Publié le 11 juin 2015

EMPREINTE TERRE

Climat : l’Éthiopie s’engage à se développer sans polluer davantage

C’est un engagement fort, qui peut servir de modèle aux pays en développement. L’Éthiopie, qui a publié sa contribution nationale en prévision de la Conférence Climat de Paris (COP 21) ce mercredi 10 juin, prévoit de maintenir son niveau d’émission de gaz à effet de serre en 2030 au niveau de 2010, à 145 millions de tonnes équivalent CO2. Un pari énorme pour ce pays, parmi les moins avancés, dont la croissance tourne autour de 10% depuis dix ans.

Caravane de chameaux passant devant des éoliennes dans le Nord de l'Ethiopie.
Jenny Vaughan / AFP

"L’Éthiopie a compris les opportunités que peut avoir un plan d’action climat ambitieux", peut-on lire dans la contribution nationale du pays. Particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique, les Éthiopiens ont choisi de continuer à se développer. Mais sans polluer.

Ainsi, l’objectif de l’Éthiopie, 55ème pays mondial en termes d’émissions de gaz à effet de serre (GES), est de stabiliser ses émissions en 2030 par rapport à 2010, soit un niveau de 145 millions de tonnes équivalent CO2. Cela correspond à une réduction de ses émissions de 64% par rapport à un scénario "business as usual".

L’ambition est grande pour ce pays qui frôle les 100 millions d’habitants, et dont le taux de croissance dépasse régulièrement les 10% depuis 2003. Pour y arriver, l’agriculture et les forêts, qui représentent aujourd’hui 85% des émissions de GES du pays, vont être particulièrement ciblées.

Des programmes de reforestation et de préservation seront donc lancés sur une zone de 7 millions d’hectares. En parallèle, les pratiques agricoles seront améliorées afin d'assurer un meilleur rendement, ainsi qu'une hausse des revenus pour les agriculteurs.

L’Éthiopie souhaite également développer les énergies renouvelables et améliorer l’efficacité énergétique dans les transports, le bâtiment et l’industrie, sans toutefois fournir d’objectifs chiffrés. D’ici 2025, elle entend rejoindre le groupe des pays émergents.

Concepcion Alvarez
© 2016 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles