Publié le 22 juillet 2020

SOCIAL

Ouïghours : les appels au boycott contre Nike et Apple pour travail forcé fissurent le mur du silence

Les persécutions contre les Ouïghours, minorité musulmane chinoise, dans la province du Xinjiang, sont dénoncées depuis plus d’un an par les défenseurs des droits humains partout dans le monde. Leurs appels à la mobilisation contre l’omerta de la Chine sur ces exactions commencent enfin à produire ses effets. Le lancement en mars d’une campagne de boycott contre Nike, Apple et plus de 80 marques dont les produits sont fabriqués dans des usines où règne le travail forcé y est pour beaucoup. 

Afp ouighours
Cette stratégie d’appels au boycott des marques pour qu’elles fassent respecter les droits humains par leurs sous-traitants est ancienne.
ALI ATMACA / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Si les défenseurs des droits humains à commencer par le député européen Raphaël Glucksmann, ont tenté depuis des mois d’attirer l’attention sur le sort dramatique de la minorité musulmane chinoise ouïghoure, ils commencent enfin à être entendus à l’été 2020. La vidéo, tournée en 2019 par un drone, montrant des Ouïghours à genoux les yeux bandés encadrés par des policiers armés refait surface et a même été montrée en direct par la BBC à l’ambassadeur de Chine très embarrassé. 

Si la communauté internationale finit par se mobiliser c’est en grande partie grâce au rapport d’une ONG australienne, publié en mars, qui dénonçait le recours au travail forcé des Ouïghours par les sous-traitants de plus de 80 multinationales dont Nike et Apple. Cette stratégie d’appels au boycott des marques pour qu’elles fassent respecter les droits humains par leurs sous-traitants est ancienne. Dans les années 2000, la lutte contre les sweatshops, usines aux piètres conditions de travail et de rémunération, et le travail des enfants, avait déjà mis Nike en difficulté.

Le devoir de vigilance doit responsabiliser les donneurs d'ordre

Dix ans plus tard, la mise en cause de Foxconn, sous-traitant d’Apple pour les violations des droits humains dans ses usines, dénoncé sur Envoyé Spécial en décembre 2012, produisait le même résultat. Cette stratégie en lumière la responsabilité des donneurs d’ordre sur les conditions de travail dans leur chaîne de sous-traitance sociale. Les diverses lois sur le devoir de vigilance et la lutte contre l’esclavage moderne ont pour objectif de les obliger à y remédier. 

Huit ans plus tard on retrouve les mêmes multinationales au cœur d’un autre scandale de complicité de violations de droits humains par le recours au travail forcé des Ouïghours que le pouvoir chinois veut officiellement "rééduquer" pour diminuer drastiquement leur nombre. Il est en passe de réussir puisque la population ouïghour aurait diminué de 84 % dans la région. 

Les appels au boycott des grandes marques consistent à sensibiliser les consommateurs au prix que payent les ouvriers des usines du monde pour mettre à leur disposition des produits dont ils raffolent comme les téléphones ou les chaussures. L’objectif est de les transformer en consom’acteur qui, par leur absence d’achat ou l’interpellation de la marque sur les réseaux sociaux, conduisent leurs marques favorites à user de leur influence pour que leurs sous-traitants mettent fin aux violations de droits humains dont ils sont responsables. Pour mesurer s’il s’agit d’un mouvement de masse Raphael Glucksmann a appelé il y a quelques jours à un rassemblement à Paris le 3 octobre prochain.

Anne-Catherine Husson-Traore, @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Fifa Qatar 2022 coupe du monde football Giuseppe Cacace AFP

Qatar 2022 : la Coupe du monde, championne des controverses

Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus attendus de la planète. Et aussi l’un des plus controversés. Droits humains élémentaires non respectés, soupçons de corruption, bilan climatique catastrophique… les dossiers pesant sur la Coupe du monde au Qatar se révèlent particulièrement lourds...

Qatar Vinci

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du monde, alors...

Discours du president egyptien Abdel Fattah al Sissi lors de la COP26 a Glasgow en E cosse le 1er novembre 2021 YVES HERMANPOOL AFP

COP27 : derrière les négociations climatiques, l’enjeu crucial des droits humains

La COP27 qui s'ouvre le 6 novembre prochain à Charm-el-Cheikh, en Egypte, doit permettre d'avancer sur la lutte contre le changement climatique. Mais elle peut aussi être l'opportunité pour la communauté internationale de mettre la pression sur le pays hôte, accusé d'être à l’origine de "l’une des...

Yan Rachinsky Oleg Orlov fondateur ONG Memorial Alexander Nemenov AFP

Les Nobels 2022 célèbrent la lutte contre la domination

Le Prix Nobel de littérature a été attribué à Annie Ernaux, celui de la paix à deux ONG, la russe Memorial et l’ukrainienne Centre pour les libertés civiles, ainsi qu’à l’opposant biélorusse Ales Bialiatski. Le comité Nobel a ainsi consacré la déconstruction de modèles de domination que ce soit à...