une histoire des luttes pour l’environnement : trois siècles de combats retracés dans un livre

Trois siècles de combats et de débats autour de l'environnement retracés en 100 récits. C'est le défi que se sont lancés quatre historiens dans la cadre de l'ouvrage Une histoire des luttes pour l'environnement, publié fin septembre. Avec l'appui d'images inédites, le livre retrace des évènements et...

Emmanuel macron capture d'écean @ELysée COP15 discours ouverture

COP15 biodiversité : les États fixent 17 points pour guider les négociations dans la déclaration de Kunming

La déclaration de Kunming, document phare de cette première partie de la COP15 biodiversité, a été publiée le 13 octobre. Elle fixe dix sept grandes directions avant l'élaboration du nouveau cadre de protection de la nature en avril-mai 2022. Si des avancées ont été notées, le texte passe sous...