Publié le 19 juillet 2019

SOCIAL

Football : les équipes pourront perdre un match pour discriminations raciste ou homophobe

Insultes homophobes, cris de singe, jets de banane... la Fifa serre la vis contre les actes discriminatoires dont quelques supporters sont friands. Désormais, un match arrêté à cause de comportements racistes ou discriminatoires sera déclaré perdu pour l'équipe dont les supporters se sont livrés à de tels actes. Reste à voir si cette nouvelle mesure sera vraiment appliquée sur le terrain.  

Football mesure anti discrimination
La Fifa serre la vis contre les actes discriminatoires dont quelques supporters sont friands.
©CC0

Des cris de singe. Voilà ce que le milieu de terrain de la Juventus Turin, Blaise Matuidi et son coéquipier Moise Kean ont dû subir en avril lorsqu’ils ont joué contre Cagliari. Le Français, champion du monde, avait alors demandé l’arrêt du match. Ces incidents racistes, encore trop courants dans le football, ont poussé la Fédération internationale de football (Fifa) à revoir son code disciplinaire.

Match perdu 

Dans un nouveau règlement publié le 11 juillet, elle affirme ne pas "hésiter à s’attaquer à toute forme de comportement à caractère discriminatoire". Ainsi elle indique : "Sauf circonstances exceptionnelles, si un match est définitivement arrêté par l’arbitre à cause de comportements racistes et / ou discriminatoires, il sera déclaré perdu sur tapis vert". Sont concernés les actes discriminatoires fondés sur "la couleur de la peau, l’origine ethnique, nationale ou sociale, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques, la fortune, la naissance ou tout autre statut ou toute autre raison".

Autrement dit, le résultat du match pourra être modifié ultérieurement si le jeu a dû être arrêté pour des actes discriminatoires. Cette nouvelle politique s’applique depuis le 15 juillet. Tous les matchs internationaux gérés par la FIFA comme la Coupe du monde 2022 sont concernés mais pas ceux dépendant de l’UEFA comme l’Euro, les Champions League ou la Copa America. 

La ministre des Sports s'indigne des chants homophobes

Plus tôt dans l'année, la ministre des Sports Roxana Maracineanu, ancienne championne de natation, s’était indignée après avoir entendu des chants homophobes lors du match PSG-OM. Elle avait affiché sa volonté de pénaliser les clubs. "Les chants homophobes sont le début d'un engrenage qui peut ensuite mener à la violence et au fait qu’on a une recrudescence des agressions homophobes dans l’espace public", avait alors soutenu Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

La ministre des Sports avait rappelé que la Fifa pouvait arrêter un match lorsqu’elle entend un chant raciste... Mais qu'elle ne le fait que très rarement. Reste donc à savoir si la nouvelle mesure prise par la Fédération contre les actes discriminatoires sera bien appliquée sur le terrain. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Manifestants indiens tues par la police 220518 AFP 01

Nouvelle année meurtrière pour les défenseurs de l’environnement : 164 morts en 2018

Au moins 164 défenseurs de l'environnement se battant contre des projets miniers, forestiers ou agro-industriels ont été tués en 2018, selon le bilan annuel de l'ONG Global Witness. Ce nombre est moins élevé qu'en 2017, mais reste très élevé.

Football mesure anti discrimination

Football : les équipes pourront perdre un match pour discriminations raciste ou homophobe

Insultes homophobes, cris de singe, jets de banane... la Fifa serre la vis contre les actes discriminatoires dont quelques supporters sont friands. Désormais, un match arrêté à cause de comportements racistes ou discriminatoires sera déclaré perdu pour l'équipe dont les supporters se sont livrés à...

Manifestation contre les feminicides violences conjugales afp

Féminicides : les entreprises aussi ont un rôle à jouer dans la lutte contre les violences conjugales

121 femmes sont mortes l'année dernière sous les coups de leur conjoint ou ex-compagnon. Face à la situation, la secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes vient d'annoncer la tenue d'un "Grenelle sur les violences conjugales" en septembre. Les entreprises, qui peinent...

États-Unis : 200 entreprises prennent enfin la défense du droit à l’avortement

Mieux vaut tard que jamais. Alors que fin mai les grandes entreprises étaient restées muettes sur les atteintes au droit à l’avortement dans plusieurs États américains, près de 200 entreprises viennent de défendre publiquement ce droit fondamental dans une tribune au New York Times. Elles fustigent...