Publié le 05 juillet 2021

SOCIAL

Le Covid-19, un cataclysme pour notre santé mentale

Malgré la campagne de vaccination et la levée des restrictions sanitaires, la santé mentale des Français continue de se dégrader. 13 millions de personnes, soit un Français sur cinq est touché par un trouble psychique. Certaines entreprises proposent des aménagements pour alléger la pression, et vont même jusqu'à donner des jours de congés supplémentaires à leurs salariés mais ce sont les investissements sur la prévention et la détection des troubles qui pourra changer la donne à long terme.

Sante mentale frnce nik shuliahin unsplash
Depuis la pandémie, 13 millions de personnes disent subir un trouble psychique en France.
Nik Shuliahin on Unsplash

C’est l’autre crise sanitaire. Celle qui se développe à l’ombre de la pandémie de Covid-19. Car si les confinements ont permis de limiter la diffusion du virus et le nombre de décès, ils ont eu un effet délétère sur la santé mentale des Français. Encore aujourd’hui, malgré la levée des restrictions sanitaires, les chiffres sont inquiétants. Selon la cinquième édition de l’Observatoire-Place de la Santé de la Mutualité française, publié le 24 juin, une personne sur cinq est touchée par un trouble psychique soit 13 millions de personnes. 64 % des Français déclarent avoir déjà ressenti un trouble ou une souffrance psychique. Ce taux montre à 75 % chez les moins de 35 ans.

"La pandémie a créé une urgence", réagit Daniel Havis, vice-président délégué de la Mutualité française. "La question de la santé mentale, de sa prévention, de son traitement, a ressurgi avec d’autant plus de violence et d’acuité qu’elle était le plus souvent reléguée", ajoute-t-il citant la distanciation sociale, le télétravail ou les cours à distance comme facteurs d’isolement. Dans les entreprises, certains salariés, dont la santé mentale s’est dégradée, développent des burn-out.

Les grandes entreprises s'adaptent

Selon l’experte en prévention Astrid Le Fur, ce phénomène a doublé en un an à peine et touche désormais deux millions de personnes. Les managers sont particulièrement impactés. "Il y a une hausse des arrêts liés à l’épuisement des salariés au travail. Et c’était déjà vrai avant la crise Covid-19", explique l’auteure du blog Partage Ton Burn Out. "La crise ne vient qu’accentuer les déséquilibres qui étaient déjà présents dans les entreprises", ajoute-t-elle.  

Face à cette inquiétante situation, qui est constatée dans de multiples pays, certaines entreprises ont décidé d’accompagner leurs salariés. Le Washington Post rapporte ainsi que PepsiCo, Verizon ou encore Mozilla ont décidé d’augmenter le nombre de jours de congés payés pour leurs salariés et leur permettent d’adopter des horaires de travail plus flexible ou du travail à distance quand ils en ressentent le besoin.  "Les employeurs doivent comprendre que les employés qui reviennent au bureau ne sont pas les mêmes que ceux qui sont partis en mars dernier", explique au journal américain Marianne Cooper, sociologue de l’Université de Stanford. "Les employeurs ne peuvent pas s’attendre à ce que les employés prétendent que nous n’avons simplement pas vécu une catastrophe sociale, qui se déroule encore aujourd’hui", ajoute-t-elle. 

Le boom des "psytech"

Preuve que la dégradation de la santé mentale devient un enjeu majeur, aux États-Unis, les investisseurs ont investi 1,5 milliard dans les "psytech" en 2020, ces entreprises qui utilisent les nouvelles technologies pour répondre aux besoins liés à la psychiatrie et la psychologie, contre 875 millions l’année précédente, rapporte Forbes. De même, alors que le pays comptait seulement deux licornes (entreprises dont la valorisation boursière dépasse le milliard de dollars) liées à la santé mentale, elle en dénombre désormais sept comme Genoa, Lyra Health ou encore Talkspace. Reste que pour améliorer la santé mentale des populations, notamment en France, c'est sur la prévention visant à améliorer le bien-être et la santé mentale des personnes qu'il faut miser, estime la Mutualité française. 

"En moyenne, 8 à 10 ans s’écoulent entre les premiers symptômes et le dépistage des troubles. Pour les personnes atteintes de troubles psychiques, l’espérance de vie est réduite de 16 ans chez les hommes et de 13 ans chez les femmes, avec des variations en fonction des troubles considérés", explique dans son rapport la fédération qui regroupe la plupart des mutuelles de santé. Pour que la France rattrape son retard dans ce domaine, la Mutualité française recommande d’investir dans le dépistage et la prévention des troubles psychiques, de déstigmatiser les troubles mentaux, de pérenniser la prise en charge des consultations de psychologues ou encore de former des infirmiers en pratique avancée en psychiatrie et santé mentale.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Risques psychosociaux

Le stress au travail, l’organisation des entreprises et la prégnance d’objectifs de performance créent un environnement difficile pour beaucoup de salariés, cadres ou non. C’est ce qu’on appelle les risques psycho-sociaux. Ils génèrent de nouvelles pathologies come le burn-out et commencent à faire l’objet de campagne de prévention.

Sante mentale frnce nik shuliahin unsplash

Le Covid-19, un cataclysme pour notre santé mentale

Malgré la campagne de vaccination et la levée des restrictions sanitaires, la santé mentale des Français continue de se dégrader. 13 millions de personnes, soit un Français sur cinq est touché par un trouble psychique. Certaines entreprises proposent des aménagements pour alléger la pression, et...

Metro RATp

"Tromperie aggravée" et "Blessures involontaires" : la RATP attaquée en raison de la qualité de l’air dans le métro

La qualité de l’air dans le métro est étroitement surveillée par la RATP depuis 1997 et ces données sont désormais accessibles au grand public. Pourtant l’association Respire juge que les mesures communiquées sont sous-estimées et mettent en danger la santé des usagers. C’est pourquoi celle-ci porte...

G stockstudio istock psychologue

Alors que le Covid pèse sur la santé mentale des Français, la Cour des comptes pousse à un remboursement des psychologues

La Cour des comptes préconise dans un nouveau rapport le remboursement des psychologues libéraux par l'Assurance maladie. C'est le médecin traitant qui fera l'effet de "filtre". Cette mesure permettra de désengorger les Centres médico-psychologiques et pourrait répondre à la détresse psychologique...

Castex Veran LUDOVIC MARIN AFP POOL

Covid-19 : la troisième vague de la santé mentale, ce frein invisible à la reprise

C'est une crise qui a grandi dans l'ombre de la pandémie et de la récession économique. La santé mentale des Français, jusqu'ici peu prise en compte, s'est considérablement dégradée ces derniers mois. Le nombre de personnes en états dépressifs a augmenté, tout comme les arrêts maladie longue durée....