Publié le 04 mars 2019

SOCIAL

Seuls six pays, dont la France, accordent les mêmes droits aux femmes qu’aux hommes, selon la Banque mondiale

En 10 ans, l’égalité des droits entre les femmes et les hommes a progressé partout sur la planète mais trop lentement. Seuls six pays atteignent la parité parfaite sur les critères mesurés. Pour la Banque Mondiale, ces obstacles à la liberté de 2,7 milliards de femmes sont une entrave à la croissance économique.

@Thodonal
2,7 milliards de femmes n'ont pas les même droits que les hommes.

"L’égalité entre les sexes est un élément essentiel de la croissance économique. Les femmes représentent la moitié de la population mondiale et nous avons notre rôle à jouer pour créer un monde plus prospère. Mais nous ne réussirons pas à y jouer si les lois nous en empêchent", explique Kristilina Georgieva présidente par intérim de la Banque mondiale.

Ces propos sont tenus en introduction du dernier rapport de l’organisme international intitulé "Les Femmes, l’Entreprise et le Droit 2019 : une décennie de réformes". "Si les femmes disposaient de chances égales (à celles des hommes) permettant d'atteindre leur plein potentiel, le monde serait non seulement plus juste, mais aussi plus prospère", ajoute-t-elle.

2,7 milliards de femmes

Or, à travers le monde, celles-ci ne se voient accorder que les trois quarts des droits des hommes. "2,7 milliards de femmes n'ont toujours pas les mêmes choix que les hommes en matière d'emploi", assure-t-elle.

Ce calcul repose sur huit critères : la liberté de circulation, l’accès à l’emploi, les salaires, les conditions maritales, le retour à l’emploi des mères, la capacité à créer une entreprise, l’accès à la propriété et la retraite. Sur cela, seuls six pays dans le monde obtiennent la note maximum de 100 : Belgique, Danemark, France, Lettonie, Luxembourg et Suède. Aucune économie n’atteignait ce score, il y a dix ans.

Score droits des femmes

Toutefois, l’étude conclut que des progrès notables ont été enregistrés puisque la moyenne mondiale est passée de 70 à 75. En outre, 131 pays ont consenti à mener 274 réformes, adoptant des lois ou des réglementations permettant de mieux intégrer les femmes. "La région de l’Afrique subsaharienne détient le record du nombre de réformes en dix ans, avec plus de 71 textes", précise la Banque mondiale dans un communiqué.

En bas du tableau, on retrouve le Soudan, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite. "La région (Moyen-Orient et Afrique du Nord) affiche le score moyen le plus faible en matière d’égalité hommes-femmes avec un indice de 47,37. C’est aussi celle dont la moyenne progresse le moins vite", explique la Banque Mondiale.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

14 milliards de dollars contre le sida paludisme tuberculose

Sida, tuberculose, paludisme : 14 milliards de dollars pour sauver 16 millions de vies

L'objectif a été atteint de justesse. À Lyon, États et entreprises se sont engagés à verser 14 milliards de dollars pour lutter contre le Sida, le paludisme et la tuberculose et ainsi sauver 16 millions de vies. La France et la Fondation Bill Gates ont été obligées de rallonger leur aide, le...

Exploitation travailleurs mangue bresil Tatiana Cardeal Oxfam

Les ONG mettent la pression sur l'ONU pour adopter un traité contraignant les multinationales à respecter les droits humains

Depuis lundi, un groupe d’États est réuni à Genève pour travailler sur un traité international contraignant pour les multinationales sur les droits humains. De nouveaux rapports d'ONG comme celui d'Oxfam ou de Solidar Suisse montrent en effet que les pratiques de travail forcé et plus largement de...

Esther Duflo Kris Krug flikr

Prix Nobel d’Économie : les travaux sur la réduction de la pauvreté d’Esther Duflo récompensés

Le prix Nobel d'économie a été attribué lundi 14 octobre à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer pour leurs travaux sur la réduction de la pauvreté dans le monde.

R U A

Donnez votre avis sur le futur revenu universel d’activité

Un an après avoir annoncé le lancement d’un revenu universel d’activité, le gouvernement entre dans le dur avec une série de concertations qui vont se tenir jusqu’en fin d’année. L’objectif est de parvenir à une proposition de loi en 2020 pour une application progressive d’ici à 2022 ou 2023....