Travail des enfants

Le travail des enfants correspond à tout travail ou activité qui les prive de leur enfance, leur éducation et leur dignité mais aussi qui est néfaste à leur santé physique et psychologique et les empêche de bien se développer.

L’article 32, paragraphe 1 de la Convention internationale des droits de l’enfant précise que « Les États parties reconnaissent le droit de l'enfant d'être protégé contre l’exploitation économique et de n'être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social. »

Le travail des enfants correspond à des travaux :

  • Dangereux pour la santé et le développement physique, social et psychologique des enfants
  • Qui empêchent le bon déroulement de l’éducation des enfants
  • Qui empêchent l’accès à une scolarité ou obligent les enfants à quitter plus tôt que prévu l’école
  • Qui obligent les enfants à supporter des tâches scolaires et professionnelles trop importantes et difficiles pour leur âge

Les travaux que réalisent les enfants lorsqu’ils doivent aider leurs parents, l’entreprise de la famille, ou qui leur permet de gagner de l’argent de poche en dehors des heures scolaires (quelques heures) ne sont pas considérés comme du « travail des enfants » ou de l’exploitation.  

L’âge minimum légal pour travailler est instauré à 15 ans. Ce minimum légal peut varier selon les pays (14 ans dans les pays en développement) et l’activité (ex : travail dangereux).

Les pires formes de travail des enfants sont totalement bannies. Elles correspondent à toutes sortes d’esclavages ou de pratiques semblables. Il est également question de tâches illégales telles que la prostitution, la pornographie infantile, le recrutement militaire ou encore le trafic de substances illicites.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Les députés européens préparent un texte ambitieux sur le devoir de vigilance, qui crispe le patronat

La commission des affaires juridiques du Parlement européen a validé un projet d’initiative sur le devoir de vigilance. Celui-ci doit alimenter les travaux de la Commission qui veut mettre en place une législation européenne contraignant les entreprises à mieux contrôler leur chaine...

Pollution pétrolière dans le Delta du Niger : Shell condamné pour son manque de vigilance

C’est un jugement "historique", selon les Amis de la Terre. Plus de 10 ans après le début d’une procédure intentée contre le géant pétrolier pour pollution dans le détroit du Niger, celui-ci a été condamné par la Cour d’appel de La Haye. Shell serait responsable des fuites de pétroles qui...

Huile de palme : les États-Unis ferment la porte à un grand producteur mondial pour non-respect des droits humains

L’huile de palme de Sime Darby, un des principaux fournisseurs des géants de l’agroalimentaire, se voit fermer le marché américain par l’agence des douanes et de la protection des frontières (CBP). Une interdiction liée aux graves abus en matière de droits humains dont l’administration...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable