Gilets jaunes

Les Gilets jaunes sont un mouvement contestataire spontané et acéphale qui s’est lancé en novembre 2018, en premier lieu sur les réseaux sociaux. Son élément déclencheur initial repose sur la croissance de la taxe carbone planifiée par le gouvernement, qui a eu pour effet de faire augmenter le prix des carburants. Pour les Gilets jaunes, cette hausse est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de la fiscalité. Rapidement, ce sont des états généraux de la fiscalité qui ont été demandés par les manifestants avant de tourner à un mouvement directement orienté contre le Président de la République Emmanuel Macron.

Son symbole de rassemblement vient du gilet jaune porté par les automobilistes pour être visibles sur la route dans la nuit. À travers ce vêtement rassembleur, il s’inscrit par-là dans la continuité de nombreux mouvements de contestation : bonnets rouges contre l’écotaxe, Women’s March contre Donald Trump (bonnets roses avec des oreilles de chats), tentatives de révolution en jean en Biélorussie et des parapluies à Hong-Kong…

En revanche, à la différence de ces autres mouvements, celui des Gilets jaunes se caractérise par son côté hétéroclite. Cela a pour conséquence la difficulté à le structurer et l’agrégation de groupuscules violents qui font parfois dégénérer les rassemblements.

Le 30 novembre, les Gilets jaunes ont publié un communiqué d’une quarantaine de revendications, présentées comme non-exhaustives. Elles se rapportent principalement à la fiscalité, au pouvoir d’achat, aux retraites, à une refonte de la vie institutionnelle, ainsi qu’à l’Europe ou encore aux services publics. À l’égard du pouvoir politique, les demandes sont variées, allant parfois d’une demande de dissolution de l’Assemblée nationale jusqu’à la destitution du Président de la République.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[Édito] Après les annonces européennes, la France se retrouve avec une loi climat déjà obsolète

L’Exécutif a voulu faire de la loi Climat et Résilience un gage fort de son engagement climatique. Mais les nouveaux objectifs de la Commission européenne vont bien plus loin que les objectifs français en matière d’émissions de CO2. Emmanuel Macron se retrouve pris entre une loi obsolète à...

Voiture électrique : Nicolas Hulot et Laurent Berger demandent une "transition juste" pour le secteur automobile

La voiture de demain sera électrique. Plutôt que de subir ce changement, la filière automobile française doit l'anticiper, faute de quoi le pays en subira de lourdes conséquences sociales. Ce principe d’une "transition juste", réclamée en leur temps par les Gilets jaunes, est expliqué dans...

Europe : les Vingt-Sept ne parviennent pas à s'accorder sur la mise en oeuvre des objectifs climatiques

S'accorder sur le rehaussement des ambitions climatiques de l'Union européenne semble avoir été la partie la plus aisée. Les pays membres doivent désormais se partager les efforts et fixer les lignes directrices qui permettront d'atteindre une réduction de 55 % des émissions de CO2 d'ici...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable