Publié le 24 octobre 2017

SOCIAL

L'économie sociale et solidaire devrait devenir "la norme", selon Nicolas Hulot

À quelques jours du démarrage du mois de l’économie sociale et solidaire, Nicolas Hulot a fait un déplacement dans une association de réinsertion pour promouvoir ce modèle. Il appelle même à redéfinir le rôle des entreprises dont la finalité ne doit pas être de faire des profits mais d’atteindre des objectifs au service de la société.

"Quel débouché peut-on avoir dans une économie qui consomme de plus en plus de ressources, dans un monde qui, lui, malheureusement, ne se renouvelle pas ?", s'interroge Nicolas Hulot.
FrançoisMori/AFP

L'économie sociale et solidaire devrait devenir "la norme" en France car dans un monde aux ressources limitées, la solidarité n'est "pas une option" mais "une obligation", a affirmé lundi 23 octobre Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.

"On n'a pas réalisé que l'économie sociale et solidaire en France est un énorme gisement d'emplois, un extraordinaire instrument d'insertion et que ça crée du lien dans une société qui a tendance à se fragmenter", a-t-il assuré lors de l'inauguration de locaux de l'association d'insertion Ateliers sans frontières à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne).

S'extraire d'une économie qui dilapide, qui détruit, qui jette

"Je voudrais que ce qui apparaît aujourd'hui comme l'exception - et qui n'est d'ailleurs pas si marginal que ça - devienne demain la norme économique dans notre pays", a ajouté le ministre, dont c'était la première prise de parole publique sur ce thème depuis son entrée au gouvernement.

"Si ça ne devient pas la norme demain, quel débouché peut-on avoir dans une économie qui consomme de plus en plus de ressources, dans un monde qui, lui, malheureusement, ne se renouvelle pas ?", s'est-il interrogé. La solidarité "n'est pas une option" mais "une obligation", "encore faut-il s'extraire d'une économie qui dilapide, qui détruit, qui jette", a souligné le ministre.

"Dans le Code civil, l'objet d'une entreprise, c'est le profit", mais "le profit, ce n'est pas une finalité, c'est un moyen pour réaliser des objectifs solidaires et sociaux", a-t-il dit. Selon lui, "il faudra bien redéfinir collectivement quel est le rôle d'une entreprise, quel est le rôle d'une société".

Novembre, mois de l’économie solidaire

Les Ateliers sans frontières emploient 75 salariés en insertion pour deux activités : le démantèlement et la revalorisation de matériel informatique et la gestion de la plateforme logistique de la marque de baskets Veja fabriquées en employant des matériaux biosourcés et dans le respect des règles du commerce équitable.

Le mois de novembre sera celui de l’Économie Sociale et Solidaire. C’est la dixième édition de cet évènement. Nicolas Hulot en fera le lancement officiel le 25 octobre en compagnie de Marie-Martine Lips, présidente du Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CNCRESS) et de Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’économie sociale et solidaire.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

La terrasse les canaux ESS entrepreneurs solutions CA

[Reportage] À Paris, la terrasse des Canaux fait le plein d’entrepreneurs sociaux tout l’été

Jusqu’au 2 septembre, la terrasse des Canaux, la maison des économies solidaires et innovantes de Paris, va accueillir 150 initiatives qui dessinent le monde de demain. Zéro déchet, réemploi, solidarité, ou alimentation en circuit-court, Novethic s’est baladé sur les bords de l’Ourcq à la rencontre...

Ma coop la vie au vert

[Bonne nouvelle] Quand une coopérative bio et locale fait revivre un village

Les petits villages se meurent… Mais ce n’est pas une fatalité ! Depuis quelques années, des initiatives locales tentent de redynamiser les bourgs de la campagne française à travers le retour des petits commerces de proximité. Exemple à Pieds de Borne, en Lozère.

Christophe Itier haut commissaire a l economie sociale et solidaire et Marie Elve Poulx ministre Ministre deleguee au Developpement economique regional du Quebec

Pact for Impact : un sommet international pour une économie sociale et inclusive

La France organise ces 10 et 11 juillet un sommet international dédié à l'Économie sociale et solidaire (ESS) et à l'Économie inclusive, baptisé Pact for Impact Summit. Sur le modèle des COP climatiques, les États doivent y signer une déclaration commune et s'engageront sur un certain nombre...

Un an après, les lauréats du label French Impact ont gagné en efficacité et en visibilité

Il y a un an, 22 entreprises pionnières de l'économie sociale et solidaire étaient labellisées French Impact. Novethic fait le point avec quelques-unes des lauréates pour savoir ce qui a changé pour elles. Toutes saluent un dispositif qui les aide à exister aux côtés des mastodontes de l’économie...