Publié le 07 janvier 2019

SOCIAL

Coupe du Monde 2022 : Sherpa porte plainte contre Vinci

Le bras de fer entre Sherpa et Vinci est relancé. L’ONG a déposé une nouvelle plainte contre le géant du bâtiment pour travail forcé sur les chantiers de la Coupe du Monde de 2022 au Qatar. Après avoir vu l’affaire classée sans suite en début d’année, l’ONG revient à la charge avec cette fois constitution de partie civile. C’est la première fois que d’anciens travailleurs de la filière qatarie de Vinci portent plainte contre la multinationale française.

Qatar Vinci
Travailleurs de QDVC (Qatari Diar/VINCI Construction Grands Projets), la branche qatarie du constructeur français Vinci, sur le site d'une nouvelle ligne de métro à Doha, en mars 2015.
Karim Jaaafar / Al-watan Doha / AFP

Des semaines de travail de 66 à 70 heures, sous une chaleur écrasante, parfois mortelle, pour 50 centimes à 2 euros de l’heure. Ces travailleurs sont entassés dans des chambres exiguës et leurs passeports sont confisqués. Voilà le quotidien qu’ont pu vivre des milliers d’ouvriers migrants embauchés par Vinci et sa filiale qatarie sur les chantiers de la Coupe du monde 2022, selon les témoignages recueillis par Sherpa.

"J’ai signé un contrat dans une langue que je ne connaissais pas. Et quand je suis arrivé au camp, ils ont pris mon passeport. Je savais que je n’avais pas le choix", témoigne ainsi l’un des plaignants. "Au Qatar, travailler dehors pendant la saison chaude est un réel risque. À cause de la chaleur et de l’humidité, j’ai vu des personnes vomir, et tomber comme ça sur le sol", raconte un autre.

Sherpa espère que ces nouveaux témoignages feront cette fois plier le procureur. Après une plainte classée sans suite en début d’année, l’ONG a déposé le 22 novembre une nouvelle plainte contre le géant du bâtiment français, pour travail forcé, traite des êtres humains, mise en danger délibérée… Une plainte sur le même fondement qu’en 2015 mais avec constitution de partie civile, aux côtés du Comité contre l’esclavage moderne et de six anciens employés népalais et indiens.

Manque de volonté politique du parquet

Si l’ONG reconnaît que les conditions de travail de Vinci au Qatar ont été améliorées ces dernières années notamment pour les salariés directs, elle souhaite que justice soit faite pour les infractions passées. "L’insuffisance de l’enquête préliminaire [lors de la première plainte, NDLR] reflète un manque de volonté politique du parquet. Dans certains cas de délits graves d’envergure internationale, la France devrait supprimer le monopole du ministère public. Une enquête approfondie doit désormais être menée", lance Marie-Laure Guislain, responsable du contentieux chez Sherpa.

Pour avancer sur le devoir de vigilance dans sa chaîne de valeurs, Vinci a entamé dès 2014 un travail de concertation avec plusieurs de ses parties prenantes. Le groupe, qui avait porté plainte contre Sherpa pour diffamation après la première plainte de 2015, réfute ces nouvelles accusations. Contacté par Novethic, Vinci précise que "les passeports n’ont jamais été confisqués", qu'"aucun accident grave lié à la chaleur n’a été constaté" et concernant les conditions d'hébergement, "qu'une douche et des toilettes étaient prévus pour quatre ouvriers sur la base-vie". Le groupe assure ainsi avoir "toujours œuvré pour l'amélioration des conditions de travail au Qatar".

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Qatar : des vies ruinées sur les chantiers de la Coupe du Monde de football 2022

Des dizaines de salariés travaillant sur le site qui va accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture de la Coupe du Monde 2022 n’ont pas perçu de salaire pendant des mois. Forcés de travailler gratuitement, ils logeaient dans des conditions insalubres, sans avoir de quoi se nourrir...

