Neutralité carbone

Le principe de neutralité carbone repose sur le constat qu'une tonne de gaz à effet de serre (GES) émise dans l’atmosphère a rigoureusement le même impact sur le climat, quelle que soit la localisation de l’émetteur ou la façon dont cette émission s’effectue. De la même manière, la réduction des émissions de GES a le même impact, quel que soit le lieu où elle se produit.

On peut donc “compenser” les émissions, d’où le terme « compensation carbone », le plus généralement en finançant des projets réduisant un volume d'émissions équivalent. Ce dispositif existe pour des évènements (Jeux Olympiques, conférences...), mais aussi pour les entreprises qui peuvent aussi compenser leurs émissions en achetant des quotas sur les marchés existants, voire des particuliers qui eux peuvent faire des dons. Dans tous les cas, la première étape du principe de neutralité carbone consiste à quantifier le volume d'émissions à compenser.

Des énergies fossiles vont être utilisées pour effectuer cette compensation carbone car elles augmentent le taux de dioxyde de carbone dans l’air et contribuent au réchauffement climatique global du fait de l’effet de serre. Le CO2 est un gaz miscible dans l’atmosphère donc, si on émet une certaine quantité de ce gaz à un endroit précis, il peut être compensé si l’on enlève une quantité égale de ce même gaz ailleurs : c’est le principe de neutralité carbone.

Pour aller plus loin, Novethic vous propose une formation thématique : Neutralité carbone : Comprendre les engagements et leurs limites 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

La récession menace de court-circuiter les efforts de Samsung pour se relancer

[2023, année de la crise] Demande en berne pour l’électronique grand public à cause de l’inflation, difficulté sur le marché des semi-conducteurs… Samsung se retrouve coincé par le retournement de conjoncture sur ses deux activités phare. Le géant sud-coréen enregistre une sérieuse baisse...

La COP28 pour le climat, organisée aux Émirats arabes unis, au cœur de la polémique

Le choix de Sultan Al Jaber, ministre de l'Industrie des Émirats arabes unis et PDG de la compagnie pétrolière nationale Abu Dhabi National Oil Company (Adnoc) comme président de la COP28 sur le climat, a déclenché un flot de critiques. Le sommet, qui se tiendra à la fin de l'année, est...

Greenwashing : depuis le 1er janvier, vanter la neutralité carbone des produits est interdit sauf si elle est prouvée !

Depuis le 1er janvier 2023, il n'est plus possible pour les annonceurs de mettre en avant la neutralité carbone d'un produit ou d'un service sans prouver que la démarche est bien sincère. Si les conditions à remplir sont nombreuses, les ONG regrettent toutefois que des produits très...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable