Publié le 19 juillet 2019

SOCIAL

Football : les équipes pourront perdre un match pour discriminations raciste ou homophobe

Insultes homophobes, cris de singe, jets de banane... la Fifa serre la vis contre les actes discriminatoires dont quelques supporters sont friands. Désormais, un match arrêté à cause de comportements racistes ou discriminatoires sera déclaré perdu pour l'équipe dont les supporters se sont livrés à de tels actes. Reste à voir si cette nouvelle mesure sera vraiment appliquée sur le terrain.  

Football mesure anti discrimination
La Fifa serre la vis contre les actes discriminatoires dont quelques supporters sont friands.
©CC0

Des cris de singe. Voilà ce que le milieu de terrain de la Juventus Turin, Blaise Matuidi et son coéquipier Moise Kean ont dû subir en avril lorsqu’ils ont joué contre Cagliari. Le Français, champion du monde, avait alors demandé l’arrêt du match. Ces incidents racistes, encore trop courants dans le football, ont poussé la Fédération internationale de football (Fifa) à revoir son code disciplinaire.

Match perdu 

Dans un nouveau règlement publié le 11 juillet, elle affirme ne pas "hésiter à s’attaquer à toute forme de comportement à caractère discriminatoire". Ainsi elle indique : "Sauf circonstances exceptionnelles, si un match est définitivement arrêté par l’arbitre à cause de comportements racistes et / ou discriminatoires, il sera déclaré perdu sur tapis vert". Sont concernés les actes discriminatoires fondés sur "la couleur de la peau, l’origine ethnique, nationale ou sociale, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques, la fortune, la naissance ou tout autre statut ou toute autre raison".

Autrement dit, le résultat du match pourra être modifié ultérieurement si le jeu a dû être arrêté pour des actes discriminatoires. Cette nouvelle politique s’applique depuis le 15 juillet. Tous les matchs internationaux gérés par la FIFA comme la Coupe du monde 2022 sont concernés mais pas ceux dépendant de l’UEFA comme l’Euro, les Champions League ou la Copa America. 

La ministre des Sports s'indigne des chants homophobes

Plus tôt dans l'année, la ministre des Sports Roxana Maracineanu, ancienne championne de natation, s’était indignée après avoir entendu des chants homophobes lors du match PSG-OM. Elle avait affiché sa volonté de pénaliser les clubs. "Les chants homophobes sont le début d'un engrenage qui peut ensuite mener à la violence et au fait qu’on a une recrudescence des agressions homophobes dans l’espace public", avait alors soutenu Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

La ministre des Sports avait rappelé que la Fifa pouvait arrêter un match lorsqu’elle entend un chant raciste... Mais qu'elle ne le fait que très rarement. Reste donc à savoir si la nouvelle mesure prise par la Fédération contre les actes discriminatoires sera bien appliquée sur le terrain. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Zara deconfinement AFP

À Bordeaux, l'extension d'un magasin Zara refusée en raison du travail forcé des Ouïghours

Zara, qui voulait étendre un de ses magasins dans le centre-ville de Bordeaux, vient d'essuyer un refus par une Commission départementale. Un refus motivé par l'ouverture d'une enquête visant Inditex, la maison mère de Zara, pour "recel de crime contre l'humanité" après un rapport d'ONG l'accusant...

Fatigue pandemique iStock Drazen Zigic

Covid-19 : Face à Omicron et la cinquième vague, le risque de "fatigue pandémique" menace

Alors que le Vieux Continent est à nouveau l'épicentre de la pandémie et qu'un nouveau variant venu d'Afrique du Sud baptisé Omicron fait craindre le pire, le gouvernement appelle notamment à un renforcement des gestes barrières et du protocole sanitaire en milieu professionnel. Un nouveau tour de...

IStock 467921279 1

Qatar : malgré quelques avancées, les droits des travailleurs migrants encore trop peu respectés

Malgré des progrès dans la loi, le Qatar peine toujours à faire respecter les droits des travailleurs migrants sur le terrain. Des manquements pointés par l’ONG Amnesty International dans une analyse récente. Elle appelle l’émirat à agir d’ici le Mondial de football en 2022.

Francoise Verges Boulomsouk Svadphaiphane 1

Françoise Vergès, politologue : "Le peuple guadeloupéen se sent malmené depuis toujours"

Alors que le gouvernement tente de trouver une porte de sortie à la crise en Guadeloupe, dont le passe sanitaire et l'obligation vaccinale a été un élément déclencheur de mobilisation, la politologue Françoise Vergès observe un malaise plus profond. "Il n'y a pas de confiance en l'État", dit-elle...