Publié le 22 mai 2019

ÉNERGIE

Biodiversité, climat et Montagne d’or au menu du premier Conseil de défense écologique du 23 mai

Le premier Conseil de défense écologique, nouvelle arme brandie par Emmanuel Macron en conclusion du Grand Débat National, se tiendra jeudi 23 mai en présence du Président et de neuf ministres permanents. Parmi les premiers sujets mis sur la table, l'évaluation du plan biodiversité présenté l'été dernier, le plan climat, la rénovation thermique ou encore la Montagne d'or, projet de mine à ciel ouvert en Guyane.

Macron elysee experts IPBES 6 mai 2019 Elysee
Le 6 mai, devant les experts de l'IPBES, le Giec de la biodiversité, a annoncé une série d'actions pour protéger la biodiversité.
@Élysée

C’est un lancement éclair. Un mois à peine après avoir été annoncé, le premier Conseil de défense écologique (CDE) se tiendra ce jeudi 23 mai, à l'Élysée, sous la coupe du président Emmanuel Macron. Cette nouvelle instance va réunir de façon régulière le Premier ministre ainsi que neuf ministres permanents - Transition écologique, Économie, Budget, Affaires étrangères, Agriculture, Collectivités territoriales, Santé, Logement et Outre-mer – et en fonction de l’ordre du jour, d’autres ministres, directeurs d’administration ou opérateurs de l’État.

La biodiversité figure en tête des sujets à traiter après le rapport choc de l'IPBES, la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité, rendu début mai. "Le président l’a déclaré récemment devant les experts du monde entier : nous ferons le bilan du Plan biodiversité et nous verrons s’il doit y avoir des mesures complémentaires. Le même travail sera fait sur le plan climat. Puis il y aura d’autres sujets comme la rénovation thermique ou des projets comme la Montagne d’or (NDR, une mine à ciel ouvert en Guyane)" détaille François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, interviewé dans Le Parisien.

"L'urgence climatique au cœur de toutes nos politiques"

Suite au Grand débat national et à la crise des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a dit vouloir "mettre au cœur de toutes nos politiques cette urgence climatique". Le CDE aura ainsi pour mission de définir les orientations en matière de transition écologique, et notamment de lutte contre le changement climatique, de préservation de la biodiversité et de protection des milieux et ressources naturels. Il fixera les priorités dans ces domaines, s'assurera de leur prise en compte dans l'action de la politique du gouvernement et du suivi de leur mise en œuvre.

Le Haut Conseil pour le climat, instauré en novembre dernier, sera par ailleurs auditionné chaque année par le Conseil de défense écologique "pour présenter son rapport annuel sur le respect de nos objectifs de baisse des émissions de gaz à effet de serre et ses recommandations", a précisé le ministre François de Rugy, le 15 mai, en conseil des ministres.

"L'heure n'est plus à l'incantation"

"Avec la mise en place de la convention citoyenne pour le climat (NDR, qui rassemblera 150 Français tirés au sort et tiendra sa première réunion courant juin), également annoncé le 25 avril dernier par le Président, la France se dote d’une gouvernance et d’institutions robustes pour prendre les décisions nécessaires en matière de transition écologique, sur la base d’expertises partagées et de concertations approfondies auprès des citoyens", a déclaré Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. 

De son côté, le Réseau Action Climat France demande des mesures concrètes. "L’heure n'est plus à l'incantation ou aux petits pas, mais à l’action : c’est aussi le message adressé par l’ensemble des mobilisations sans précédent organisées ces derniers mois sur le climat", réagit l'ONG dans un communiqué. Fin des avantages fiscaux pour le secteur aérien, mise en place d’une contribution climat solidaire sur les énergies fossiles, rénovation des passoires énergétiques, préconisations claires pour réduire la consommation de viande … la liste de suggestions est longue.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Infographie] Comités, conseils, commissions et experts... Le millefeuille des instances écologiques du gouvernement

En réponse au Grand débat national, le Président de la République a annoncé la création d’un conseil de défense écologique et prépare la mise en place d'une convention citoyenne sur le climat avec des Français tirés au sort. Pour s’y retrouver, Novethic publie une cartographie des...

Emmanuel Macron va créer un Conseil de défense écologique pour répondre à l’urgence climatique

Suite au Grand débat national, le Président de la République a donné quatre grandes orientations pour la suite du quinquennat afin de répondre aux demandes des Gilets jaunes. Parmi celles-ci, Emmanuel Macron observe une prise de conscience de l’urgence climatique par les Français, à...

[Infographie] Grand Débat National : 66 propositions pour concilier crise sociale et environnementale

Dernière ligne droite pour le Grand débat national. Pour faire entendre leur voix, 19 organisations (associations, mutuelles, syndicats), représentant plusieurs millions de Français, ont publié ensemble un "Pacte du pouvoir de vivre". Il se décline sous la forme de 66 propositions qui...

IPBES : Notre alimentation est la première cause de perte de biodiversité dans le monde, alertent les experts mondiaux

Après une semaine de négociations à Paris, 132 pays ont adopté ce week-end une évaluation sans précédent de l'état de la nature. Elle démontre le besoin urgent de transformer notre système économique et social. Le premier facteur d’effondrement de la biodiversité terrestre est le...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Eoliennes petrole transition energetique pixabay

Climat : Oxfam appelle le gouvernement à contraindre les banques à se désengager des énergies fossiles

L'ONG Oxfam appelle le gouvernement à prendre des mesures contraignant les banques à ne plus investir dans les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) pour respecter l'Accord de Paris sur le climat. Selon l’ONG, sur la période 2016-2017, les six plus grandes banques françaises ont consacré la...

Mine de charbon McArthur australie BHPBilliton BHP

La plus grande entreprise minière au monde BHP va tourner le dos au charbon

Le charbon est loin d’être mort mais il perd de plus en plus d’alliés. Après les investisseurs qui s’éloignent de ce secteur, ce sont désormais les entreprises minières qui montrent leur désamour. À la suite de Rio Tinto et Glencore, c’est au tour de BHP d’annoncer une stratégie de retrait du...

Turbine gaz a Belfort general Electric SebastienBozon AFP

GE met les suppressions d’emplois annoncées en France sur le dos d’une transition énergétique mal anticipée

Les difficultés globales rencontrées par GE pèsent lourdement sur la France. Confronté à un marché énergétique qui s’est montré peu favorable au gaz, le groupe continue de couper dans ses capacités de production, en particulier à Belfort. Pour le PDG, il s’agit de s’adapter sa production à la...

La sortie du charbon va couter 40 milliards d euros a l allemagne

L'Allemagne va débourser 40 milliards d'euros pour accompagner socialement sa transition énergétique

40 milliards d’euros. C’est le prix à payer pour reconvertir les quatre principales régions allemandes dépendantes des mines et centrales à charbon, le gouvernement souhaitant abandonner cette énergie polluante d'ici 2038. Et l’enjeu est de taille, il s’agit de "créer de nouveaux empois avant que...