Taxonomie européenne

La proposition de taxonomie européenne des activités durables est un dispositif qui se veut central dans le plan d’action pour la finance durable. Son objectif premier est de créer un langage communautaire puis international pour catégoriser les activités économiques en fonction de leurs externalités environnementales. Publié le 18 juin 2019 et consacré à près de 70 secteurs d’activité, son rapport technique, produit par un groupe d’experts sur la finance durable, distingue trois catégories d’activités durables :

  • Les activités bas-carbone, qui s’inscrivent dans l’objectif de neutralité carbone à horizon 2050
  • Les activités potentiellement compatibles mais sous condition d’être moins émettrices de CO2
  • Les activités qui contribuent à atteindre les deux autres catégories d’activités

La taxonomie européenne vise notamment à se prémunir contre les activités qui s’appuient sur du greenwashing et les acteurs dont la reconnaissance d’une activité « verte » découle davantage d’un lobbying efficace que d’une réelle préservation de l’environnement. De ce fait, la proposition a rencontré de nombreuses oppositions de groupes industriels comme financiers qui considèrent le dispositif comme impossible à mettre en œuvre, ou comme trop figé et binaire dans son approche.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

"La fin du quoi qu’il en coûte", retrouvez les déclarations de Bruno le Maire au Medef

Traditionnellement, à la fin de l’été se tient l’université d’été du Medef, baptisée la rencontre des entrepreneurs de France (La REF). Et traditionnellement, le rendez-vous est ouvert par le ministre de l’Économie, Bruno le Maire. Celui est intervenu alors que la France essaie de se...

EcoVadis veut mettre la chaîne d’approvisionnement au cœur des réglementations européennes

Devoir de vigilance, reporting ESG, taxe carbone aux frontières, taxonomie… Plusieurs réglementations européennes vont voir le jour pour rendre l’économie plus durable. EcoVadis, l’agence de notation ESG, alerte cependant dans un document sur le risque posé par la chaîne...

L’incident sur l’EPR chinois à Taishan pourrait avoir des conséquences sur le nucléaire en France

Un incident survenu sur une centrale chinoise dans le sud du pays, à Taishan, met le nucléaire français en émoi. C’est sur un réacteur tricolore de type EPR que l’anomalie et une légère hausse de radioactivité ont été enregistrées. Un coup dur pour la Chine qui veut montrer un haut niveau...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable