Travail des enfants

Le travail des enfants correspond à tout travail ou activité qui les prive de leur enfance, leur éducation et leur dignité mais aussi qui est néfaste à leur santé physique et psychologique et les empêche de bien se développer.

L’article 32, paragraphe 1 de la Convention internationale des droits de l’enfant précise que « Les États parties reconnaissent le droit de l'enfant d'être protégé contre l’exploitation économique et de n'être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social. »

Le travail des enfants correspond à des travaux :

  • Dangereux pour la santé et le développement physique, social et psychologique des enfants
  • Qui empêchent le bon déroulement de l’éducation des enfants
  • Qui empêchent l’accès à une scolarité ou obligent les enfants à quitter plus tôt que prévu l’école
  • Qui obligent les enfants à supporter des tâches scolaires et professionnelles trop importantes et difficiles pour leur âge

Les travaux que réalisent les enfants lorsqu’ils doivent aider leurs parents, l’entreprise de la famille, ou qui leur permet de gagner de l’argent de poche en dehors des heures scolaires (quelques heures) ne sont pas considérés comme du « travail des enfants » ou de l’exploitation.  

L’âge minimum légal pour travailler est instauré à 15 ans. Ce minimum légal peut varier selon les pays (14 ans dans les pays en développement) et l’activité (ex : travail dangereux).

Les pires formes de travail des enfants sont totalement bannies. Elles correspondent à toutes sortes d’esclavages ou de pratiques semblables. Il est également question de tâches illégales telles que la prostitution, la pornographie infantile, le recrutement militaire ou encore le trafic de substances illicites.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Ouvrir des mines, recycler et créer un fonds d’actifs miniers… Des solutions pour une transition énergétique durable en Europe

L’Europe, qui n’exploite pas réellement ses ressources minières domestiques, est très dépendante des importations. Mais les besoins croissants de certains métaux et terres rares risquent de mettre les industriels du Continent sous pression… d’ici à peine trois ans ! Le cabinet Alcimed...

Tesla veut supprimer le cobalt de ses voitures électriques, un défi en matière de compétitivité et de droits humains

Le fabricant de voiture électrique Tesla veut diminuer massivement l’utilisation du cobalt dans ses voitures. Un objectif qui permet de diminuer l’exposition de la marque aux risques de ce marché sous forte tension due à une demande exponentielle, mais aussi de rendre sa chaîne...

Cobalt : la blockchain testée en RDC pour éviter le travail des enfants

La demande de cobalt explose dans le monde sous l’effet de la transition énergétique et numérique. Plus de la moitié de ce minerai provient de République démocratique du Congo, où près de 40 000 enfants seraient employés dans des mines. Afin de mieux tracer le cobalt, des grands donneurs...