Artificialisation des sols

L'artificialisation des sols désigne le processus par lequel ces derniers perdent leurs qualités et capacités naturelles que sont la biodiversité, les cycles naturels et qualités biogéochimiques. Les sols artificialisés englobent ainsi les sols bâtis et les sols revêtus et stabilisés (routes, voies ferrées, parkings, chemins etc.) de même que les chantiers, les terrains vagues, et les espaces verts artificiels ; au sens large l'artificialisation des sols correspond donc à un changement d’utilisation/fonction entraînant le plus souvent une imperméabilisation totale ou partielle. En 2014, les sols artificialisés étaient dédiés principalement à l’habitat (42%) devant les infrastructures de transport (28%), le foncier des services (16%) puis les surfaces commerciales et économiques (14%). L'artificialisation croissante des sols en France est principalement due à l'accroissement de la population et à l'expansion des zones urbaines. Le phénomène ayant un impact négatif sur la biodiversité, les ressources disponibles et les émissions de GES, le gouvernement lançait en 2018 un plan biodiversité avec comme objectif « zéro artificialisation nette » d'ici 2030.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[Édito] Projet de loi climat : quand la virulence du débat tue l’esprit de la Convention citoyenne

Cette loi climat ne vaut rien. Elle est creuse, vidée de sens et est un simple affichage environnemental du gouvernement. C’est ce message qui tourne en boucle alors que la loi issue de la convention citoyenne pour le climat a été présentée en Conseil des ministres et prend le chemin du...

Projet de loi Convention climat : les 10 principales mesures à retenir

Très attendu, le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat a été dévoilé vendredi 8 janvier. Il contient 65 articles qui reprennent les annonces déjà faites par le gouvernement sur la fin des vols intérieurs en cas d'alternative ferroviaire, la réduction des engrais...

Projet de loi Convention climat : les premiers arbitrages concernent les mesures les plus consensuelles

Lutte contre l'artificialisation des sols, interdiction de certains vols domestiques, menus végétariens quotidiens, fin des publicités pour les énergies fossiles... Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, a dévoilé les premiers arbitrages sur le futur projet de loi issu...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable