Développement durable

Le concept de développement durable a été formalisé en 1987 à l'occasion des travaux de la Commission Mondiale sur l'Environnement et le Développement, dans le rapport Brundtland, du nom de la présidente de la commission. Le développement durable se définit comme " un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs " .

Appliqué à l'économie, le développement durable intègre trois dimensions :

  • économique (efficacité, rentabilité) : trouver un juste équilibre entre profit et gestion durable de l'environnement. 
  • sociale (responsabilité sociale) : satisfaire les besoins essentiels des populations en réduisant les inégalités sociales dans le respect des différentes cultures.
  • environnementale (responsabilité environnementale) : maintenir l'équilibre écologique sur le long terme en limitant notre impact sur l'environnement.

Il s'agit de réussir à concilier le progrès social et économique avec la sauvegarde de l'équilibre naturel de la planète, c'est l'enjeu majeur de ce début du XXIe siècle.

Appliquée au monde des entreprises, la notion de développement durable a conduit ces dernières à être plus attentives aux préoccupations de l'ensemble des parties prenantes ("stakeholders"). Il s'agit alors pour les entreprises de s'engager dans des démarches de responsabilité sociale (RSE), ayant une influence sur les pratiques et les processus mis en œuvre sur des domaines tel que, les ressources humaines, les pratiques commerciales, l'impact local, etc.

Le développement durable se résume pour certains à un concept écologique. Cela signifie que les processus d'évolution de nos sociétés doivent s'inscrire dans la durée sans altérer les capacités des écosystèmes qui subviennent à leurs besoins, pour laisser aux générations futures un capital intact. Le développement durable implique donc d'exploiter les ressources biologiques à un rythme qui n'entraîne pas leur appauvrissement, voire leur épuisement mais rend possible le maintien indéfini de la productivité biologique de la biosphère.

Cette forme de développement économique respecte l'environnement par une exploitation rationnelle et modérée de la nature et de ses nombreuses ressources.

C'est dans cette optique que le concept de transition énergétique a été mis en place. Il s'agit de progressivement abandonner les énergies émettrices de gaz à effet de serre au profit des énergies renouvelables.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Une nouvelle coalition internationale appelle à un New Deal ambitieux sur la biodiversité

En 2020, la COP15 de la Biodiversité qui aura lieu à Pékin pourrait donner lieu à un accord comparable à celui de Paris sur le climat. Pour s’y préparer, plusieurs grandes fédérations d’entreprises viennent de s’allier avec des ONG et think-tank environnementaux au sein d’une coalition...

Cinq stars qui mettent leur fortune au service du développement durable

Robert Downey Junior, l’acteur qui joue Iron Man au cinéma, veut lancer en 2020 la Footprint Coalition, un projet pour mettre la science au service de l’environnement. Il n’est pas le seul à mettre sa célébrité - et sa fortune – au service du bien commun. Bono, Leonardo DiCaprio, Serena...

Les énergies renouvelables emploient 11 millions de personnes à travers le monde

Le photovoltaïque est le principal employeur du secteur, devant l’éolien, tandis que l’offshore est en train de décoller. Selon un récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena), 11 millions de personnes travaillaient dans les énergies renouvelables l’an...