Le Qatar instaure un salaire minimum pour les travailleurs

Le Qatar emploie plus de 2 millions de travailleurs étrangers dans des conditions très critiquées par les ONG et les organisations internationales. Sous la menace d’une enquête de l'Organisation internationale du travail, l’Émirat vient d’annoncer la mise en place d’un revenu minimum.

Comment agir dans un pays usant du travail forcé : le cas de Vinci au Qatar

Sous la pression de la société civile et d’une réglementation qui se durcit lentement, les entreprises sont amenées à réduire les risques en termes de droits de l’Homme sur toute leur chaîne d’approvisionnement. C’est d’autant plus vrai lorsqu’elles opèrent dans des pays "à risques", tel...

Mondial de football au Qatar : un match serré entre Sherpa et Vinci

Le 23 mars, l’association Sherpa a déposé plainte contre le groupe Vinci Construction et contre sa filiale basée au Qatar pour dénoncer du travail forcé et de la servitude d’ouvriers. Le 24 mars, Vinci a réfuté ces accusations, et a annoncé une plainte contre Sherpa pour propos...

Quel impact des chaînes d'approvisionnement des grandes entreprises sur l'environnement ?

Le WWF vient de révéler la liste de 25 entreprises françaises qui impactent le plus les écosystèmes mondiaux à travers leur chaîne d’approvisionnement. Parmi celles-ci, des géants de la grande distribution comme Carrefour, de l’agroalimentaire comme Danone, du pétrole comme Total ou de la...

Coupe du monde 2022 au Qatar : les droits bafoués de milliers de travailleurs migrants

La Coupe du monde 2022 sera-t-elle entachée de violation des droits des travailleurs ? Amnesty International sort aujourd’hui un rapport choc. Pendant un an, l’ONG a suivi des migrants embauchés pour la rénovation d’un stade à Doha et l’aménagement d’espaces verts alentour. Tous sont...

Mondial de foot au Qatar : le droit du travail hors-jeu

D'ici 2022, 4 000 ouvriers pourraient mourir au Qatar sur les chantiers de la Coupe du monde de football, selon une enquête du quotidien britannique The Guardian. Si les groupes de construction assurent que sur leurs chantiers, les règles de sécurité sont respectées, la Confédération...

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Terrorisme en ligne l appel de Christchurch

Terrorisme, parité, contenus haineux... Au sommet Tech for good, les géants du numérique s'engagent

À l'occasion de la deuxième édition du sommet Tech for good à Paris pour un numérique responsable, Emmanuel Macron et son homologue néo-zélandaise ont lancé l'appel de Christchurch en référence à l'attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélandaise et retransmis en direct sur les réseaux. Les...

George Clooney RachelMurray GettyImagesNorthAmerica AFP

Le boycott a fonctionné : le sultan de Brunei suspend la lapidation des homosexuels

Face à la pression de la communauté internationale et au boycott de ses hôtels, le sultan de Brunei a annoncé un moratoire de son nouveau code pénal inspiré de la Charia. Il prévoyait la lapidation des homosexuels et des personnes adultères. Plusieurs entreprises dont JP Morgan et la Deutsche Bank...

Avengers Endgame Marvel Disney

Environnement, surveillance, armement, intelligence artificielle… Avengers Endgame clôt la saga engagée de Marvel

Des blockbusters certes, mais des blockbusters qui portent un message. À l’instar des comics, les films de superhéros de Marvel s’attachent à être le miroir de sujets de société. Gageons que le nouvel opus "Avengers Endgame" ne fera pas exception à la règle à l’instar des épisodes antérieurs qui ont...

Brunei lapidation homosexuel boycott

Lapidation des homosexuels : ces entreprises qui boycottent les hôtels du sultan de Brunei

La Deutsche Bank, le Financial Times, STA Travel... plusieurs entreprises ont décidé de boycotter les hôtels du sultan de Brunei depuis la mise en place d'une nouvelle loi permettant de lapider et de fouetter à mort les homosexuels et les personnes adultères. Une réponse à l'appel au boycott de...