Finance durable

La finance durable désigne des pratiques de la finance qui prennent en compte des critères extra financiers comme l’environnement ou le social. Il s’agit d’un levier pour la transformation des sociétés et de l’économie vers une économie plus durable.

Elle regroupe :

  • L’Investissement Socialement Responsable (ISR) :

Il s’agit d’une démarche d’investissement qui prend en compte des critères ESG, c’est à dire l’environnement, au social, à l’éthique et à la gouvernance. Les décisions d’investissement ne sont plus prises uniquement en fonction de critères financiers, mais combinent des critères de performance financière et extra-financière.

  • L’investissement vert :

Il s’agit d’investissement spécifiquement destinés à favoriser la transition énergétique. Parmi ce type d’investissement on trouve les Green bonds (obligations vertes) et les fonds verts.

  • La Finance Solidaire :

La finance solidaire correspond à un engagement orienté spécifiquement orienté sur des critères sociaux. Qu’il s’agisse d’entreprises ou d’organisations, les établissements qui bénéficient de ces aides ont une activité socialement utile. Par exemple, l’accompagnement de personnes en difficulté. Ce type de finance vise avant tout à investir dans une économie sociale ou solidaire.

  • Le microcrédit :

Outils de la finance durable, les microcrédits permettent de lutter contre la précarité d’un grand nombre de gens en difficulté en leur offrant le financement de projets qui sont généralement refusées par le système bancaire traditionnel. 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal...

[Édito] Le Covid 19, un virus économique disséminé par des pompiers pyromanes

La crise du coronavirus coûte pour le seul secteur du tourisme "un milliard d'euros par mois" aux pays de l'Union Européenne, a affirmé le commissaire européen Thierry Breton. Il est aussi inquiet pour les PME qui ne survivront pas à cette épidémie de paralysie massive. Quant aux marchés...

[Édito] 100 000 emplois, la facture sociale de la transition numérique dans le secteur bancaire

Depuis plus d’un an, toutes les grandes banques occidentales ont annoncé de massives réductions d’emplois. La principale cause est la transition numérique qui rend moins nécessaires les chargés de clientèles, mais aussi les spécialistes du trading et de la recherche. Cette numérisation...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable